Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 06:20

Encore et toujours un attentat contre les caricatures de Mahomet. Je dis bien "contre" et non "à cause" qui sous-entendrait que la victime a une part de responsabilité dans ce qui est arrivé. Je l'ai entendu entre les lignes de certains témoignages, comme quoi ce prof avait pris des risques et avait peut-être été maladroit en entreprenant cette démarche. Sa démarche? Celle d'enseigner, d'éduquer ses élèves à exercer leur réflexion et développer leur esprit critique pour en faire des adultes et des citoyens LIBRES. De faire son métier donc. Quand ces propos sortent de la bouche d'une député c'est tout le système qui se range derrière la peur et la censure, c'est inadmissible.

 

Empêcher cela? Par l'éducation justement, et c'est bien pour cela que cet attentat est un symbole très fort. On ne combat l'obscurantisme que par la lumière, le savoir et l'esprit critique. Et ce n'est pas la politique du "pas de vagues" qui s'étend, donnant crédit à la peur que veulent distiller les terroristes, qui va arranger les choses. L'Éducation Nationale et l'État sont finalement complices de ce qui s'est passé.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Agatheb2k 23/10/2020 11:11

Il y a un monde entre ma dernière année d'école communale dans le Lot où nous ne mouftions pas pour éviter les poignées de cheveux arrachés, les coups de règle sur les doigts, la gifle avec la main à la chevalière ou de voler et laisser l'empreinte de son pied au-dessus du tableau (cela ne m'empêchais d'être souvent en retenue parce que j'avais appris à écrire dans une autre académie où la taille de certaines lettres était différente), ou même ma 6ème à Bretenoux avec un zéro pointé en rédaction parce que mon devoir était trop bien fait par rapport à celui des camarades et où la prof principale ne m'a même pas demandé comment je pouvais connaître les détails du métier de forgeron que j'avais décrit... et l'époque actuelle où l'enseignant n'a plus le pouvoir !
Une amie libanaise et musulmane mais adepte de la laïcité, était chargée de cours à Jussieu entre 1986 et 1990, chaque année au moment du ramadan elle était interpellée par des étudiants, plus religieux qu'elle, qui ne comprenaient pas son refus de pratiquer le jeûne, elle a fini par ne plus enseigner et ne faire que de la recherche, ailleurs !!!
Je crains pour l'avenir quand je lis les revendications sur la pétition (Non à l'instruction obligatoire à l'école en 2021) relayée par les GJ lotois => https://nl-nl.facebook.com/groups/260970094601383/?hc_location=ufi

karak 19/10/2020 16:55

Pas de "oui mais" pour moi! Tu as tout à fait raison. Dans une maternelle des parents musulmans -appelons un chat un chat" ont demandé à la maitresse de ne plus raconter l'histoire des trois petits cochons. Ces bêtes là étant impures et diaboliques, ils ne fallait pas leur donner un rôle sympathique... Alors quand j'entends dire que les caricaturistes exagèrent, j'ai un peu les boules, le rouge que j'ai parfois sur les mains n'est que de la peinture... pas du sang.

La Ségaline 20/10/2020 06:45

Le "oui mais" ça me fait un peu trop penser au "en même temps" de qui tu sais... Jamais je n'aurais pensé que même l'histoire des trois petits cochons puisse être sujet à polémique. Mais il est vrai que je suis une grande naïve et que j'ai tendance ne voir le mal nulle part. Pauvre monde que nous laissons à nos enfants. Il ne faut pas lâcher les armes, enfin les crayons...
Reçu hier "C'était mieux après" et dévoré dans les minutes qui ont suivi le déballage, mes ados aussi ont beaucoup aimé. Merci!

Le Mousquetaire des Mots 18/10/2020 12:54

Je partage l'avis de Sirius (même si je pense que cet enseignant, dans le cadre de l'éducation civique de ses élèves, avait raison. Mais ceci avec un "mais" car le moment se prêtait vu les événements récents, à ce que des "illuminés" passent à l'acte : les pourfendeurs de l'islam vont s'en donner à coeur joie et en remettre une couche odieuse. Je crains en effet qu'une humeur malsaine ne surgisse de cette tragédie insupportable et inique. Alors qu'il faut faire corps avec ce drame inimaginable et en tirer les conséquences. L'horreur de ce crime est indescriptible, inadmissible. Je n'ai pas assez de mots pour qualifier un acte semblable, sinon qu'il faut une certaine dose de folie destructrice pour l'accomplir. Une liberté débridée au nom de Dieu, quel que soit son nom, ne se justifiera jamais. Car, dans toutes les religions, Dieu est amour et bienveillance. A l'homme de se déterminer et de repousser ce que certains appellent le démon. Rien ne justifiera jamais que l'on tue froidement un homme, quelle que soit la croyance héritée de son appartenance à telle ou telle civilisation.

La Ségaline 20/10/2020 06:48

C'est le risque en effet, les amalgames sont si vite faits mais si la réponse de la "communauté" (je n'aime pas ce mot) musulmane et de ses têtes pensantes est à la hauteur on peut éviter cet écueil. Il restera toujours les cons qui ne savent pas faire la part des choses, et les xénophobes de tous horizons qui de toute façon n'attendent que des prétextes pour exercer leur haine. Tu me diras, des cons et des racistes ça fait déjà un paquet de monde hélas...

Sirius 18/10/2020 10:20

Même si j'ai plutôt une réputation d'iconoclaste et de pourfendeur de bien-pensance, je pense que l'éducation des élèves à exercer leur réflexion et développer leur esprit critique pour en faire des adultes et des citoyens LIBRES peut passer par d'autres démarches que celle dont a hélas subi le conséquences ce courageux professeur. Lorsqu'en me baladant, je vois au loin un chien méchant qui montre les dents, je fais un détour, quitte ensuite à le signaler afin que ses maîtres l'attachent. Ce fait divers tragique va hélas encore une fois contribuer à la stigmatisation de la majorité respectable des Musulmans en apportant de l'eau aux moulins des Zemmour et consorts.

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche