Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 13:30

Me baladant sur la toile et les versions en ligne de quelques grands journaux d'information je suis tombée sur un article dans lequel Brigitte Bardot s'indignait du rituel d'abattage des animaux pratiqué chez les musulmans, que c'était une honte d'égorger les animaux sans les anesthésier, qu'ils souffraient horriblement, etc. Il s'agit vraissemblablement de stigmatiser un peu plus les musulmans plutôt que de se soucier réellement du bien-être de nos amis les bêtes. Sinon BB se serait depuis longtemps insurgée contre les braves paysans du Ségala et d'ailleurs qui tuent leurs cochons chaque hiver. J'ai toujours vu qu'on égorge sans anesthésie les cochons dans la cour de la ferme afin de nourrier la famille . Je ne pense pas que le cochon trouve cela agréable mais je ne pense pas non plus que ce soit pire que lors de l'abattage plus « professionnel » dans les abattoirs. Et je ne crois pas de toute façon qu'il y ait une façon humaine de tuer. En outre même si j'aime beaucoup les animaux, et pas seulement en pâtés et saucissons, et que je déteste les voir souffrir, je trouve relativement normal pour nous qui sommes sans doute omnivores par essence, de devoir élever des animaux dans le but de les manger et d'assurer notre propre survie plutôt que dans le seul but de revêtir les pouffes de luxe qui aiment s'affubler de peaux de bêtes. Et que dire des conditions d'élevage et de transport de ces mêmes animaux? Mes parents et tous leurs aïeux avant eux, paysans et éleveurs, ont toujours élevé des animaux pour les consommer mais ils ont toujours eu du respect et une sorte d'affection pour leurs bêtes, et je suis bien persuadée que le peu de temps qu'ils ont vécu ils ont été heureux, d'ailleurs la viande n'a dû en être que meilleure : hé oui chez nous le poulet avait galopé plusieurs mois dans les prés, ce n'était pas un gros poussin de 21 jours qui cuit rien qu'en entrant dans la cocotte...

Enfin si BB tient à s'émouvoir du sort des animaux pourquoi ne pas s'offusquer de la lente agonie des huîtres attaquées toutes vives par nos sucs digestifs, par la mort de faim lente des escargots ou de la souffrance qui doit être celle du homard plongé encore tout frétillant (enfin tout est relatif car même vivant le homard n'a jamais l'air très vif) dans l'eau bouillante?

S'émouvoir du sort des animaux est une noble cause qui n'empêche pas d'être sensible au sort des êtres humains qui eux aussi souffrent un peu partout sur cette pauvre terre, mais certains combats me font rire jaune et cette dernière indignation ne me semble être qu'un prétexte à monter une communauté contre une autre. Tout cela est bien pathétique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

sandrin 09/01/2011 19:10



J'ai beaucoup de respect pour BB qui a toujours été convaincue de la cause qu'elle défendait et qui a tout donné pour cette cause. Toutefois cette campagne est effectivement curieuse, voir
tendancieuse puisqu'elle vise les musulmans, et quand on connait son appartenance politique... du moins celle de son mari.... Pour autant est-ce que l'abattage traditionnel est à garder ?


De toutes manières le vrai combat est ailleurs à mon sens. On devrait éduquer les gens à moins manger de viande afin d'en faire baisser la consommation et pour  que cessent les élevages
industriels, qui sont des lieux de torture.


oui nous sommes omnivores, ça ne veut pas dire qu'on doit le rester, ou qu'on doit continuer ainsi. C'est le propre de l'homme que de s'affranchir de la nature alors pourquoi pas son rapport à la
viande.


Quant à l'argument de laophi... Des horreurs il y en a partout, est-ce pour autant qu'il ne faut pas dénoncer celles de chez nous, et apparemment moins affreuses. Quand on peut agir sur quelque
chose, et au plus près de chez soi...


Et pour finir, tradition ou pas, je suis contre ces fêtes religieuses pour lesquelles ont doit tuer une bête, comme je suis contre le sapin de noël ou ces sempiternels oeufs de paques.


eh ! on pourrait pas inventer un monde nouveau ?



La Griotte 07/01/2011 16:23



Si nous étions obligés de tuer et torcher nos charcuteries avant qu'elles ne le deviennent, nous aurions moins de maladies liées à la surconsommation de viandes mal élevées... Quant-à la
fourrure, vieux débat qui cache la forêt : peu importe quelle partie de l'animal on utilise. L'essentiel c'est de tout utiliser une fois qu'il est mort et de tuer sans douleur. Tuer des
animaux en bonne santé. Ou alors de tuer des plantes. Elles sont vivantes aussi même si elles émeuvent moins. Un jour, on découvrira peut-être qu'elles souffrent...



Agatheb2k 06/01/2011 14:41



Voici un lien vers une vidéo de la traditionnelle fête du cochon qui avait lieu en décembre dans mes souvenirs :


http://www.youtube.com/v/u99TNTgV0vM


... je ne trouve pas que sa mort soit particulièrement cruelle, mais au contraire qu'il y a un grand respect de l'animal dans la tradition...


 


 



Pangloss 06/01/2011 10:14



BB est sincère. L'abattage rituel n'a d'autre justification que religieuse, c'est à dire irrationnelle alors que l'anesthésie est possible dans les abattoirs industriels. L'abattage familial du
cochon dans la cour de ferme pourrait bénéficier de la même technique. Le côté "tradition du terroir" est une explication. Ce n'est pas une excuse. Si d'autres animaux souffrent ce n'est pas une
raison pour faire souffrir inutilement ceux qu'on peut épargner. http://lehuron.over-blog.fr/article-hallal-56376141.html



Florentin 05/01/2011 19:09



J'aime trop les animaux pour accepter facilement de les voir souffrir. Ils ont aussi droit à notre compassion. Mais, il est sûr que nous ne pouvons faire autement que de les occire : il nous faut
bien manger ! Ceci étant, honte à ceux qui font souffrir les animaux aussi cruellement que sadiquement. Et il y en a ! Dans le arènes, dans les viviers, dans les labos, etc.



sirius 05/01/2011 17:40



Comme la plupart du temps, je partage ton avis. Je pense que BB aime réellement les animaux, mais son pédigree politique me fait pencher pour ton interprétation. Habitant moi aussi la campagne,
j'ai toujours été frappé par le peu de cas que les éleveurs font de la souffrance animale; c'est flagrant quand on les voit les faire monter ou descendre des camions. La façon dont les chasseurs
gardent leurs chiens en cage 9 ou 10 mois de l'année est également parfois à la limite de la décence.


 


A la TV, ils ontrécemment montré un mec 'écossais, je crois) qui avait mis au point un système destiné à électrocuter les homards avant la cuisson; je pense que c'est une bonne idée qui devrait
faire école.



Pamphile 05/01/2011 16:20



Mais je ne parviens pas à être végétarien !! Et voilà que vous me mettez en face de mes contradictions...


Moi aussi, mes parents tuaient poules et lapins. Ce qui ne m'a pas empêché de devenir carnivore. La vie est trop compliquée...


Meilleurs voeux !



laophi 05/01/2011 14:23



Elle n'a pas toujours craché sur les fourrures sans que cela ne lui pose aucun problème sur les méthodes pour les obtenir.


Qu'elle se soit repentie médiatiquement en atiirant les chasseurs vers les bébés phoques (défendre en communiquant massivement cela attire aussi les prédateurs, elle aurait dûe être mieux
conseillée) c'est une chose mais sa vision FN lui voile bien des réalités et pas en toute objectivité.


Qu'elle aille donc faire un tour en Asie on on dépèce les animaux vivants en les laissant agoniser pendant plusieurs heures.


BB tu viellis mal, c'est dommage d'avoir commencé carafe et de finir comme un vieux pot pardon vielle peau..



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche