Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 10:01

L'obésité est un fléau et elle touche de plus en plus de monde, on nous l'a déjà dit. Dans le Lot elle s'attaque même aux poissons, jugez plutôt:

  

Castelfranc. Une carpe de 29 kilos !

 

 29kg pour une carpe: quand je pense qu'au dernier concours de pêche mes hommes à trois n'ont pu me ramener que deux malheureuses truites des plus normales...

En même temps, j'aurais été bien embêtée pour la faire cuire celle-là.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ma vie rurale
commenter cet article

commentaires

laophi 01/05/2010 14:08



Carpe diem !



barovin 30/04/2010 09:58



Espérons que ce très beau spécimen n'est pas fini dans le four....


 


 
Elections....pièges à cons


La Ségaline 03/05/2010 08:00



Elle a été rejetée aussitôt après la photo. D'ailleurs il faudrait un four énorme, et en outre je me demande si une pièce de ce genre est vraiment comestible, elle doit avoir comme un sacré
goût de vase...



sirius 30/04/2010 07:59



Quand j'étais gamin et qu'on pêchait en Loire, un de nos cmarades nous racontait que, dans les bassins du château de Versailles, il y avait des carpes énormes, au dos moussu, qui étaient là
depuis l'époque de Louis XIV. Et nous, on y a cru longtemps!


La carpe était devenue pour nous un de ces animaux mythiques, aux côtés des tortues, éléphants et autes corbeaux, capables de vivre des centaines d'années...



Pangloss 29/04/2010 11:48



C'est vrai qu'elle et grosse. Elle serait aussi grosse si elle était vivante. Et plus belle. Y a-t-il vraiment de quoi se vanter de l'avoir tuée?



La Ségaline 29/04/2010 14:46



Rassure-toi, la bête n'est pas morte: le monstre a été rejeté juste après la photo, mais je ne sais pas si elle a donné des nouvelles depuis. Il a fallu tout de même près de 3/4 d'heure pour
la ramener sur la berge. Pour une fois la pêche est vraiment un sport!



Olivier de Vaux 28/04/2010 22:01



 


Il ne s'agit pas d'une prise de courant, la carpe affectionnant les eaux stagnantes. Bon, pas de prise de tête : j'aime la Ségaline assez pour revenir dans sa basse-cour ! Le poème de François de
Meynard m'a rappelé l'existence de celui que j'avais commis lors d'une de mes premières joutes amoureuses. La Muse qui nous a guidés, à quelques centaines d'années de distance n'était et n'est
toujours pas très fréquentable et le résultat n'est pas folichon, mais qu'y peut-on, petits petons ? On (a) s'amuse et c'est bon !


 


 


 


 



Le Mousquetaire des Mots 28/04/2010 16:23



Aïe, quel poids ! Et quel morceau ! Je crois en avoir vu des à peu près comme celle-là en Espagne. Ca ne donnait pas envie d'aller tremper les orteils en leur compagnie (elles sont
carnivores) d'ici qu'elles se soient prises d'appétit pour mes ripatons...


Il paraît que c'est bon comme poisson, mais je préfère nettement ceux qui viennent du large.


Il est costaud le pêcheur parce que pour ramener un morceau comme celui-là, ça n'a pas dû être commode, ça devait gigoter fortement au bout de sa ligne. Pas de doute, la pêche a dû être
sportive.



Jean-François Vionnet 28/04/2010 16:13



Si elle ne sent pas la vase, tu peux toujours la faire cuire en la farcissant de carottes, d'oignons, et d'herbes aromatiques bien longtemps pour qu'elle soit tendre.


Etant enfant, je mangeais la carpe à la juive, mais c'est il y a bien longtemps, maintenant.


Amitiés occitanes du Vivarais.



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche