Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2020 7 08 /11 /novembre /2020 17:09

Mon fils vient de m'apprendre une expression apparemment très usitée  parmi ses camarades et qu'il m'a sortie à la suite d'une de mes vannes surannée, comprenez impossible à comprendre pour un ado qui n'a pas les mêmes références culturelles. Devant mon incompréhension face à son incompréhension, il m'a dit que c'était une blague "claquée au sol". J'ai bien compris que pour lui ça voulait dire que c'était nul. C'est ce qu'on dit du reste quand on n'a pas compris mais qu'on ne veut pas l'avouer!

 

En fait, au fil de ses réutilisations de cette expression j'ai compris que cela voulait dire plus généralement que c'était simplement d'un très faible niveau, bref "au ras des pâquerettes".

 

Et c'est là que l'on comprend que la langue populaire est bien vivante car à cause du réchauffement climatique et des espèces qui disparaissent, ces pauvres gosses ne savent même plus ce que ce sont les pâquerettes...

Alors est-ce à dire qu'on ne pourra bientôt plus "conter fleurette", ni se balader "nu comme un ver" parce qu'ils auront disparu ?  Quelle tristesse... 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 08/11/2020 19:49

Ah, je vois que tu en passes par la découverte d'une langue qui m'était étrangère. Eh oui, les ados sont pris par leur siècle, leur entourage scolaire, en bref, ils "causent" différemment de nous. Mais cela n'a rien à voir avec le changement climatique (ce n'est qu'un clin d’œil à propos des expressions dont tu déplores qu'elles risquent disparaître).
J'ai connu ça il y a quelques années en arrière. Et l'arrivée des portables n'a rien amélioré : ma fille, notamment, se servait d'un langage en abrégé que je devais lire à haute voix pour comprendre ses propos... C'était d'un agaçant... ! Dieu merci, ça passe avec l'âge, le temps de mûrir et d'être bien à point pour s'engager seul dans la vie. Il n'empêche que ce fossé qui nous sépare en matière de langage est perturbant. Il nous faut nous adapter et faire comme si tout était normal... et surtout avoir beaucoup de patience...

La Ségaline 10/11/2020 10:12

Bah, on s'adapte, et l'important reste de dialoguer, même si on ne parle pas toujours la même langue on arrive toujours à se comprendre! En plus chez nous on est des Latins: s'il faut on y met les mains!

Sirius 08/11/2020 18:09

Il est vrai que ne plus pouvoir conter fleurette nu comme un ver me manquerait!

La Ségaline 10/11/2020 10:11

En effet ce serait dommage!

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche