Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 07:44

Permettez-moi de rire un peu: je viens de voir en gros titre dans la version en ligne du Nouvel Obs "Aix-en-Provence sous la neige", et que vois-je pour illustrer cette une? Des images de la ville bien dégagée avec quelques centimètres oubliés ça et là sur les monuments...on dirait leJT de TF1 qui nous informe, car oui messieurs-dames ça c'est de l'info, qu'il y a tant de centimètres dans tel bled, que le facteur de Pataouchnoque doit faire sa tournée à pied et que les Toulousains ne savent pas rouler sur la neige (ni sous la pluie d'ailleurs mais ça c'est plus un scoop). Enfin quoi, avec un titre pareil je m'attendais à ne plus voir un trottoir dépasser, des congères le longs des rues, que sais-je? Je sais bien que de la neige sous ce climat ça n'est pas courant, mais tout de même ce n'est pas non plus le scoop du siècle.
Un peu de neige et ça y est la France est paralysée, d'ailleurs c'est un adjectif qui revient souvent en ce moment dans le traitement de cette  actualité.Les magasins commencent à manquer de marchandises, les usines sont au ralenti voire à l'arrêt en attente de pièces détachées, tout ça parce que les pouvoirs publics ont interdit la circulation des poids-lourds sur bon nombre d'axes routiers, ce qui fait d'ailleurs bien rire, quoiqu'un peu jaune, les chauffeurs étrangers qui s'étonnent (et s'énervent) de ce qu'on les bloque pour quelques centimètres de poudreuse alors qu'ils sont habitués à rouler dans beaucoup d'autres pays avec des conditions bien plus difficiles.
Il en va donc de la météo comme de la grippeA: le principe de précaution poussé à son paroxysme. Plus personne ne veut se mouiller, il n'y a qu'à voir la carte de vigilance: ça fait plusieurs jours que notre département était parmi ceux où il devait neiger tant et plus...et la neige n'est tombée qu'hier. Du coup ce matin nous ne sommes plus en vigilance orange mais il y a une bonne vingtaine de centimètres et il recommence à neiger plein pot. Allez comprendre. Je me doute bien que la météo n'est pas une science très exacte et que les conditions peuvent changer très rapidement. Il n'empêche ça me fait doucement rigoler.
Sauf que demain lundi il va peut-être falloir envisager l'éventualité de sortir la voiture pour aller au boulot, et là ça ne me fait plus trop marrer. Évidemment je pourrais, ainsi que le préconisent les pouvoirs publics, prendre les transports en communs: sachant qu'il y a une ligne de chemin de fer qui dessert la commune où je vais travailler, à 5 km de chez moi, mais que la gare ne délivre pas de billets il faudrait donc que j'aille prendre le train à la gare précédente qui elle est située à 20 km...vous conclurez comme moi qu'il vaut encore mieux que j'aille au boulot à pieds. Voire que je reste à la maison. Il me font rigoler avec leurs transports en commun, on voit bien qu'ils n'habitent pas à la campagne et qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'est l'aménagement du territoire dans la pratique, c'est à dire un désert.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ma vie rurale
commenter cet article

commentaires

saveursàpomes 19/01/2010 13:35


faire peur aux gens ......c'est le début de la possibilité de les contrôler

sortir et constater par soi-même plutôt que gober toutes les conneries qui passent à la télé....

passer 1/3 de sa vie à se gaver d'images fabriquées....ne développe pas l'intelligence !!!


sirius 10/01/2010 14:24


Chaque année, c'est de pire en pire! On déresponsabilise et infantilise les gens; les services publics, au lieu d'essayer de parer ce genre de situation, ont décidé de baisser les bras. On ferme
les écoles au moindre flocon.

Tiens, tu me donnes l'idée de mettre un article sur mon blog à ce sujet...


Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche