Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 23:07

Je n’affectionne guère les réseaux sociaux: rendez-vous compte, je ne possède même pas de page Facebook. Si si. Même que je vis très bien sans. Certains me diront que je devrais me servir de ce formidable outil pour développer mon activité d’écrivain public, et à fortiori de rédactrice web. Je ne suis pas convaincue mais ce n’est pas l’objet de ce petit billet.


Non, en fait concernant Twitter il m’est tout bonnement impossible de l’utiliser: en effet un tweet est limité à 140 caractères (et même encore moins si vous y incluez une URL). Mais qu’est-ce que vous voulez que je puisse bien raconter en si peu de mots?! Rien que ma première phrase comporte 152 caractères, alors jugez plutôt...


Oui je suis un peu bavarde c’est vrai, mais tout de même, 140 caractères, qu’est-ce que vous voulez faire avec ça: pas le temps de s’indigner, de s'extasier ou de se moquer de qui ou quoi que ce soit, je me sentirais trop brimée, muselée, trop à l’étroit si je devais limiter mes propos.

Heureusement, et ce n’est pas incompatible, lorsqu’il s’agit de rédiger un article pour un site je sais parfaitement être précise, concise et aller à l’essentiel en choisissant mes mots.


Si je ne me trompe, tweet signifie gazouillis... Je dois dire que ça me laisse perplexe, je me dis que les petits génies qui ont inventé Twitter n’ont pas entendu d’oiseaux depuis bien longtemps car je peux vous assurer que les spécimens qui peuplent la forêt autour de chez moi ne se limitent pas à 140 caractères, ils s’époumonent autant qu’ils peuvent.


Mais je dois être une vieille ringarde, il m’arrive même d’écrire parfois à la main,  avec un bon vieux stylo. Et le nombre d’utilisateur de Twitter ne cesse d’augmenter, tout le monde y va de son tweet quotidien, de la moindre star de télé-réalité à la première dame de France.

 

Pff, 140 caractères: et on s’étonne que les gens n’aient plus de vocabulaire!

 




 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

M@g 05/07/2013 15:17


Oui, je ne tweet pas, je ne fesse bouc pas  ...


Mais Pivot lui, il y a trouvé son compte !


Je trouve que ça manque de caractère tout ça !    


 

Pangloss 18/06/2013 09:47


La plupart des tweets sont de rudimentaires tentatives pour informer le monde que celui qui les écrit existe.

La Ségaline 18/06/2013 21:56



Informer le monde de son existence? Un peu la même chose que le télé-réalité en somme. L'éloge du vide encore une fois.



sirius 17/06/2013 14:30


Oui, tweet signifie bien gazouills. Je dois être ringard et coincé, mais n'ai guère apprécié les propos de B. Pivot (l'homme qui a le Grand Larousse dans la tête...), qui peuvent être mal
interprétés. Il a bien dit que le langage "texto" a été inventé pour les SMS, et rien que pour ça. Le problème est que la majorité des gens que l'on lit sur les forums ne le comprend pas ainsi,
et on assiste à une décomposition de notre langue, même si celle-ci doit évoluer.


Voir des avions se crasher (autrefois, ils s'écrasaient), et nos pare-brises gratifiés de flyers (qui s'appelaient naguère plaquettes) n'enrichit en rien notre parler!


 


Quant à Twitter, j'avoue qu'il ne se passe dans mon petit univers pas assez d'évènements susceptibles d'intéresser le monde branché. Et puis, déjà que le clavier de mon PC bureau me paraît si
petit...

Gwen 17/06/2013 08:57


Tiens, c'est rigolo, moi je viens justement de réactiver le compte Twitter de Chevaize. C'est parce que j'ai ouvert le livre de Bernard Pivot, Les Tweets sont des chats, et ça m'a donné
envie de le suivre. Je trouve que se limiter à 140 mots, c'est une contrainte presque oulipienne. Georges Perec aurait adoré Twitter ! A part ça, je n'y comprends rien et ne sait pas m'en
servir...

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche