Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 05:43

L’actualité de ces derniers jours nous rappelle qu’il n’y a pas que le/la Covid qui doive nous préoccuper. La pandémie n’a fait disparaître les migrants que de nos journaux mais le phénomène est toujours présent, et le sera vraisemblablement toujours plus car aux réfugiés politiques et économiques vont désormais s’ajouter les réfugiés climatiques. Ce qui se passe en Méditerranée est épouvantable car il nous ramène à l’échec de l’humanité à vivre ensemble, à créer un monde où chacun aurait sa place, un monde juste et humain.

 

L’humanité c’est toute l’essence de cette chanson de Blankass qui me vient toujours à l’esprit lorsque j’entends parler des migrants. Sortie en 2003 sur l’album L’homme fleur, cette chanson reste obstinément d’actualité, presque vingt ans après. Entre-temps Guillamume Ledoux, le chanteur, a mis en pratique ses convictions, mettant en jeu un peu de sa liberté puisque c’était un crime passible de prison, en hébergeant un petit garçon de six ans sourd sans papiers, soigné en France et menacé d’expulsion, c’était en 2006 je crois. Mais rien n’a vraiment changé.

 

Cette chanson me donne des frissons chaque fois que je l’écoute, la mélodie et le texte en font un pur moment de vraie poésie. Pleine d’empathie sans jamais être misérabiliste, elle parle de tous les exclus, qu’ils soient migrants, SDF ou sans papiers, sans s’apitoyer, en leur donnant une voix et leur rendant simplement leur humanité.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 02/09/2020 07:13

Hélas Ségaline, les gens retrouvent leurs plus bas instincts dès qu'il s'agit de sa propre survie.Le chacun pour soi est de mise et l'on regarde les autres d'un œil suspicieux. Ces migrants révèlent, si on était béat, que l'homme est un égoïste non partageur et surtout près de son bonnet. Le racisme est une gangrène insupportable, c'est un manque de respect envers ce qui n'est pas soi. Comme si les migrants l'étaient par choix et parce qu'ils veulent profiter des avantages de notre pays... La solidarité ? Un vain mot pour toute une population repliée sur elle-même. Le virus les révèle davantage dans leur égoïsme et leur bêtise-crasse. Au fond, les migrants ne sont qu'un prétexte pour que le "France, terre d'accueil" ne soit une utopie. D'une certaine manière, notre pays n'est qu'un village fermé sur lui-même et qui n'accepte surtout pas d'être envahi (souviens-toi des Pieds-Noirs regardés comme des envahisseurs, notamment dans les petites villes de province). L'homme est un fieffé égoïste qui pratique le repli sur soi et rejette tout ce qui n'est pas lui. Côté intelligence, il est, en règle générale, un abruti profond qui voit midi à sa porte et dont le regard ne se porte pas sur l'horizon (c'est bien trop loin). J'ai vécu dans une petite ville de province où tout le monde connaissait chacun et bavassait à son propos, épiant l'un, puis l'autre, commentait et dénonçait. J'avais écrit une nouvelle sur le sujet.
Le monde ne va pas en s'arrangeant et dès qu'une crise survient, c'est toujours l'autre qui est responsable. Le droit à la différence n'existe pas alors que un homme quel qu'il soit a le droit de vivre.

La Ségaline 03/09/2020 07:42

Oui c'est tellement commode de trouver un bouc émissaire... Souvent je pense au nombre de communes en France, environ 30000: combien de migrants cela représenterait par commune si on décidait d'aider tous ceux qui souhaitent vraiment s'installer dans notre pays? Une personne ou une famille par commune? Ce pourrait même être une richesse pour les zones rurales qui se dépeuplent. Car contrairement à l'image véhiculée les migrants ne sont pas des sauvages délinquants, il y a parmi eux des artisans, des enseignants, des médecins, des ouvriers qualifiés qui ont dû tout quitter pour protéger les leurs. Et même s'il y a des délinquants ou des marginaux, ne serait-ce pas aussi une manière de les remettre sur une autre voie? Je sais je suis bien naïve parfois, on ne se refait pas...
J'espère que la chanson t'a plu, moi je ne me lasse pas de l'écouter (enfin quand j'ai la patate sinon elle me mine un peu le moral!).

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche