Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 12:30

Bonne nouvelle: les Français se sont remis à la lecture de la presse.

Sinon pourquoi feraient-ils la queue dès potron-minet devant les kiosques? Hein?

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article

commentaires

fleurdelys 17/01/2015 20:35


Il me semble que sur votre site, chère Ségaline, on cultive l'amour du Français et la précision du vocabulaire. J'avoue ne plus voir très clair depuis ces derniers jours.


Le Premier Ministre a déclaré que la France était "en guerre contre l'islamisme radical". J'en conclus qu'il y a un bon islamisme, non radical, contre lequel la France n'est pas en guerre. Jusque
là, tout va bien. Mais qu'est-ce que le bon islamisme contre lequel nous ne sommes pas en guerre ? Mystère, merci de m'éclairer si vous avez des lumières particulières sur le sujet. Evidemment,
il faut se poser la question de savoir, à partir de la définition de ce qu'est l'ismlamisme non-radical, ce que peut être l'islamisme radical.  J'écoute et regarde simplement les journaux
télévisés des chaînes nationales  où j'entends parler "d'islamistes repentis" qui auraient informé les services de police sur divers sujets. C'est donc que le seul fait d'avoir été
islamiste, même non radical, est fautif puisqu'il donne lieu à repentir.


Par ailleurs et parallèllement, toujours sur les mêmes chaînes nationales (et surtout pas sur des réseaux sectaires ou confidentiels) on diffuse des reportages à faire pleurer les rochers sur
l'action d'associations qui prennent en charge les malheureuses familles dont les ados sont partis "faire le djihad" sans que les parents aient jamais rien remarqué d'anormal dans leur
comportement.  Je me garderai de porter le moindre jugement sur ces parents qui ont certainement vécu à l'écoute de leurs enfants et dans un dialogue parfait avec eux. J'observe simplement
qu'une seule religion, toujours la même, est concernée par ce phénomène, les associations en question étant composées d'adeptes de ladite religion qui font appel à des "hiérarques" de la même
pour autant qu'on puisse les qualifier de tels.


La tolérance, c'est une chose. L'acceptation de l'invasion, on a déjà dit "NON!".

fleurdelys 17/01/2015 14:39


Rapport indirect avec le sujet.
Avez-vous vu les réactions ultra-violentes, anti-chrétiennes et anti- françaises dans le monde entier à la suite de la publication du "Charlie Hebdo" de cette semaine ?


Et on nous promet que ce n'est qu'un début , la suite devant être bien pire.


A part ça, l'ineffable Rachida Dati nous assure qu'on ne saurait voir "une guerre des civilisations " dans les événements tragiques que nous venons de vivre. "C'est ben vrrrai, ça !" comme disait
la Mère Denis dans une antique réclame télévisée.


Je persiste à écrire comme je l'ai déjà fait ici que l'islam est une religion mortifère.

Jean-François Vionnet 15/01/2015 09:51


Eh ! Bien, je n'ai pas fait la queue hier, pour acheter Charlie Hebdo, parce qu'il n'y en avait déjà plus à 8 heures du matin, dans mon petit village. Et puis il y a beaucoup de dessins dans
Charlie, donc est-ce vraiment de la lecture. Amitiés de la Drôme provençale.


 

La Ségaline 15/01/2015 11:19



C'est vrai qu'il y a beaucoup de dessins dans Charlie Hebdo, ce doit être pour ça que je lui préfère Le Canard Enchaîné...



fleurdelys 14/01/2015 20:44


Sirius nous dit que le Coran réserve la possibilité du pardon d'Allah. Fort bien. Mahomet, son vénéré prophète, s'en est manifestement remis à son appréciation, expédiant lui-même de sa propre
main nombre de ses contemporains ad patres pour n'avoir pas pleinement partagé sa vision du monde. Il y a quand même là une différence avec le Christ qui doit inciter à la réflexion.


Au-delà de cette simple remarque, je pense que vous avez tous vu les réactions du monde musulman à la parution du "Charlie Hebdo" de cette semaine, en particulier celle du "Belphégor", femme
voilée représentant le gouvernement iranien (qui est tout sauf arabe). Imaginez que chez nous, en France, une femme ne puisse plus se présenter ainsi en public qu'isolée dans ce sinistre
accoutrement. Ségaline, vous êtes femme, et à vous seule la moitié de l'Humanité : regardez cette image et réfléchissez. Est-ce cela que nous voulons, que vous voulez ? Voilà pourtant ce qui nous
menace directement. Les musulmans dans leur ensemble, à part quelques exceptions très isolées, refusent l'idée même que l'on puisse représenter leur "Prophète" et encore moins de le brocarder ou
de le caricaturer. Un abîme civilisationnel nous sépare, c'est une évidence. N'en déplaise aux mollassons munichois d'esprit, nous sommes bien dans une guerre de civilisations. Refuser d'en
convenir et d'agir en conséquence revient à se comporter comme Daladier et Chamberlain en 1939. En choisissant le déshonneur et l'humiliation pour éviter la guerre, nous aurons le déshonneur,
ll'humiliation et la guerre totale qui ne vise à rien d'autre qu'à notre élimination et notre extermination. Nous sommes tous les juifs de l'Islam. Attendez-vous à des lendemains qui chauffent.

Jacques Ambroise 14/01/2015 16:26


Malheureusement, pour certains c'est comme le dernier Goncourt, il faut l'avoir bien en évidence sur la table du salon 

Le Mousquetaire des Motd 14/01/2015 16:17


Je déteste poireauter, donc je fais le nécessaire pour n'avoir pas à attendre que le flot cesse. On relirait la presse ? mais l'a-t-on jamais délaissée ?
pas vraiment puisque nous pouvons glaner les infos sur le net. Disons seulement que la presse-papier n'a plus la presse (au sens de la cote) auprès des lambdas que nous sommes. Je vais chez le
marchand de journaux juste pour acheter le canard. Une fois par semaine, ce n'est pas la mer à boire. Et quand il est sympa, pourquoi se priver d'une rencontre qui permet d'échanger deux ou trois
mots ? En fait, la lecture existe bel et bien, mais le modernisme fait que nos comportements sont sont modifiés : il suffit de voir le nombre de tablettes "feuilletées" dans les transports. Et je
ne parle pas des téléphones branchés au net qui sont consultés toute la journée (ça fait un sacré débit). Perso, je suis fidèle au papier ; l'écran, c'est bien, mais ça tue les
yeux.

Bea et Lucien 14/01/2015 14:42


Eh oui ! Même les marchands de journaux sont ébaudis d'avoir vu la queue devant leurs boutiques, surtout qu'il était quasi certain que la queue se faisait pour rien déjà à 1 heure de l'ouverture
... je connais même des charognards qui ont acheté plusieurs exemplaires de Charlie pour le mettre en vente sur E-bay : élégant ... et surtout, peine perdue dès l'instant où il y aura
réapprovisionnement dès demain ... bien fait !!!!


Amicalement


Béa et Lucien

sirius 14/01/2015 13:55


Ayant pour habitude de me tenir à l'écart des mouvements de masse, je ne suis pas allé en kiosque ce matin. De plus, il m'aurait fallu faire 25 kms AR, ce qui fait cher la feuille...


 


Contrairement à ce que vous affirmez, Fleurdelys, le pardon est bel et bien inscrit dans le Coran! Allah peut choisir soit de punir, soit de pardonner. C'est d'ailleurs la principale leçon que
j'ai retenue de ce demi-pavé...

La Ségaline 14/01/2015 14:14



Il faut croire qu'Allah n'est  guère supérieur aux hommes puisqu'il est visiblement capable de faire le mauvais choix!


Je suis sur liste d'attente (liste d'attente pour un journal, le crois-tu?) pour Charlie Hebdo, si je n'en ai pas je n'en mourrai pas, je ne braverai pas la pluie et les kilomètres pour l'avoir,
je me consolerai avec Le Canard Enchaîné, au moins je suis sûre d'en trouver et de bien rire quand même.



fleurdelys 14/01/2015 13:32


Incroyable. J'avais réservé "Charlie" et le "Canard", je n'ai pu avoir que le premier, le deuxième était épuisé dès 7 heures du matin dans tous les kiosques de Lyon.


C'est un échec pour ceux qui ont voulu tuer un journal : ils lui ont fait une "promotion" incroyable et de feuille quasi-confidentielle, c'est devenu un organe quasiment officiel (comble de la
dérision).


Autre chose : vous m'avez semblé choquée lorsque j'ai écrit que "Charlie hebdo" se fourvoyait en montrant un Mahomet  accordant son pardon. Sans doute, une fois encore, ai-je été trop
synthétique dans l'expression de ma pensée. On ne se forvoie pas et au contraire on se grandit en pardonnant les offenses. Je voulais simplement faire remarquer la contradiction, au moins
apparente, entre les critiques acerbes du journal contre l'Eglise et l'imprégnation des valeurs fondamentales du christianisme dont le numéro d'aujourd'hui est le reflet très parlant et je dirai,
très poignant. Je persiste à dire que ce dessin, très loin de me choquer, bien au contraire, témoigne d'un contresens fondamental : le pardon des offenses est inconcevable dans la bouche de
Mahomet. Et c'est bien là, n'en déplaise à certains, que nous entrons dans une guerre de civilisations : il suffit d'observer les réactions des grands chefs musulmans en Egypte, en Iran ou
ailleurs qui s'insurgent contre la couverture du "Charlie" d'aujourd'hui et la qualifient de blasphématoire, d'impie, de raciste, de provocation  et d'insulte à l'Islam. Pour être complet,
j'ajoute que le même Charlie publie une caricature du Christ : catholique sincère, je ne vois pas là de quoi s'alarmer. Personnellement, j'ai souri sans que cela entame ma foi ou y porte la
moindre atteinte. On peut ne pas aimer. Il n'y a en tout cas pas de quoi fouetter un chat (et je déteste qu'on fasse du mal à un chat).

La Ségaline 14/01/2015 14:02



C'est vrai que tout ce qui arrive à ce journal qui a bien failli disparaître faute de lecteurs et de finances est assez ironique, et voir ces hommages nationaux rendus à un journal aussi acerbe
face au pouvoir politique je dois dire c'est assez savoureux, et je ne doute pas que les "survivants" s'en délectent aussi. Manuel Vals sortant du bureau avec Charlie sous le bras, on ne pouvait
pas rêver plus belle caricature!


En effet la une du nouveau numéro est un contresens mais Luz lui-même que j'ai entendu faire un commentaire là-dessus ne semblait se faire aucune illusion.



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche