Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 20:43

Après un détour par l'Auvergne pour faire une halte au barrage de l'Aigle nous sommes redescendus de la montagne (pas à cheval) pour aller visiter les ruines du château de Ventadour, en Corrèze. Depuis la route on voit se dessiner, blanche, lumineuse et se découpant sur le ciel , la silouhette majestueuse de ce qui fut sans doute une assez grande construction si l'on en juge par les ruines qui subsistent. Personnellement je suis toujours plus impressionnée par des ruines que par un monument, si beau soit-il, lorsqu'il est entier: quand on est face à des vestiges on peut laisser libre cours à son imagination, écouter les pierres  raconter leur histoire et se mettre à reconstruire les châteaux à sa guise...





Cette place forte datant du XIe siècle a été prise par les Anglais pendant la Guerre de Cent Ans, puis le château fut dépecé à la Révolution Française, comme bien d'autres, et ses pierres servirent aux constructions alentour.

Ce site est lié au plus important troubadour limousin, Bernart de Ventadour, un fils de domestiques du château pour lequel le seigneur Elbles II se serait pris d'affection...les différentes versions romancées de la vie du poète laissent entendre qu'il serait plutôt son "bâtard", voire celui de Guillaume IX d'Aquitaine, un autre fameux troubadour...
Malheureusement nous n'avons pas pu aller nous promener parmi ces vieilles pierres pour entendre résonner au fond des ruines les échos lointains des fêtes médiévales et des ballades occitanes des troubadours et des ménestrels...car le site était fermé. Dommage.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Promenades ici et là
commenter cet article

commentaires

Pat en Pays d'Halatte 02/10/2009 12:20


J'ai parcouru votre blog. J'aime, très agréable à lire.
Bonne journée.


Abellion 01/10/2009 18:24


Moi aussi, j'ai eu la même déconvenue que vous (à savoir: trouver le château fermé). On peut se consoler en écoutant Bertrand de Ventadour :

"Quand je vois l'alouette mouvoir
par joie ses ailes devant un rayon,
qu'elle s'oublie et se laisse choir
pour la douceur qui lui va au coeur"...


Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche