Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 20:15

Guillaume Ledoux, chanteur du groupe Blankass, est très énervant. Il est agaçant parce qu'il sait tout faire. Et quand comme moi on n'a aucun talent on se dit que c'est pas juste. Mais tant mieux pour lui. Et surtout tant mieux pour nous.

Ainsi donc en plus d'être un auteur-compositeur  et chanteur de talent, doublé d'une bête de scène, il peint depuis des années. De gros bonshommes très attachants et plein de tendresse, sur des supports souvent récupérés et du quotidien, à l'image de la simplicité des ses bonshommes: portière de 2CV, vieilles factures chinées, etc. Il lui est même arrivé de peindre un transformateur électrique, devenu sous ses pinceaux "La maison électrique" (cliquez).

Il fait régulièrement des expositions, dans son Berry natal la plupart du temps, comme celle réalisée en 2018 en association avec son ami photographe Michel Zoladz. Les bonhommes de Guillaume Ledoux sont venus s'incruster dans les clichés du photographe, le faisant voyager ainsi à travers le monde et aussi le temps. Une très jolie balade pleine de poésie, de tendresse et d'humour.

 

Un bon copain de Monsieur Roger

Cliquez sur Le Gros Matthieu pour faire un tour à La galerie incertaine voir Guillaume Ledoux et Michel Zoladz

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Très agréable à regarder, j'adore son humour, merci pour cette découverte !
Répondre
L
"Très agréable à regarder": tu parlais aussi du peintre, c'est ça? Hum...
M
C’est un artiste attachant que je ne connaissais pas.. merci de me l’avoir fait découvrir. Merci de ta visite et de ton commentaire sur mon blog.
Répondre
F
Je sui aussi aller voir quelle était chez chez Blankass "la couleur des blés". Voilà en effet un garçon qu'on ne peut qu' envier en effet tant sont étonnants et divers ses talents. Merci de nous avoir fait connaître c sympathique et drôle de zèbre. Florentin
Répondre
L
Ah oui, c'est énervant n'est-ce pas? Et en plus ils sont gentils comme tout et plein d'humilité, ça change des people et du star système.
L
Bizarre : je viens, pour la première confronté au captcha...
Répondre
L
Chez toi j'y ai doit aussi mais pas tout le temps il me semble... ce n'est qu'une formalité, du moment qu'n peut toujours laisser son commentaire!
L
Un drôle de bonhomme que ce gros informe dont le menton dégouline sur un cou inexistant. L'aspect "gélatineux" masqué par une présence très visible d'un décor déconnecté du personnage finit par être plaisant. Comme si cette étrange présence semblait dire que rien ne pouvait être absurde puisque semblable personnage devenait familier au fil des clichés.Merci pour ce partage inattendu.ET fort divertissant.
Répondre
L
Heu non pas Giacometti, mais Modigliani. C'est tout de même pas pareil même si dans les deux cas on en est bien loin!
L
Oui c'est assez spécial mais tu remarqueras que ces bonshommes sont toujours souriants, à l'image de leur créateur qui est un vrai gentil toujours souriant lui aussi. Il y a de la naïveté dans ces personnages, et de l'avis de leur peintre, un côté enfantin qui nous ramène vers l'enfant qui se cache sans doute en chacun de nous. Mais on aime ou on n'aime pas. C'est d'autant plus curieux que Guillaume Ledoux avoue que le peintre qu'il admire le plus est ... Giacometti! On ne peut pas dire qu'il ait fait du plagiat!
S
Merci pour cette découverte... pas bien loin de chez moi! Ce transfo est ainsi bien mieux habillé que par les "jets de pisse" des habituels tagueurs. Quant à cette exposition, c'est très réussi et j'ai beaucoup aimé les commentaires. Bon week-end à toi et ta petite famille.
Répondre
L
Oui question déco ça anime le village et ça met un peu de couleur et de fraîcheur. Très bon dimanche à toi.

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche