Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 21:02

image NetPublic

 

Ou Les réseaux sociaux et moi 

 

Les fidèles des fidèles ont peut-être remarqué que dans le petit espace de texte libre en haut de page, j’avais récemment remplacé la prière de ne pas m’envoyer sur Facebook et Twitter par un autre petit texte concernant cette fois le copié-collé sans vergogne et surtout sans citation. C’est que, figurez-vous, l’idée saugrenue m’était justement venue de me créer un compte Facebook, puis un compte Twitter sur invitation d’un visiteur. Une fois mon compte Facebook créé, que croyez-vous que j’en ai fait ? Rien ou pas grand chose. Je me suis baladée à droite à gauche pour visiter les pages plus ou moins intéressantes de connaissances plus ou moins proches. N’ayant rien fait de plus captivant sur Facebook, et n’en ayant pas vu le moindre intérêt dans mon cas j’ai fini par supprimer mon compte au bout de deux ou trois semaines. Ce qu’on peut voir sur certains comptes est quand même assez affligeant il faut bien avouer, chacun fait ce qu’il veut mais je ne me sentais pas à ma place alors j’ai préféré mettre les voiles. Vous me direz que j’aurais pu maintenir mon compte ouvert et l’utiliser pour aller faire la curieuse chez les autres. Sauf que je n’ai pas vraiment cette curiosité-là et qu’en plus recevoir des invitations à rejoindre des gens que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam ne m’emballait pas plus que ça. Qui a dit que j’étais asociale ? Non, ceci dit il y a sûrement dans cette immensité de la toile quelque chose qui réveille ma tendance à l’agoraphobie, je veux bien l’admettre. Quant à Twitter un de mes (quatre) abonnés a eu la gentillesse de me signaler que mon compte avait été probablement piraté. En effet près de 2000 tweets en russe avaient été émis depuis mon compte : maîtrisant l’alphabet cyrillique à peu près autant que la physique quantique j’ai décidé de ne pas me prendre la tête à signaler l’incident ni à supprimer les messages en question, et j’ai tout simplement supprimé le compte qui m’était au demeurant de la même utilité que celui de Facebook.

Oui je sais je ne suis pas une geek, je suis une vieille has-been qui ne sait pas utiliser les réseaux sociaux. Vais-je survivre à une telle prise de conscience... ?

 

Vous allez me dire que ces réseaux sociaux peuvent être très utiles pour développer une activité, à fortiori une activité par le biais d’Internet comme celle de rédactrice et de correctrice. En effet. Mais savoir utiliser, intelligemment (je précise bien), les réseaux sociaux demande du temps, une stratégie et des connaissances beaucoup plus poussées que les miennes dans ce domaine. Créer un réseau de relations utiles professionnellement, entretenir ce réseau, tweeter à tout va et poster à tour de bras, très peu pour moi, il n’y a qu’à voir avec quelle fréquence j’alimente mon blog. Oui je sais, ce n’est pas bien.

 

Enfin j’ai une excellente raison de ne plus être sur Facebook et Twitter : tout simplement ça me fait c...

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article

commentaires

Pierre Durand 25/03/2014 18:34


Pareil pour moi, j'ai viré mon compte FACEBOOK, j'avais aussi des amis que je voyais par ailleurs, mais cette perte de temps à consulter untel et untel, ne m'apportait rien de nouveau, et je me
demande s'ils lisaient les articles que je leur soumettais...

Marilys 14/03/2014 20:17


Je comprends ton point de vue, mais je ne suis pas aussi radicale ; ma petite liste d'"amis" de facebook (à peine un cinquantaine), sont des gens que je connais par ailleurs, et ça me permet
d'avoir un lien avec quelques amies ou des cousins qui sont loin et que je ne vois pas souvent. Il m'arrive de recevoir des demandes de personnes que je ne connais pas du tout, dans ce cas, je ne
les accepte pas ; de même pour des gens que je connais vaguement, mais avec qui je n'ai pas envie de "partager". Je partage les quelques articles que je publie sur mon blog, ce qui permet à plus
de personnes de les lire, car tout le monde ne va pas systématiquement sur le blog. 


Par contre, je suis allée sur twitter, un peu par curiosité, mais je n'y ai pas trouvé d'intérêt particulier.


Bon week end !

fleurdelys46 24/02/2014 21:16


bonjour chère Ségaline.
Si vous saviez comme je vous comprends et vous approuve !


Pour ma part, je me suis toujours refusé à m'inscrire sur ces prétendus "réseaux sociaux" auxquels on finit par être asservi. C'est l'un des aspects protéiformes de "Big Brother" cher à Orwell.


Il faut résister. Non, ça n'est pas anormal, et même c'est sain !


Bravo ! Continuez ainsi !


Je ne vous connais pas, mais décidément, je vous admire.
Très respectueusement à vous.

MARIE 23/02/2014 20:22


Moi aussi ça me fait...


J'ai eu un facebook au tout début, quand c'est arrivé en France et j'ai réussi à le faire fermer définitivement en écrivant ... en english...au modérateur ou administrateur.


Maintenant bien sûr il est impossible d'atteindre l'administrateur du fait de l'ampleur du phénomène et de faire supprimer un compte, alors quand j'ai eu envie d'en refaire un pour mes PHOTOS DE
CONCERTS, j'ai hésité, j'hésite encore... on m'a conseillé un compte G+, je n'en fais rien parce que ça m'enmerde de passer des heures à chercher ce qu'il peut bien y avoir d'intéressant...
autant continuer à bloguer 

Pamphile 23/02/2014 18:49


Le comble de la chose, c'est de parler d'"amis"... la sémantique fout le camp. Tout paraît superficiel et même carrément emmerdatoire ! Mon éditeur (le mien et celui des autres !) incite à venir
sur Facebook... peut-être que pour vendre, il faudrait ? Ca ne me crève pas les yeux !

Florentin 23/02/2014 18:12


Je ne saurais émettre un jugement sur ces ces deux modes de communication. Je ne connais pas . Mais je subodore, comme toi et beaucoup, qu'il s'agit de réseaux superficiels. J'en ai eu une vague
confirmation en jetant un oeil, par-dessus leurs épaules, sur ceux qu'alimentent mes petits-enfants. Je n'ai évidemment pas envie de m'y engager. La tenue de mon blog me prend déjà trop de temps
... Bonne fin de soirée. Florentin.

Axel21 23/02/2014 11:32


To be or not to be? telle est la question, mais au moins, on a le choix.

Pangloss 21/02/2014 19:51


Ces réseaux sociaux me font ... l'effet qu'ils te font.


Je vois que nous ne sommes pas les seuls dans ce cas.


Bonne soirée.

Murielle 20/02/2014 14:10


Ah, les réseaux sociaux !!! Si utiles à notre profession (ou pas ;))


J’ai un compte Twitter… Facebook : j’ai toujours résisté. Pour voir, j’y avais inscrit mon chat. Nous nous sommes amusées un temps avec ma
fille à l’alimenter, et comme toutes les choses absolument inutiles, on l’a oublié. Donc, mon chat à un compte Facebook et moi, je suis sur Twitter (et Google+) mais je ne m’en occupe
pratiquement pas : quand je m’ennuie vraiment, je vais y faire un tour. Ce qui me fait rire, ce sont tous ces gens qui me "suivent" jusqu’à ce qu’ils s'aperçoivent qu’en réalité je ne tweet
et surtout ne retweet quasiment jamais. Je n’ai pas le temps (à perdre devrais-je ajouter)...  et je suis assez de ton avis !

sirius 20/02/2014 08:37


Je vois que nous sommes au moins trois, avec le précédent commentateur, à partager cette conception... L'esprit mal tourné, moi? Non, simplement l'envie de rire un peu par cette matinée
agrémentée d'une fine bruine qui risque de durer toute la journée!

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche