Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 16:57

Parce qu'il n'y a pas que la dinde, les chapons et autres volailles à Noël, peut-être vous apprêtez-vous dans les jours qui viennent à déguster un bon rôti de boeuf ou une belle entrecôte de Salers. Eh bien profitez-en car ce qu'on voudrait nous faire manger d'ici quelque temps n'est guère ragoûtant. Jugez plutôt d'après cet article édifiant: ça donne envie de devenir végétarien... Et vive le commerce international.

 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

Moustic 24/01/2017 19:05

Nous évitons la viande rouge car , nous ne prenons très souvent du poisson, vive la Normandie en bord de mer. Surement par manque de confiance envers les éleveurs , nous avons des prés d'engraissage proche de chez nous et c'est triste de voir et de penser à pauvres bêtes qui finiront en steaks ou rôtis... Merci de votre visite.

Axel 21 17/01/2017 17:00

Perso, j'ai une habitude à Casino, attendre qu'ils mettent les tournedos à 50%. Tout le monde (sauf Casino ou la législation) sait que plus une viande est rancie, plus elle est tendre et goûteuse. Les dépassements de dates en matière de viande, sont une bénédiction.

Fleurdelys 13/01/2017 22:14

Je n'ai pas trouvé la pièce jointe, mais je devine ce dont il s'agit.
personnellement, contrairement au Mousquetaire des mots, je mange du boeuf, mais du bon. Je me fournis en Salers exclusivement chez l'excellent boucher du Rouget qui vient chaque jeudi à Maurs. Il achète ses bêtes sur pied chez des éleveurs qui ne produisent que des animaux à l'herbage en petites quantités et qu'il pratique depuis de très nombreuses années. Je congèle pour emmener à Lyon où se situe ma résidence principale. Nous venons ainsi de déguster un morceau de jarret en pot-au-feu accompagné d'un morceau de queue et de deux gros os à moëlle : tout simplement sublime ! Et je ne parle pas des entrecôtes qui sont comme du beurre : extra-fondantes. Idem pour la viande de veau : j'ai en réserve une blanquette pour bientôt et je puis vous assurer que ce sera à manger à genoux (avec la recette de mon arrière-grand-mère). Mon fournisseur attitré vend de la viande d'agneau et de la viande de porc fermier de qualité comparable et j'en profite au maximum. Mais il faut reconnaître une chose, c'est qu'il n'y a plus guère que dans des campagnes reculées comme les nôtres que l'on peut encore trouver les filières traditionnelles permettant de se procurer une viande à la qualité exceptionnelle qu'on ne trouve plus ailleurs.
J'ajouterai que dans mon village, il y a encore un "tueur" de cochons qui vient sacrifier les bêtes engraissées avec amour par certains de mes voisins : ça c'est la grande fête, on travaille toute la journée mais la soirée de ripailles est délirante. On chante, on danse au son de la cabrette, on se gorge de cochonnailles toutes fraîches arrosées d'un vin de derrière les fagots (au sens propre et figuré). Qui n'a pas vécu cela ne sait pas ce qu'est la vieille France authentiquement rurale, et les cabotins de la ville qui nous gouvernent en ignorent absolument tout.

jfvionnet 12/01/2017 19:23

Ma fille est déjà devenue végétarienne ou végane (enfin, elles mange encore un peu de poisson, des coquillages, et des œufs et des laitages), et moi, un peu aussi parce que la viande c'est chère, comme dirait Flaubert dans le "Dictionnaire des idées reçues".

Agatheb2k 28/12/2016 13:31

Quoi ? de la viande javellisée dans mon assiette, moi qui ne me lasse pas du concert des Salers...
https://www.youtube.com/watch?v=iA6qc9aIydc

La Ségaline 28/12/2016 18:13

Qu'est-ce qu'ils ratent les Américains, s'ils savaient!

Le Mousquetaire des Mots 24/12/2016 20:13

Je pourrais m'en foutre car je ne mange pas de bœuf en particulier et peu de viande en général. Cependant, par principe, je suis contre ce que veulent nous imposer les américains qui nous ont apporté le jeans, le chewing-gum, le coca-cola, le mac do, et. et surtout l'obésité. Il faudra bien qu'un jour ou l'autre, la domination commerciale inverse la vapeur. D'ailleurs, si les chinois l'emportent, nous aurons droit à du lait frelaté et autres cochonneries peu délectables dont ils ont le secret. Reste plus qu'à migrer à la campagne et cultiver ses légumes.

Sirius 24/12/2016 18:32

C'est au consommateur d'user de son pouvoir et de dire NON à cette merde! Si les gens ne l'achètent pas, on n'en importera pas. Quant à moi, il en sera de même avec la viande américaine qu'avec les pommes argentines ou brésiliennes; elle restera dans le rayon.

La Ségaline 24/12/2016 19:02

En effet mes consommateurs ont le choix et doivent faire le bon. Néanmoins le problème dans le cas présent est que les États-Unis comptent bien faire pression sur l'Europe (merci le TAFTA) et s'ils ne peuvent pas écouler leur merde ils n;'hésiteront pas à instaurer des représailles envers nos bons produits dont raffolent par ailleurs les Américains civilisés: fromages, foie gras, bons vins et autres douceurs.

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche