Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 22:37
 

Chaque fois que nous nous rendons à Aurillac en passant par Sousceyrac je vois le panneau indiquant la chapelle et le moulin d'Esclamels, à la frontière du Lot: ce lieu m'a toujours intriguée car c'est un endroit complètement perdu au milieu des bois et de la nature et rien n'indique qu'il y ait un monument particulièrement remarquable. L'autre jour alors que je redescendais seule d' Aurillac, n'y tenant plus j'ai enfin pris le petite route qui descend vers cette fameuse chapelle et le moulin qui en est voisin. J'ai vite repéré le moulin, c'était facile il n'y avait qu'à suivre le petit ruisseau Escalmels qui s'élargit avant d'arriver au moulin. Quant à la chapelle j'ai failli ne pas la voir tant elle est minuscule, ce n'est qu'en faisant demi-tour dans ce hameau composé de deux maisons pour me garer prête à repartir que le monument m'est apparu. C'est une minuscule petite église, charmante au demeurant, de style gothique, formant un rectangle épaulé par des contreforts, deux croisées d'ogive forment la voûte et sa façade est ornée d'un petit clocheton. Bref un monument d'une simplicité et d'une austérité assez représentative des églises auvergnates, mais comme souvent pour des monuments si simples et qui paraissent anodins, il s'y cache des histoires intéressantes ainsi que je l'ai découvert en faisant des recherches dès mon retour à la maison. Je livre ici les grandes lignes de l'histoire de cette chapelle pour les visiteurs amateurs de vieilles pierres qui me font l'honneur de passer par chez moi de temps en temps.





Cette chapelle est dédié à Saint Eutrope, premier évêque de Saintes au IIIe siècle et dont j'ai lu auprès de sa statue située dans l'église qu'il était traditionnellement invoqué pour guérir les maux de têtes et les estropiés...bref un saint qui gagne à être connu et pour lequel on peut toujours garder une petite prière sous le coude, au cas où!. Le moine Bertrand de Griffeuille fonde à cet endroit vers 1150 un monastère, rien de moins, qui appartient à l'ordre des Cisterciens et fait donc édifier cette chapelle. Le monastère se développe puisqu'il comptera plusieurs dizaines de moines, mais en 1550 le prieur d'Escalmels se fait protestant, entraînant avec lui de nombreux moines qui finiront par incendier le monastère depuis jamais relevé de ses cendres. Au XVIIIe siècle l'abbé de la Vercantière fait restaurer la chapelle, qui le sera de nouveau en 1998.


Voilà pour l'histoire de ce lieu. Quand on se trouve sur le site où ne restent que cette chapelle et le moulin (encore en fonctionnement depuis le XIIe siècle, ça laisse rêveur), et deux maisons d'habitation, on a du mal à imaginer que des siècles auparavant vivait là une nombreuse communauté religieuse, dominée par un prieur dont la puissance était égale à celle des grands seigneurs du Quercy ou de l'Auvergne, et que des troubles ont eu lieu au bord de ce petit ruisseau si paisible aujourd'hui. C'est là magie des vieilles pierres que de témoigner et rappeler des temps et des histoires qui ne sont plus et qu'on ne soupçonne pas...

 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Promenades ici et là
commenter cet article

commentaires

Pierre DURAND 22/11/2009 09:29


Merci de nous avoir fait découvrir cette chapelle méconnue de beaucoup de gens, si ce n'est des pécheurs à la ligne ! on attend avec impatience votre prochain reportage ! Amicalement.
Pierre


La Ségaline 22/11/2009 20:41


Prochain reportage: là où mes pas me porteront et au gré des hasards!


sirius 22/11/2009 08:58


Simple, authentique et sympathique petite chapelle! Eh oui, il y a comme ça des lieux chargés d'histoire, qui ne laissent aucune trace visible. Ainsi tous ces villages entiers qui ont disparu lors
de la peste entre 1347 et 1350, et dont on ne voit même plus la moindre pierre dans les champs...


La Ségaline 22/11/2009 20:40


Je trouve que quelques vestiges presque effacés ou de petits monuments comme cette chapelle sont plus émouvants que des monuments plus importants bien conservés et plus connus car ils laissent de
la place à notre imagination pour deviner une Histoire dont on ne connaît pas toujours toutes les facettes et qui recèle bien souvent plein de surprises.


Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche