Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 14:42

 

Combien de temps vit un grillon ? Si vous me posez la question en ce moment j’aurais tendance à vous répondre : « Bien trop longtemps à mon goût ! » Mais d’où vient une telle animosité envers ce charmant insecte, moi qui aime pourtant beaucoup la nature ?

 

Depuis quelques jours un grillon se met à chanter tous les soirs vers la même heure sous ma fenêtre. Je dis « un » grillon car je pense qu’il doit s’agir du même : même heure, même pot de fleur, quasiment même branche de verveine, même chant toute la nuit. Oui, TOUTE la nuit ! D’où mon interrogation sur la durée de vie de la bestiole. Entendons-nous bien, j’adore les animaux et je ne leur veux pas le moindre mal, je me contenterai donc fort bien de la mort entièrement naturelle de ce grillon, mais si ça pouvait être le plus tôt possible, ça ne serait que mieux.

 

Mais qu’est-ce qui arrive donc à cette pauvre Ségaline, la voilà qui râle après une malheureuse bestiole parfaitement inoffensive qui chante à la campagne ? Il est vrai qu’il y a peu je m’indignais d’une décision de justice qui obligeait des propriétaires à faire combler leur étang car le chant des crapauds deux mois dans l’année dérangeait leurs voisins citadins en villégiature ou néo-ruraux je ne sais plus. Même indignation pour tous les coqs condamnés à la cocotte (-minute) pour cause de chant trop matinal. Le problème c’est qu’à Teyssieu, avec la fin de l’été et le départ des boulistes le soir il n’y a plus un seul bruit, et du coup ce fichu grillon, je n’entends plus que lui !

Quelques soirs après le début de sa carrière lyrique, la curiosité m’a poussée à aller voir à quoi ressemblait mon ténor. Des grillons je ne connaissais que les gros bruns qui font leurs petits trous dans le sol. Je me suis aperçue qu’il ne s’agissait pas du tout de cela : il est petit, tout fin et très clair, presque transparent, son chant provenant du frottement de ses deux petites ailes diaphanes, on a du mal à croire qu’une aussi petite bête puisse faire autant de bruit !

 

Une brève recherche m’a amené sur un site dédié au grillon (si si, ça existe) et m’a permis de découvrir que j’étais harcelée, n’ayons pas peur des mots, par un grillon d’Italie (encore un immigré) : pas étonnant qu’il aime pousser la chansonnette.

Ici et là j’ai glané d’autres infos sur mon ami oecanthus pellucens et j’ai notamment appris que jadis les dames de la cour en enfermaient dans de petites cages dorées disposées dans les chambres afin que leur chant favorise le sommeil.

Bon eh bien il faut croire que je n’ai rien d’une dame de cour, mais ça c’est pas un scoop.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

Fleurdelys 14/09/2016 21:51

Moi aussi j'ai un grillon qui donne son répertoire le soir sous la fenêtre de ma chambre à Saint-Cirgues: personnellement, je trouve ça très agréable et cela m'aide à trouver le sommeil dans la quiétude et la paix de la nature. Cela me change énormément de la sirène des pompiers qui hurle à toute heure du jour ET DE LA NUIT également sous la fenêtre de la chambre...de mon appartement lyonnais. Chère Ségaline, ayez l'obligeance de comparer le chant d'un grillon à une sirène de pompiers : le premier vous paraîtra alors une bénédiction.

La Ségaline 15/09/2016 07:51

Mon grillon semble avoir trépassé ou déménagé, en tous cas il est bien évident que je le préfèrerai toujours à tous les bruits urbains, quels qu'ils soient!

Axel 21 09/09/2016 11:27

Ça, c'est bien les femmes ! Tu te rends compte si Juliette avait fait tout ce cirque parce que Roméo grillonnais sous son balcon?

Florentin 08/09/2016 18:29

Tapé trop vite, mon com est parti trop tôt. Je voulais ajouter : pas tout pour toujours les mêmes, na ! T'as essayé les boules Quiès?

La Ségaline 09/09/2016 09:14

Pas besoin de boules Quiès, le grillon a déménagé, ou trépassé le pauvre. Je préfère encore mes grillons aux scooters des villes et autres klaxons.

Florentin 08/09/2016 18:27

No comment, parce que non concerné. L'avantage de ne pas habiter un pays de soleil, c'est précisément de ne pas souffrir de l'agaçant chant de ces petites bestioles. P

La Ségaline 09/09/2016 09:15

Pas encore de cigales en Ségala mais elles ont déjà colonisé les plaines du Quercy. Je suppose qu'on doit les oublier tant elles font partie du fond sonore.

jfvionnet 06/09/2016 13:20

Chez nous, ce sont les cigales qui cymbalisent, de neuf heures du matin à dix heures du soir, mais elles dorment la nuit heureusement !

La Ségaline 24/09/2016 11:19

Ma foi, c'est pas faux...

Agatheb2k 20/09/2016 18:27

Que non, on ne les oublie pas ces charmantes bestioles de plus leurs stridulations sont variables selon les espèces (certaines plus agaçantes que d'autres) et je préfèrerais un petit grillon dans mon jardin plutôt que 2 cigales inaccessibles ;)

Le Mousquetaire des Mots 06/09/2016 01:45

Ah ces grillons dont le cricri est agaçant. Sauf quand on se promène le soir à la fraîche (toute relative) après une rude journée d'ardente canicule : c'est doux à l'oreille parce qu'on sait qu'au retour, on retrouvera le silence de la chambre à condition qu'ils n'aient pas élu domicile sous la fenêtre). C'est vrai que c'est énervant car c'est toujours le même crissement qui agace les dents et porte, à la longue, sur les nerfs, surtout quand on veut dormir. Mais je préfèrerais les entendre que ces proférations des ivrognes sous mes fenêtres qui beuglent jusqu'à l'aube.

La Ségaline 09/09/2016 09:16

Je compatis avec toi, et je préfère de loin mes bestioles!

Sirius 05/09/2016 18:17

Tout dépend de quelle cour...

Il y a quelques années, une stridulation particulièrement agaçante se faisait entendre en haut d'un rideau, le soir. Il m'a fallu un long pistage pour repérer le coupable, qui ressemblait à première vue à une petite araignée jaunâtre: c'était un grillon du foyer.

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche