Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 08:48

 

Curieux que ce mot-là « voile », et qui recouvre des choses tellement différentes et antagonistes.

Lorsqu'elle est au féminin la voile est synonyme de voyage, de bateau navigant au gré du vent sur les flots, de réussite si on a du vent dans les voiles, de départ vers de nouvelles destinées quand on met les voiles. Bref la voile c'est la liberté.

Au contraire lorsqu'il est masculin le voile signifie la soumission, comme celui de la mariée qui passe de la domination du père à celle du mari, celle de la religieuse qui offre sa vie et sa liberté à son dieu, ou encore celle de la femme que le compagnon ensevelit et fait disparaître au monde sous le voile intégral.

Quelle magie que les subtilités de la langue française qui par le seul changement de déterminant peut transformer totalement les sens des mots.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

bellelurette 28/04/2010 18:03



Des Suisses bien sûr !



bellelurette 27/04/2010 17:15



Tiens pour te changer les idées j'ai entendu cette histoire en prenant mon bain :


C'est un groupe de trois belges qui font du tourisme en Egypte et qui se retrouvent au bord du Nil. Soudain ils voient un crocodile alors ils se mettent à lui jeter des cailloux. Deux se
dépêchent de se barrer et  monter dans un arbre. Puis ils alertent le troisième qui est resté sur la  berge. "Celui-ci répond : mais je n'ai pas jeté de cailloux moi !"



La Ségaline 28/04/2010 11:21



Ah c'est beau la naïveté! Quand je pense que si ça se trouve, au train où vont les choses, les Belges n'existeront même plus...De qui va-t-on pouvoir se moquer?



sirius 27/04/2010 07:47



Ces histoires de voiles et de burka n'ont que l'importance que la presse leur donne, tout comme les caillassages du bus. Tous ces gens-là n'ont qu'un but: faire parler d'eux un maximum. Si on
prêtait moins attention à leurs méfaits, je pense qu'ils se décourageraient.


Les extrêmes appelant les extrêmes, cela donne au passage une occasion inespérée à tous les franchouillards de se rappeler à nous avec leurs propositions grotesques: début de la journée d'école
après chant de la Marseillaise sous le drapeau français, par exemple (j'ajouterais avec le béret vissé jusqu'au yeux et une baguette bien enfoncée dans le c.l).


Il est, à ma connaissance, interdit de se promener dans l'espace public avec le visge masqué. cela devrait suffire pour verbaliser les intégristes sans entrer sur le terrain glissant de la
religion.


J'avoue que, lorsque ces sujets sont présentés dans le JT, je change de chaîne.



La Ségaline 27/04/2010 08:09



Je partage ton point de vue sur le traitement médiatico-politique (mais depuis 2007 média et politique ne font qu'un!) de toute cette affaire: que de bruit pour peu de choses si on y réfléchis
bien. Personnellement j'ai arrêté de m'y intéresser car j'ai vite fait le tour du sujet. Ce que je regrette, ainsi que tu le mentionne, c'est les instincts que cette affaire réveille chez
certains: quand on monte en épingle une anecdote pareille il ne faut pas s'étonner que certains se mettent à mitrailler une mosquée ou une boucherie halal.



Axel21 25/04/2010 17:09



Il arrive aussi qu'une qui porte le voile les mette...



La Ségaline 27/04/2010 08:04



C'est facile pour une femme voilée de passer incognito: il suffit qu'elle l'enlève! Quel paradoxe, mais on est pas à un près avec toutes ces histoires.



bellelurette 25/04/2010 16:55



Voilà une subtile explication !



La Ségaline 27/04/2010 08:02



Je n'avais pas pensé à celui-là!



Le Mousquetaire des Mots 25/04/2010 11:34



Bien vue cette comparaison entre le féminin et le masculin. Oui, le mot féminin voile est synonyme de liberté et son contraire masculin, symbole visible de la restriction de la liberté.


Ce sont là tous les mystères de la langue française dévoilés (admire l'adjectif...) : des contresens bien élaborés selon la détermination qu'on leur octroie.


Bon dimanche                      Fred



laophi 25/04/2010 10:17



Le masculin de ce mot n'est pas aussi sombre que tu le dis. Il évoque aussi la légèreté, la discrétion : un voile de parfum.


Nous ne sommes pas que des brutes épaisses et sanguinaires, quand même......



La Ségaline 27/04/2010 08:10



"Un peu de douceur dans ce monde de brutes" comme dit l'autre...



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche