Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 20:27

L'autre jour en consultant les mails de l'école j'en ai trouvé un qui s'est avéré une petite récréation au milieu des mails publicitaires, des énièmes notes de service de l'Inspection et autres tracasseries administratives. Il émanait d'une école du département dont l'enseignant tenait à relayer la prise de position d'un proviseur dans un courrier adressé au ministre de l'EN et  que je vous donne à lire à mon tour. Je n'ai pas éprouvé le besoin de commenter cette lettre tant tout me semble dit et fort bien dit, M. Ascher dresse un tableau lucide de ce secteur de la fonction publique complètement miné, saboté, torpillé par ses propres têtes pensantes.

 

 

 

Michel ASCHER

Proviseur honoraire

xxxxxxxxxx

xxxxxxxxxLILLE

Lille le 22 décembre 2010.

Monsieur le Ministre,

Le 25 juillet 1996, M. François Bayrou, ministre de l'Education Nationale de l'époque, a signé mon diplôme d'accès au grade de Chevalier dans l'ordre des Palmes Académiques. Le 1er octobre 2004, M. François Fillon, ministre de l'Education Nationale de l'époque, a signé mon diplôme d'élévation au grade d'officier dans l'ordre des Palmes Académiques.

Je reçus cette distinction comme un honneur et comme la reconnaissance d'un travail accompli dans des secteurs géographiques variés, souvent défavorisés (Roubaix, Louvroil, Tourcoing, Seclin).

Dans ces différents postes, d'abord comme principal, puis comme proviseur je me suis toujours attaché à tout mettre en oeuvre pour offrir aux élèves accueillis la meilleure formation possible.

Pour ce faire, j'ai travaillé en lien étroit avec les différentes équipes pédagogiques pour que la prise en compte des élèves en difficulté soit une réalité et que des conditions décentes d'encadrement soient respectées.

Aujourd'hui quand je découvre que les Recteurs des Académies se verront attribués une prime allant de 15000 à 22000€ par an s'ils parviennent à supprimer le plus de postes possible ou, mieux encore, s'ils osent fermer purement et simplement une dizaine d'établissements par Académie je ne peux rester sans réaction devant un tel cynisme.

C'est pourquoi, mon indignation étant à son comble, je ne souhaite plus que mon nom reste lié plus longtemps à cette distinction dans l'ordre des Palmes Académiques.

Tout au long de ma carrière passée à l'Education Nationale il m'est arrivé de ne pas être en accord avec telle ou telle orientation générale de l'institution, mais le débat existait encore et des solutions pouvaient parfois être trouvées. Aujourd'hui, seule

la logique comptable  a droit de cité et le passage en force est la règle de conduite qui, seule, semble pouvoir être retenue.

Nos concitoyens, à qui de plus en plus d'efforts sont demandés, ne pourront que se sentir une fois de plus humiliés par ce geste scandaleux et hautement symbolique d'un pouvoir qui met l'argent au dessus de tout. Rétribuer un représentant de l'Etat sur sa capacité à détruire encore plus le service public d'Education est un acte qui vous déshonore totalement. Voilà pourquoi j'ai décidé de vous renvoyer mes diplômes de Chevalier et d'Officier des Palmes Académiques.

Par votre mépris et votre cynisme vous humiliez

tous les personnels de l'Education Nationale qui n'en peuvent plus de devoir accomplir leur mission dans des conditions que votre politique à très court terme rend de plus en plus déplorables.

 

Je ne peux, Monsieur le Ministre que vous transmettre l'expression de ma très profonde tristesse.

 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article

commentaires

Kiara 07/02/2011 14:20



J'allais écrire le même commentaire que Sandrin...


Bon allez, il est temps que je me remette à la correction de copies... je ne suis que remplaçante, on ne veut pas me donner ce fichu concours, mais j'abats plus de travail que bon nombre de
titulaires.


Et après on s'étonne de lire dans la presse que le métier de prof ne suscite plus de vocations et que de moins en moins de jeunes s'inscrivent aux concours... Laissez-moi rire!



Pangloss 04/02/2011 08:59



La politique actuelle n'est que la conséquence d'une démission de la société devant les exigences de ce que doit être l'éducation. Si on se résigne à "fournir" des diplômes qui "débouchent sur un
emploi" au lieu de former des adultes instruits et -pourquoi pas?- cultivés qui sauront ensuite apprendre un métier, on en arrive logiquement à
supprimer tout ce qui est éducation pour se concentrer sur la formation.



Florentin 03/02/2011 16:55



Malheureusement les responsables de l'organisation scolaire sont choisis sur le volet par nos gouvernants. Uniquement chargés de répercuter les désirs venus de là-haut. Le Ministre a
bonne mine de fustiger nos écoles qui sont mal classées dans le concert international et leur enlève en même temps les moyens de fonctionner correctement. Ce n'est pas en promouvant le
calcul mental qu'il redressera la barre ! Ils nous prennent vraiment pour des ânes à mettre au coin !



Laurent 03/02/2011 13:12



et chez nous plus assez d'instituteurs remplaçants  en Haute-Vienne...


Conséquence : 25 classes n'avaient plus d'instituteur il y a dix jours...


Le rectorat nous avait même proposé d'enlever un remplaçant ailleurs pour le mettre chez nous, puisque nous on ralait...


Affligeant...



sandrin 03/02/2011 09:16



jai entendu ce  monsieur à la radio. J'en croyais pas mes oreilles. Nos recteurs deviennent des coupeurs de tête ! Et moi qui suis TZR -remplaçante- et qu'on traite comme de la M...., on
vient me faire la leçon quand je me plains des conditions de travail !! Ecoeurant. Je suis censée tout accepter, et n'importe quoi, au nom du service public.



Sirius 01/02/2011 09:07



Pôle-Emploi et Education Nationale, même combat: réduction des effectifs!



Le Mousquetaire des Mots 31/01/2011 23:37



Puis-je me permettre de transférer cette lettre sur mon blog, afin de la faire connaître et la transmettre ainsi à des enseignants qui se désespèrent de voir
tous leurs efforts anéantis par une politique de laminage total d'un siècle d'avancées éducatives ?



La Ségaline 01/02/2011 07:32



Avec grand  plaisir.



Le Mousquetaire des Mots 31/01/2011 23:35



Une lettre qui a le mérite d'exister et qui dit sans fioriture la décadence de l'EN au nom de la logique comptable. Je comprends le désaroi et même le
désespoir de cet homme qui a consacré sa vie à mener les élèves vers la réussite sans en oublier aucun. Une vie de dévouement et d'abnégation car il faut savoir tenir compte de tout, ne pas
compter le temps et encore moins l'engagement. Il méritait ces distinctions et il les mérite encore plus aujourd'hui pour les renvoyer aux gougnafiers qui prennent des décisions arbitraires et
réduisent à néant l'égalité des chances pour être dans la droite ligne d'une politique qui n'a rien à voir avec celle de Jaurès. Les deux priorités d'un état, vis à vis des citoyens, sont
l'éducation et la santé. Et on n'a de cesse de démolir et l'une et l'autre.



Jean-François Vionnet 31/01/2011 21:19



Eh bien ! Je ne suis pas sûr, mais à peu près, que mon père titulaire des mêmes palmes aurait eu le courage de les renvoyer, s'il n'avait pas été malade, vieux et plus con que moi. Je me souviens
que son seul titre de gloire fut de se marier avec une femme juive (ma mère, en 1942).


Amitiés d'un vieux con.



La Ségaline 01/02/2011 07:33



Épouser une juive en 42 c'est déjà pas mal comme acte courageux...Mais il est vrai que l'amour donne des ailes...



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche