Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 13:13

 

Le dernier ouvrage du philosophe Michel Onfray n'est pas encore sorti qu'il est déjà l'objet de toutes les attaques et critiques, les intellectuels s'entre-déchirent et ne vont peut-être pas tarder à en venir aux mains pour défendre leurs points de vues: imaginez-donc ces grands penseurs si subtils et tellement habiles de leurs mots comment ils doivent être ridicules sur un ring...mais je m'égare encore une fois. De quoi s'agit-il donc? Onfray après s'être attaqué aux religions jette cette fois son dévolu sur Freud, le grand prêtre de la psychanalyse en le déboulonnant de son piédestal. La science de l'Autrichien le plus célèbre (oui d'accord, après Arnold Schwarzenegger) n'aurait selon lui rien de scientifique et s'appuyant sur de nombreux ouvrages critiques publiés auparavant il démontre que le fondateur de la psychanalyse était surtout un grand bidonneur n'hésitant pas à inventer des cas (et leur guérison, tant qu'à faire), à en reconstituer un à partir de plusieurs, bref pas joli joli tout ça.

Qu'est-ce que ça m'inspire? D'un côté ça me fait plaisir et ça me faire bien rigoler car je n'ai jamais eu envie dans mon enfance d'épouser mon père ni de tuer ma mère (sauf à l'adolescence comme tout le monde) et mon fils bien qu'étant en plein dans cette fameuse période ne nous a pas encore fait l'honneur de nous présenter le fameux Œdipe. En outre j'ai du mal à croire que tous nos problèmes existentiels puissent trouver leur origine dans de triviales histoires de fesses mal réglées (les histoires, pas les fesses, suivez un peu quoi!). Enfin je n'ai jamais vraiment cru au pouvoir de la psychanalyse qui dans ses formes les plus intellectuelles et pédantes s'apparente pour moi à de la fumisterie (et ce même en dehors de toute éruption volcanique).

Et en même temps ça me gêne un peu parce que je pense à tous ceux qui sont en analyse ou qui y ont étés et qui grâce à cela ont pu se reconstruire, pour les plus chanceux, ou au moins trouver du réconfort. Je ne jetterai donc pas la pierre à Freud, Lacan et les autres car après tout s'ils ont pu faire du bien à quelques uns (et on ne parlera pas ici du soulagement encore plus grand de leur portefeuille) après tout tant mieux. Mais pour quelques uns qui vont mieux combien passeront leur vie en analyse sans en tirer de réel bénéfice?


 

Et si pour tous ceux-là une simple oreille attentive et compatissante avait suffi?

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

laophi 22/04/2010 22:58



En venir aux mains pour défendre ses poings de vue. Mais ils vont frapper comment si tu les empêche d'ivoire ?


Sinon commentaire un peu plus sérieux. Il ne faut pas tomber dans le piège du mirage. Ce que l'on voit n'est pas et ce que l'on ne voit pas est.


Supposons que je sois philosophe (juste une hypothèse de travail) et que j'ai envie de régler mes comptes avec une corporations composée majoritairement de névrosés et refoulés ayant le sentiment
de pouvoir régler les problèmes des autres alors qu'ils sont eux-même en analyse permanente. Alors plutôt que de m'attaquer à tout ce joli petit monde, je m'attaque au guru, au chef du gang même
si il est mort depuis longtemps et que de son vivant il n'aurait peut être pas écrit et dit tout ce qu'on lui prête maintenant. Et là Bingo! c'est le jackpot....et par la même occasion une bonne
polémique médiatisée ferait atteindre la super cagnotte très vite.


En fait tout ceci ne serait cel pas qu'un "buzz" de plus ?


Tiens j'aimerais bien voir la même approche avec L. Ron Hubbard et les adeptes de la Scientologie. L'ambiance serait probablement plus chaude encore. Qui commence à écrire ?


 



La Ségaline 23/04/2010 08:33



Ne t'inquiète pas je ne suis pas dupe car hélas il y a bien longtemps que j'ai perdu mes illusions sur la sincérité humaine! Néanmoins peu m'importent les réelles motivations du philosophe,
il s'attaque à Freud et ça ça me plaît bien: ça va mettre un joli bordel chez les intellos, rien que pour ça il m'est sympathique.


Maintenant que ça crée le "buzz" (je déteste ce mot autant que la notion qu'il recouvre) c'est sûr. C'est d'ailleurs pour ça que je n'irai pas lire son bouquin. Et quant à faire pareil avec
la scientologie alors là je dois dire que je suis impatiente: c'est quand que tu commences?!



Le Mousquetaire des Mots 22/04/2010 20:55



Bonsoir Ségaline,


Et un coup de griffe, un ! Freud n'a plus qu'à bien se tenir. Il a trouvé, semble-t-il, un détracteur de taille à se défendre.Je partage ton point de vue sur cette science qui prétend tout
pouvoir régler de nos conflits intérieurs, de disséquer nos états d'âme et nous faire trouver la bonne voie. Charlatanisme pur. Mais les modes passent tout en ayant la vie dure. Et comme il n'y a
que les imbéciles pour ne pas changer d'avis, les critiques et les attaques ne vont pas manquer (elles ont même déjà débuté). Je crois que je vais me plonger dans ce bouquin, histoire de me faire
une opinion : je ne voudrais pas tomber dans l'excès de zèle et parler pour ne rien dire comme le font tant de cuistres. En tout cas, ce type m'est sympathique juste parce qu'il s'en prend à un
personnage qui veut encore tout régenter (même au-delà de la mort). Il serait peut-être temps de trouver d'autres "référents".


Bonne soirée            Fred



La Ségaline 23/04/2010 08:28



"Charlatanisme" comme tu y vas! Le terme est peut-être un peu fort mais il est vrai que je suis extrêmement dubitative devant les discours de la psychanalyse. Sans doute tout n'est pas à
jeter et il faut reconnaître que cette "science", qui n'en est pas une au demeurant, a permis de mettre à l'honneur l'introspection qui est sans doute une bonne démarche: pour trouver les
solutions à nos problèmes commençons à chercher à l'intérieur de nous voir si des fois il n'y aurait pas quelques clés. Maintenant il me semble que c'est un travail que chacun devrait être
capable de faire soi-même sans avoir besoin de se faire scruter et embobiner par un tiers prétendument professionnel. Mais après tout chacun voit midi à sa porte.


Ce qui me gêne c'est l'exploitation de la détresse de certaines personnes qui est faite par cette prétendue science qui se présente comme la panacée.



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche