Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 18:46

Je ne suis pas fan des contes, je crois que je ne l'ai jamais été, je ne me rappelle pas que l'on m'en ait lu durant mon enfance (je suis sûre que non, mes parents étaient bien trop occupés par d'autres choses), et je n'en ai pas lu non plus beaucoup à mes propres enfants, c'est sans doute la raison pour laquelle ils sont si terre-à-terre et manquent d'imagination et de créativité...

Je ne suis pas fan, et pourtant. Mue par mon admiration pour Blankass et Guillaume Ledoux je me suis décidée après bien des hésitations, tout de même, à acheter leur conte musical "Balthazar Tête de bois, le petit garçon qui voulait réussir sa vie", un cd sorti en 2015 par les deux frères Ledoux, entre deux albums studio du groupe. Vous allez me dire que je suis un peu trop vieille pour ce genre de choses, et c'est bien pour ça que j'ai tant tardé. Cependant les critiques, fort élogieuses à l'époque, précisaient bien qu'on pouvait l'écouter à tout âge, d'ailleurs c'est le propre des contes, s'ils sont bien faits, de proposer plusieurs niveaux de lecture et donc plusieurs publics. Je me suis dit que de toute façon ça ne pouvait être que bien, car je suis très objective lorsqu'il s'agit de ces Berrichons-là. De nombreux artistes ont participé à cette création,  Guillaume et Johan Ledoux ont écrit et composé des titres sur-mesure pour leurs interprètes.  Cali, Alex Lutz, Marie Gillain, Ben Mazué, Michel Fugain ou encore Thomas Fersen et Pierre Perret, chaque chanson aurait pu figurer au répertoire personnel de ces différents chanteurs, les titres correspondent parfaitement à l'univers de chacun, c'est fou comme les auteurs ont su se mettre à la place des autres, sans chercher à écrire pour eux. Et c'est ce qui fait la qualité de ce conte.

Et comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, Guillaume Ledoux y interprète un titre tout doux, à l'image de la chanson "Synovie" de son album solo.  "Tu es trop rêveur" parlera à beaucoup d'enfants, d'adolescents mais pas seulement, qui sait si l'auteur n'a pas pas pensé à lui-même en écrivant cette si jolie chanson…

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
En effet, cette chanson parle d'elle-même et mérite d'être connue. Je l'écouterai volontiers plusieurs fois, ne serait-ce que parce qu'elle me fait penser à un petit bonhomme de ma connaissance, un doux rêveur qui traînait sa grole avec beaucoup trop d'insouciance, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il fallait se battre sans pour autant perdre ses rêves.
Répondre

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche