Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 21:30

Les touristes connaissent parfois bien des désagréments liés au voyage, au dépaysement, aux changements divers et variés : on connaît bien sûr la tourista, mais il n'y a pas que cela.

Le touriste en visite en Ségala, ou en Auvergne, surtout s'il est citadin, et a fortiori s'il est parisien, est fréquemment sujet à des hallucinations : c'est ainsi qu'il croit très souvent lorsqu'il conduit dans nos contrées, se déplacer sur des routes à sens unique : hérésie pure puisqu'il n'existe pas de sens unique en Ségala, nous sommes des gens très ouverts. Ainsi trompé par ses sens le touriste dont la voiture croise celle d'un autochtone a généralement le réflexe de freiner, plus ou moins brutalement, lorsqu'il ne s'arrête pas complètement, médusé de voir un véhicule arriver en sens inverse avec au volant un conducteur parfaitement détendu (voire hilare, allez donc savoir pourquoi) alors que lui serre les fesses.

Illusion d'optique que tout cela vous dis-je, car en vérité il n'y croit pas mais oui ça passe, deux voitures arrivent à se croiser sur nos charmantes petites routes sinueuses et tellement dépaysantes. Bien sûr il faut parfois savoir vivre dangereusement et se risquer à taquiner l'herbe du bas côté, voire parfois à écraser le champignon au sens propre du terme (en fin d'été et à l'automne principalement) mais oui ça passe. Encore tout émotionné par cette aventure le touriste a besoin de quelques instants pour se remettre et c'est encore hésitant qu'il reprend la route, parfois maugréant contre les ploucs qui roulent n'importe comment à la campagne, mais c'est normal, c'est un effet collatéral de ce genre d’hallucination. Il lui faut en général une quinzaine de jours pour s'y faire, avec de sévères rechutes s'il croise des tracteurs, dommage cela correspond souvent à son retour vers des horizons plus sereins où les routes sont larges et toutes droites, avec luxe suprême, un marquage au sol, et sur lesquelles personne ne vient en face.

 

Ah le touriste, c'est notre distraction à nous...

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ma vie rurale
commenter cet article

commentaires

Juntos 13/07/2011 10:39



D'où l'intérêt de ne jamais quitter l'autoroute et de passer ses vacances sur les aires de repos.



griounette 12/07/2011 19:07



ben ya même le gps qui tourne en rond et les envoie à tataouine......au bout du monde quoi.....ben non ya pas hélène
ségala ici.... ya que holtz qui fait des fourberies....ben oui quoi..caravanes..du tour...encore un peu de
désert???gros bisous, ça gronde là dans le ciel (mirage du touriste ou oasis envié (pub)...gros bisous



Pangloss 11/07/2011 17:29



Une photo comme ça, c'eût été dommage de la louper! Comme quoi, un 4x4, ça passe vraiment partout.


Ceux qui habitent un pays où il y a des virages et des ravins font la même expérience que toi. Le touriste prudent roule du côté de la montagne même s'il tient la gauche de la route.



laophi 11/07/2011 11:39



Attention à la communication aussi .... il ne faut pas confondre Segala et Koh Lanta.


Annoncer qu'on peut croiser des sangliers sur les routes cela attire le touriste affamé mais ne sachant pas ce qu'est un sanglier, tout objet ou animal rencontré fait figure de trophée.


Méfiez-vous des touristes quand même certains "chassent" à la caravane et là c'est Byzance ...


Je vais y passer cet été faire du vent, pardon ... van. LOL



Bleck 10/07/2011 22:47



C'est à dire que pour un Parisien, l'immatriculé 94, pire 77 est le plouc total... Alors, l'Auvergnat...


Ne serions-nous pas, tous le touriste de quelqu'un ??


 


Bleck



Le Mousquetaire des Mots 09/07/2011 22:39



Je n'avais jamais envisagé de cette manière les touristes. C'est d'un drôle. Le ton est ironique, très près du sarcasme. Très réussi ce billet. J'espère que
les parisiens n'en prendront pas ombrage : ils sont si pointilleux sur leur façon de conduire qu'on sent tout de suite qu'ils considèrent les provinciaux pour, comme tu le dis, des ploucs. Pire,
des péquenots crottés et indécrottables. Ah, la suprématie de la capitale...



sirius 09/07/2011 09:18



Je m'étonnais de croiser depuis quelques jours des voitures dont les pneus semblaient allergiques à l'herbe (desséchée) de nos accotements. Grâce à toi, j'ai compris! Merci.



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche