Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 20:54

Aujourd'hui j'ai reçu un commentaire sur un article d'il y a quelques semaines , commentaire que j'ai trouvé assez déplaisant, voire agressif: je n'ai pas vraiment apprécié d'y trouver le terme de « poujadisme » pour qualifier mes propos dans cet article où je me moquais juste de l'immobilisme de l'Assemblée Nationale...pas de quoi fouetter un chat.

Ce qui m'a déplu ce n'est pas le tant fait d'avoir un commentaire négatif ou contradictoire que le ton utilisé: c'était de la critique cassante, en quelques phrases bâclées qui n'apportaient aucun démenti ou rectification, bref rien de constructif. Ça ne me gêne pas que l'on me critique ou contredise si c'est pour rectifier, corriger ou préciser mes propos, au contraire je suis toujours prête à m'améliorer et à apprendre.

Mais ce genre de commentaire qui n'apporte rien, si ce n'est peut-être la satisfaction de son auteur de se prétendre meilleur qu'un autre, franchement je trouve ça moyen et assez triste. J'en suis venue à me demander si ça valait bien la peine que je continue d'écrire de temps en temps ici. Personnellement quand je n'aime pas un article ou un blog je me contente de l'ignorer et de ne pas y retourner, c'est bien suffisant, non?

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

Pangloss 25/03/2010 19:03


Allez pour faire bonne mesure: suppôt du capitalisme international et franchouillard (ce n'est pas une contradiction: juste une circonstance aggravante).



sirius 24/03/2010 10:00


Je me souviens d'un commentaire particulièrement désagréable dans les tous débuts de mon blog. C'était court, mais cinglant, et signé "anonyme", ce qui en disait long sur le courage de son auteur.
Je l'ai publié quand même.

Certains autres commentaires ont l'art de me faire comprendre que je me trompe (ça arrive) d'un ait un peu condescendant, mais j'essaye de le prendre du bon côté.

Dès le départ, j'ai décidé de mettre illico à la poubelle les commentaires insultants ou écrits en "texto". Je pense qu'il y a un tri naturel qui se fait dans l'audience du blog car je n'en ai
jamais reçu.

Quand on s'octroie le droit de parole, comme nous le faisons dans nos blogs, il faut être prêt à ce genre de situation, et savoir gérer les petits moments de découragement...

Alors, bonne continuation à ton blog!


marijo 24/03/2010 08:55


Un crochet du droit, wouaaahh ! comme tu y vas. Moi qui pensais un jour passer par chez toi car pas trop loin ... Va falloir que je vienne avec mes poules les plus vindicatives; allez la vie suit son cours et nous on te suit ... Tout va bien. Bonne journée et bisou de réconfort.


sandrin 23/03/2010 08:52



 c est arrivé à tout le monde... il y a toujours qqn qui critiquera d'une manièr destructrice, sans souci de débat ou de dialogue...
le net est comme la vie réelle, on ne peut échapper aux C.....



La Ségaline 24/03/2010 07:39


C'est vrai que le net est un peu comme la vie réelle, mais avec cette différence, de taille, c'est que l'on ne peut pas répondre par un bon crochet du droit aux cons...!


bellelurette 23/03/2010 00:40


Moi aussi, lorsque je regarde l'Assemblée Nationale, ça me fout la trouille.
j'ai j'impression d'être dans une cour d'école maternelle.
Personne n'écoute personne. Chacun s'écoute soi-même.
L'égo personnifié à outrance.
In fine, la cour d'école maternelle, c'est beaucoup mieux !


La Ségaline 24/03/2010 07:38


C'est vrai: au moins à la maternelle on peut les mettre au coin, alors que là...


laophi 23/03/2010 00:21


Si t'arrêtes j'te casse ta tête, foi de Lao.

Moi aussi j'ai eu droit à ce genre de commentaires qui n'apportent rien et qui n'ont même pas une once de reflexion. A chaud on est piqué à vif et on a envie d'en découdre et de rentrer dans le
chou de l'auteur mais justement c'est la réaction attendue alors ne lui donne pas ce plaisir. Par contre toi, profite du plaisir d'avoir plein de lecteurs, d'amis qui t'apprécient, tu ne vas pas
gâcher tout cela à cause d'un con ... oups je l'ai dit, pas bien Lao....


La Ségaline 24/03/2010 07:37


C'est vrai que dans un premier temps ça heurte quelque peu notre fierté. Mais ça passe. On a bien d'autres chats à fouetter! Non mais on va pas se laisser em...!
En tous cas merci pour ces commentaires de soutien.


marijo 22/03/2010 23:26


Coucou ma segaline, t'inquiete pas on t'aime. Si tu as des visites c'est que tu es apprécié. Il y aura toujours un malin toujours plus intelligent que les autres pour faire bonne oeuvre d'anerie.
Moi j'ai pour habitude de dire que les commentaires appartiennent à ceux qui les écrivent et n'engage que leur responsabilité. Tu as vu sur mon blog avec l'histoire du geai ??? Cela a durer quatre
jours, je n'ai même plus répondu. A présent plus rien. Tu n'es pas obligé de les publier surtout si le commentaie vient d'un inconnu, comme chez moi. Allez ne te laisse pas aller, un croise tous
les jours un imbécile sur son chemin. Tiens une derniere. Moi j'ai croisé la personne pour qui j'étais le con, j'ai été décu, je l'aurais cru plus intelligent. Gros bisou.


La Ségaline 24/03/2010 07:35


Je ne pratique pas de censure pour le moment et j'espère ne jamais avoir à le faire: j'ai juste répondu succintement à ce commentaire en y mettant le mépris qu'il fallait mais pas plus histoire de
ne pas faire le jeu de ce genre de lecteur!


Florentin 22/03/2010 22:37


C'est vrai que ce n'est jamais agréable de voir critiquer ses textes. Même quand les critiques que l'on nous adresse sont justifiées.Encore plus évidemment quand elles sont bêtement
agressives, par des gens qui n'ont pour seul but que de faire des mots. Mais, ce serait leur donner trop d'importance que d'arrêter d'écrire parce qu'on se sent un quart de poil découragé. Alors,
continue ce que tu fais. D'autant que c'est plutôt intéressant ! Florentin.


La Ségaline 24/03/2010 07:32



Tant qu'à faire d'être critiqué, qu'au moins ce soit avec panache et élégance!



Jean-François Vionnet 22/03/2010 22:13


Bon, tout ça n'est pas très grave, et tu auras peut-être encore des mails injurieux ou même débiles. J'ai un copain qui écrivait un temps sur mon blog, et qui disait que les gens ne voyaient pas
les problèmes que j'évoquais. Il s'était mis en colère, et l'avait écrit. Et j'ai été obligé de lui téléphoner, pour lui expliquer que le simple fait d'écrire, t'oblige à recevoir soit des
critiques soit des louanges, et l'intelligence des lecteurs, tu ne peux pas la contrôler.
Alors, continue de dire ce que tu penses, c'est comme ça que tu écris bien.
Bonne soirée.


La Ségaline 24/03/2010 07:28


Bien sûr tout ça n'a pas vraiment d'importance, mais c'est difficile de ne pas se sentir piqué parfois. Et d'un autre côté prêter une quelconque attention à ce genre de commentaires ce serait
donner à leurs auteurs une importance qu'ils ne méritent peut-être pas.


Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche