Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 21:06

       Dans un courrier adressé à Luc Châtel un député socialiste s'est ému du peu de cas et du mauvais traitement que le président de la République faisait subir à notre bel idiome national (non je ne parlait pas de Carla j'ai dit idiome, pas idiote nationale). Pour toute réponse le ministre lui a fait remarquer que si Nicolas Sarkozy s'exprimait ainsi c'était pour éviter tout style amphigourique afin d'être bien compris de tous les citoyens : « en ces temps de complexité et de difficulté, le Président de la République parle clair et vrai, refusant un style amphigourique et les circonvolutions syntaxiques qui perdent l'auditeur et le citoyen » On serait tenté d'ajouter « et l'électeur. » Certes « Casse toi pôv'con » ça a le mérite d'être très clair et sans ambiguïté. De là à dire comme cela est sous-entendu par le ministre que la majorité des Français n'est pas capable de comprendre une phrase simple et correcte, il n'y a pas loin. Et prendre ce prétexte de la proximité et de la compréhension c'est vraiment faire insulte à l'intelligence de ces mêmes citoyens.

 

     Comme je ne voudrais pas donner raison au ministre je me suis ruée sur mon dictionnaire qui s'il ne me parle pas forcément clair est au moins toujours dans le vrai, afin d'y chercher la définition de ce si joli terme judicieusement placé par Luc Châtel, vous savez cet ex-ministre de l'Éducation Nationale qui était si fort en orthographe mais qui apparemment a aussi du vocabulaire.

Amphigourique n'est pas comme pourraient le croire certains amateurs de raccourcis un adjectif caractérisant des étudiants distraits se gourrant régulièrement d'amphithéâtre. Non non non.

Amphigourique désigne ce qui est caractéristique de l'amphigouri. Merci petit Robert. Amphigouri désigne donc un discours ou un récit burlesque, volontairement obscur ou incompréhensible, mais aussi par extension un propos ou un écrit volontairement confus et inintelligible en raison de l'incohérence des idées et de l'expression. Je retiendrais comme définition d'amphigourique celle-ci : dont le style contourné et alambiqué supplée à la carence ou à la précarité de ses fondements. Diantre, ne s'agirait-il pas ici tout bonnement de la définition de tout discours politique?!

 

     Allez, mettons-nous au niveau de notre souverain et résumons ainsi sa politique et sa philosophie dans des termes qu'il devrait pouvoir comprendre : « Ni vu ni connu j't'embrouille »

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

sirius 07/01/2011 18:46



Un des laquais de notre Président, en l'occurence Luc Châtel, qui ne ménage pas le cirage pour ses pompes, a dit que le discours présidentiel se devait d'être compréhensible par tous. Quand on
n'a rien à dire...


 


Un journaliste a dit que Sarkozy parlait aussi mal que Georges Marchais... Compliment qui a dû aller droit au coeur de l'intéressé!



Le Mousquetaire des Mots 05/01/2011 17:23



Je note, quant à moi, que cet adjectif n'aurait pas dû $etre employé par ce monsieur car, si véritablement le citoyen ordinaire n'a pas la capacité de piger
le jargon des politiques, encore moins il n'a le bagage lexical minimal pour comprendre un tel adjectif.


Et ce monsieur devrait réviser un peu son vocabulaire car on parle de circonlocutions (on parle de locution, d'élocution, de locuteur : serait-ce devenu de
la haute voltige ?) syntaxiques et non pas de circonvolutions syntaxiques. Et vlan, il te sort un adjectif sorti de derrière les fagots de l'arrière gran-mère et se goure de nom commun et fait
même, en poussant un peu loin le bouchon, un contresens. A trop vouloir justifier, il coule de source que la langue en prend un coup...



Agatheb2k 05/01/2011 13:16



Super la conclusion... je suis morte de rire !



La femme des steppes 05/01/2011 12:24



Ah, j'aime toujours autant ton style percutant et tranchant !!! Cette anecdote est pitoyable. Cela me fait penser à ces gens qui travaillent dans un milieu professionnel utilisant plein
d'acronymes, et qui, lors d'une conversation sociale avec des quidams, usent et abusent de ces acronymes, en sachant très bien que les néophytes d'en face ne les comprennent pas. Ils ont alors la
petite satisfaction de se croire supérieurs, encore plus si l'interlocuteur, en toute naïveté, commet l'erreur de demander une explication. "Ah, c'est vrai, excuse-moi, tu ne peux pas
connaître...".


J'ai cherché pour le fun dans le dictionnaire des synomymes en ligne, et, oh surprise, ce mot figure en bonne place .


http://www.synonymes.com/synonyme.php?mot=incompr%E9hensible&x=0&y=0


Je l'imagine bien, notre homme, préparant sa p'tite réponse et tombant sur ce mot inconnu, imaginant l'effet qu'il produira. Imbu de sa personne comme il est, il n'a pas saisi que le crétin de
l'histoire, c'est lui, qui démontre exactement le contraire de ce qu'il professe...



Jean-François Vionnet 05/01/2011 09:50



Tu dois savoir mon amour de la langue française, et de l'orthographe, même s'il m'arrive souvent de faire quelques fautes, ou comme Louis Ferdinand Céline, d'écrire comme on parle. Mais là,
j'avoue que le mot : amphigourique, j'ai été obligé de voir "Petit Robert" tout comme toi. Alors, je me souviens de cette adage : "Il faut parler très bien, pour se permettre de parler mal une
langue." Ce n'est surement pas le cas de 5 pieds 5 pouces.


Amitiés du Vivarais.



laophi 04/01/2011 22:40



Allez hop en amphi bourriques et remettez moi en langage clair le code pénal, le code des impôts, le code civil bref tous les textes de lois et documents administratifs imbitables par le
commun des mortels quand bien même si ceux-ci sont parfois immortels.



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche