Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 19:14

Pour tous les "vieux cons" comme moi qui sans se sentir dépassés par le monde moderne ont parfaitement compris sa complète vacuité, je ne saurais trop conseiller la lecture de Nos vies de cons, de Pascal Fioretto. Ce « petit dictionnaire énervé » ainsi que le mentionne le sous-titre, passe en revue les travers de notre société moderne pour notre plus grand plaisir. C’est souvent second degré, parfois cynique mais en tous cas toujours très drôle. Tout y passe, Internet et les geek, les portables et la télé mais aussi les jeunes, les vieux, les profs, les voyages organisés ou même les humoristes.

Hier soir j’ai été prise d’un fou rire inextinguible qui a fini par inquiéter ma moitié assoupie. Je crois qu’il y avait là-dedans aussi du rire nerveux, mais bon sang ce que ça fait du bien, ça faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé.

Histoire de vous dérider un peu et de vous mettre en joie pour ce début de semaine, je vous livre un extrait de ce bouquin qui n’a qu’un défaut : il se lit beaucoup trop vite.

 

Le Tamalou (là ou là?)

Outre sa collection d’analyses d’urine et d’ordonnances, le tamalou se reconnaît à ses boîtes de médicaments alignées devant son assiette, à sa carte vitale Gold et à sa propension à avoir mal ici, là, et aussi là, quand il fait humide. Il doit son surnom au rictus de souffrance qui déforme ses traits quand on lui demande « Mais enfin bordel, tu as mal où, cette fois ?! » Le tamalou révèle aussitôt avec gourmandise que ses articulations le torturent, son genoux le lance, sa vésicule le tire, sa glycémie le mine, son ulcère le vrille et son nez le coule. Et si vous lui faîtes remarquer que ce matin même c’était ailleurs qu’il souffrait, le tamalou vous dévisage, fou d’angoisse : « Toi aussi tu as remarqué que je radote ? Je n’arrête pas de perdre mes clés, mes cheveux et mes illusions sur Bayrou. Je vais demander à passer un scanner. Mais en couleurs, parce qu’en noir et blanc ils n’ont rien trouvé. »

 

 

Le passage sur les instits est plus que savoureux, je vous le réserve pour une prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Cabinet de lecture
commenter cet article

commentaires

pierre 04/10/2013 09:44


ça n'a pas l'air triste, je vais l'acheter !!

Florentin 01/10/2013 14:42


C'est vrai que parfois je me trouve un peu con. Faut que je lise ça. Pour voir si mon cas est si grave que ça. Justement, à un momnt de ma vie, j'ai été instit ...

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche