Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 13:25

En papillonnant de blog en blog, en picorant de commentaire en commentaire et de lien en lien, bref en suivant les chemins sinueux de la toile et de la blogosphère, je suis tombée par le plus grand des hasards sur un ouvrage particulièrement savoureux, les Lettres de non-motivation de Julien Prévieux. Si vous êtes au chômage et que vous recherchez du boulot l'honnêteté m'oblige à vous recommander de ne pas prendre les courriers reproduits comme modèles. Quoique, lorsque vous en aurez bien marre, comme ce fut le cas pour l'auteur, de vous faire signifier votre inutilité et d'essuyer des refus, l'idée va peut-être vous traverser l'esprit de vous adresser aux employeurs comme eux s'adressent à ceux qui les sollicitent pour obtenir un emploi.

 

Bonne lecture ICI

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

La femme des steppes 04/11/2010 21:54



"ce qui me met"


"certains envoient"


J'en bafouille même



La femme des steppes 04/11/2010 21:52



Je suis allée jusqu'à la page 44... je ne pourrai aller plus loin. J'adore le sens de l'écriture de ce type, mais ce qui me mets le moral à zéro, ce sont les réponses. Certains, quand même,
envoie une lettre personnalisée, ayant bien saisi toute l'originalité de la lettre de candidature, mais pour la plupart.... ce sont des réponses sans aucun lien avec la lettre ! Le genre de
réponse que je reçois depuis des mois -et encore, quand j'en reçois. Jusqu'à présent, je faisais semblant de croire ce qu'il y a marqué dessus, mais ce site m'a démontré comme tout ceci est
fallacieux et navrant.


Mon prochain envoi de CV, je leur mettrai un étron avec, pour changer, tiens... un peu de fantaisie, que diable !



laophi 26/10/2010 20:24



Julien Prévieux est considéré comme un artiste de l'absurde et il a commencé à exposer bien avant l'écriture de ses fameuses lettres datées entre 2000 et 2007.


Il ne souhaitait absolument pas faire le boulot proposé, la seule chose qui l'intéressait c'était l'annonce, pour la tourner en dérision et augmenter sa collection pour un recueil puis une
exposition. Donc exercice de style d'un "artiste" dans un contexte non véridique.


Du coup je ne sais pas si je dois dire tant mieux ou dommage car les vrais chômeurs, eux, cela ne les fera pas rire surtout si ils reconnaissent certaines réponses reçues à des vraies lettres de
motivation.



Le Mousquetaire des Mots 25/10/2010 21:52



Totalement rafraîchissant. Une rigolade à chaque lecture, lettre et réponse. Merci pour ce savoureux moment de lecture, très inattendu et très cynique
également. Quand je dis savoureux, je peux ajouter goûteux, gouleyant, parfait. Oui, un grand moment de détente.J'ai fait passer et tout le monde a apprécié. Le rire en chaîne, quoi de mieux
?



sirius 25/10/2010 08:57



Ce pauvre Julien Prévieux n'a décidément rien compris au Sarkozysme et aux opportunités qui lui sont généreusement offertes par les philanthropes qui dominent le monde du travail...



Pangloss 25/10/2010 08:33



J'ai vu. C'est décapant. prendre le système au piège de sa propre rhétorique, un régal. Ces lettres n'avaient-elles pas été déjà publiées sur un blog? Il me semble avoir lu quelque chose de ce
genre.



Florentin 24/10/2010 18:39



Je suis allé voir et j'ai lu quelques unes des bafouilles, y compris les réponses des entreprises sollicitées. Parmi ces dernières, beaucoup de réponses passe-partout, stéréotypées,
envoyées comme des pré-imprimés. J'en ai vu une qui répondait astucieusement sur le même ton, quelques unes qui semblaient retenir la colère, mais la plupart impersonnelles. Réjouissant au total.
A plus. Flo.



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche