Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 09:59

 

Dans la série « mais qu'est-ce que je fais là » je me suis retrouvée il y a quelques temps dans un magasin pour hommes. Non non, pas un magasin de fringues ou autres accessoires destinés à la gent masculine, non. Je veux parler d'un de ces magasins dans lesquels les femmes ne mettent que très rarement les pieds, où même les employés du secrétariat sont des hommes et où l'on vend des articles dont la plupart des femmes ignorent jusqu'à l'existence: je me suis retrouvée dans un magasin de pièces détachées et d'équipement automobile. Si mesdames ça existe. Et pour les hommes je suppose que ça doit ressembler à une certaine idée qu'ils se font du paradis.

Un début d'après-midi après mon travail, mon mari m'envoie échanger des plaquettes de freins achetées quelques jours plus tôt, car bien sûr quand je ne travaille pas je n'ai forcément rien d'autre à faire que m'occuper de ses affaires...Grrrrr, mais passons. Me voilà donc entrée dans ce temple, cette Mecque dédiée toute entière à la mécanique automobile et accessoirement aussi au gros bricolage. Évidemment je suis la seule femme au milieu des clients comme parmi le personnel, et d'ailleurs je remarque comme un étrange paradoxe. En effet les hommes derrière le comptoir, qui sont donc à leur travail, sont très détendus, habillés aux couleurs du magasin mais dans une sorte d'uniforme très chic et « sportswear »: petites chemisettes pastel, gilets marines classes, pas l'ombre d'une tâche de cambouis ou d'huile de vidange, normal me direz-vous, on n'est pas dans un garage; par contre les clients eux, qui donc n'y sont pas, à leur travail, sont presque tous en bleu de travail, avec quelques tâches par-ci par-là, visiblement pressés pour certains. Stoppés net dans leurs travaux par une pièce manquante, un équipement défectueux vite ils ont tout laissé tomber: une voiture sur cales sur la table d'opération dans le garage, un chef d'atelier vociférant « P... de b... de m...!!! C'est pas la bonne pièce!!! », ou une épouse hystérique « Ahhhh!!! Chéri! T'as vu dans quel état tu as mis la cuisine!!!! Y'a du cambouis partout!!! » pour aller chercher dans cette caverne d'Ali-Baba l'objet miraculeux qui va leur sauver la vie, enfin celle de leur voiture mais vous connaissez les hommes, pour eux il s'agit bien de vie ou de mort. Et de fierté aussi.

Et tout est là à portée de main ou presque, rangé bien proprement (et oui rien à voir avec une casse-auto) sur de multiples étagères à perte de vue: des courroies, des roulements, des plaquettes de freins, des disques (non pas des CD), des injecteurs, des essuie-glaces, des alternateurs, des batteries, etc. Autant de choses qui me sont étrangères mais qui résonnent singulièrement à mon oreille à force d'en entendre parler.

Je passe près de ¾ d'heure à attendre qu'on s'occupe de moi car il faut vous dire qu'on est vendredi après-midi et que ces messieurs de chez F. ont l'air très détendus: et que je blague avec le client, et que j'interpelle et plaisante avec les collègues, et vas-y que je chambre le « vieux » de la bande qui va prendre sa retraite dans quelques jours, etc. Et surtout le plus long: vas-y que je passe une heure à enregistrer les pièces qui sortent sur l'ordinateur avec un million de références à rentrer...merci la technologie et la paperasse.

La prochaine fois que j'aurais une après-midi à tuer, plutôt que de regarder la télé je sais où aller...

 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Chroniques ménagères
commenter cet article

commentaires

bellelurette 17/04/2010 14:48



Si les femmes ne savent pas où aller draguer, voici un endroit tout trouvé !


Je me rappelle m'être retrouvé dans une de ces antres, avec une copine qui elle s'y connaissait super bien en mécanique automobile et qui venait chercher une pièce pour sa bagnole... Je te dis
pas comment tous les mecs tentaient de la ramener ! mais force leur a été de constater qu'elle faisait le poids. Bon ils ne nous ont pas de fait de courbettes mais on a bien rigolé devant leurs
mines contrites !



La Ségaline 18/04/2010 08:43



Ah des femmes qui s'y connaissent en mécanique, voilà qui les épate, ces hommes, bien plus que tous les artifices féminins!



rejane 17/04/2010 02:03



bonjour je viens chez toi en passant par le blog de lao, je trouve ton écrit très sympa à lire, dans les magasins de bricolage, pour avoir la paix je dit que c'est mon mari qui m'envoie (je vis
seule),


à bientôt de te lire


rejane



La Ségaline 18/04/2010 08:41



Merci de ta visite Réjane et à bientôt.



Poucette 16/04/2010 10:27



Ah, ah ! Très pertinent ! Tu ne parles pas du ton condescendant quand tu as demandé ce que tu venais chercher : "Alors, ma petite dame, on est bien sûre que c'est du cardan dont on a besoin ?"


Bise



La Ségaline 16/04/2010 20:26



Ah non j n'ai pas eu droit à ça. La prochaine fois peut-être...Heu non, il n'y aura pas de prochaine fois!



laophi 15/04/2010 21:34



Heu double post donc pas pro en informatique ou alors c'est encore un tour de ce vilain mechant OB qui ne fait rien que nous contrarier.


Je n'imaginais certainement pas le paradis comme une franchise spécialisée en pièce autos. Un magasin de lingerie féminine me séduirait bien mieux.


Mais je suis un homme de partage et de conciliation donc va pour le magasin de pièces auto mais avec personnel féminin exclusivement et bien sûr portant nuisettes  froufroutantes, guépières,
bas resille,...... et plus si affinités.


 



La Ségaline 16/04/2010 20:24



Je reconnais en toi une vocation cachée de commercial-né...



Jean-François Vionnet 15/04/2010 18:24



Je suis un homme mais professionnel, je laisse ces ateliers de bricolage aux bricoleurs du samedi. Le dimanche tout est fermé, alors je vais chez les pros, là plus autant d'attente, quoique, mais
après avoir fait connaissance, on s'en sort plutôt bien mieux, et les pièces sont soigneusement rangées dans des allées pour le personnel. Et si la pièce n'y est pas, on prend le temps de la
commander, sans plus de formalité.


Vieille habitude d'un temps où au lieu d'être retraité, je connaissais les bribes essentielles pour ne pas être en panne. Ca m'a passé, et j'ai appris le savoir faire faire, c'est ça
l'expérience.


Amitiés du Vivarais.



Jean-François Vionnet 15/04/2010 18:23



Je suis un homme mais professionnel, je laisse ces ateliers de bricolage aux bricoleurs du samedi. Le dimanche tout est fermé, alors je vais chez les pros, là plus autant d'attente, quoique, mais
après avoir fait connaissance, on s'en sort plutôt bien mieux, et les pièces sont soigneusement rangées dans des allées pour le personnel. Et si la pièce n'y est pas, on prend le temps de la
commander, sans plus de formalité.


Vieille habitude d'un temps où au lieu d'être retraité, je connaissais les bribes essentielles pour ne pas être en panne. Ca m'a passé, et j'ai appris le savoir faire faire, c'est ça
l'expérience.


Amitiés du Vivarais.



La Ségaline 16/04/2010 20:23



Je retiens ton expression "le savoir faire faire", j'essaierai de la replacer!



Axel21 15/04/2010 18:07



Roooooooo la mauvaise foi ! Les mecs ne papotent pas, ils s'échangent des informations techniques codées. Ainsi,"je me taperais bien une petite bière ce soir" veut dire "Mais où t'as foutu la clé
de 12". C'est pas pask'on comprend pas qu'il faut dénigrer...



Pangloss 15/04/2010 16:50



Voilà un endroit où tu ne risques pas de me rencontrer! Si tu rayes aussi les églises et autres lieux de culte et si l'envie te prnd de chercher, on se croisera peut-être un jour mais "comme
avant je n't'avais jamais vu-e, c'est fatal que je t'aie pas r'connu-e"



Le Mousquetaire des Mots 15/04/2010 12:17



Heu, Madame Zéro Pub, en commentant tes articles, je vois apparaître ceci entre mon email et mon site :


Vos mails en sécurité en créant un compte Hotmail


Ca vient de ce que je démarre à partir de ma messagerie ou ça vient de ton blog ? Peux-tu me trouver la méthode pour que je supprime aussi cela ?



La Ségaline 15/04/2010 16:07



Désolée mais là je n'y suis pour rien! Entre nous je suis une telle quiche en informatique que j'en aurais été bien incapable...mais chut!



Le Mousquetaire des Mots 15/04/2010 12:15



Ah ma pauvre Ségaline, dans quelle galère es-tu allée te fourrer ? l'antre masculin par excellence. Remarque il y en a d'autres : tout pour le bricolage, autre passion fort masculine, tout pour
le jardin (pour les plus éoclos), tout pour repeindre sa maison... Bref, des lieux où les femmes ne sont pas forcément les bienvenues.


J'adore la manière dont tu racontes le "laxisme" des vendeurs qui s'occupent à tout sauf de la clientèle (surtout quand elle est "féminine"). Un vrai monde d'homme en quelque sorte... Quant à la
comparaison vestimentaire, elle est croustillante : chic d'un côté (boulot oblige), laisser-aller de l'autre (ben quoi, on bricole, faut bien le montrer).


Quand je dis que tu as des talents de conteuse...



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche