Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 08:16

A chaque chose malheur est bon: le premier confinement nous avait évité le concours de l'Eurovision, ce deuxième confinement nous épargne les niaiseries de Halloween. Pour un peu on lui dirait merci.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 00:02

Encore une belle preuve de l'incohérence du moment. Les libraires libres et indépendants doivent fermer leurs portes, pendant que les grandes enseignes et les géants du net peuvent continuer à se gaver. Il y a quinze jours Macron n'avait que "éducation " et "liberté d'expression" à la bouche et aujourd'hui il ferme les endroits qui les diffusent. On est mal...

A lire ICI.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 07:02

Dans le Berry sûrement, mais peu importe l'endroit car l'arrière-saison que chantent les Blankass c'est celle que nous avons tous au fond de nous, tout au fond. Cet arrière-pays qu'on aime retrouver quand on a été loin des siens, de ses racines, de tout ce et ceux qu'on aime. Cet arrière-pays c'est un lieu, celui de son enfance ou celui que l'on a choisi pour se retrouver, cela peut être aussi simplement les personnes qu'on aime, où qu'elles soient et qui nous font nous sentir bien tout simplement. Cette arrière-saison, elle est ce que chacun peut y voir.

La chanson était déjà belle mais les images ici ajoutent encore à la poésie et à la douceur de la mélodie et des mots. La lumière est tellement douce qu'on a envie de se laisser bercer, se laisser emporter par le courant... Moi ça me chavire.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 06:39

Le temps qui passe s'inscrit sur nos visages, dans nos voix, mais aujourd'hui que nous avançons masqués, il devient plus difficile de lire la vie sur nos traits. Certains veulent s'en débarrasser et faire peau neuve pour habiller leur mensonge et leur déni devant le temps qui passe. Moi j'accepte mes années passées et ce qu'elles ont pu laisser sur mon visage ou mon corps. 

Une très grande et belle actrice a parfaitement exprimé cela. Dans ce milieu de l'image et du paraître qui peut être tellement superficiel, je trouve ces mots d'autant plus forts et émouvants.

 

« Que personne ne me retire les rides de mon front, obtenues à travers l’étonnement face à la beauté de la vie ; ou celles de ma bouche, qui montrent combien j’ai ri et combien j’ai embrassé ; ni les cernes de mes yeux : en elles se trouve le souvenir de combien j’ai pleuré. Elles sont à moi et elles sont belles ».

Meryl Streep

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 06:06

A l'heure où les Américains s'apprêtent à élire leur nouveau (on espère pas l'ancien) président, le chantre de l'Amérique qu'on disait "profonde", parfois avec une certains moquerie quand ce n'était pas franchement du mépris, Bruce Springsteen sort son 20e album. Le pays dont il parle dans ses chansons, c'est comme Mellencamp, celui du peuple avec tout ce que cela a de noble dans l'expression: les ouvriers, les agriculteurs, les petites gens et tous les oubliés du système, tous ceux qui ont  fait la nation. 

Mais cet album c'est aussi le retour de son groupe E-Street Band, et ça lui réussi pas mal: tous ces septuagénaires réunis dans l'amour de la musique et le plaisir de jouer en semble, ça file la patate et pour un peu ça donnerait presque confiance en l'avenir.

 

C'est dire si ça fait du bien.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 06:29

Dans les régions où s'impose le couvre-feu (et bientôt sans doute partout sur le territoire), les restaurants proposent, afin que les clients puissent être chez eux à 21h, de venir dîner à 18h.

 

C'est bien, ça nous prépare pour l'EHPAD.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 06:20

Encore et toujours un attentat contre les caricatures de Mahomet. Je dis bien "contre" et non "à cause" qui sous-entendrait que la victime a une part de responsabilité dans ce qui est arrivé. Je l'ai entendu entre les lignes de certains témoignages, comme quoi ce prof avait pris des risques et avait peut-être été maladroit en entreprenant cette démarche. Sa démarche? Celle d'enseigner, d'éduquer ses élèves à exercer leur réflexion et développer leur esprit critique pour en faire des adultes et des citoyens LIBRES. De faire son métier donc. Quand ces propos sortent de la bouche d'une député c'est tout le système qui se range derrière la peur et la censure, c'est inadmissible.

 

Empêcher cela? Par l'éducation justement, et c'est bien pour cela que cet attentat est un symbole très fort. On ne combat l'obscurantisme que par la lumière, le savoir et l'esprit critique. Et ce n'est pas la politique du "pas de vagues" qui s'étend, donnant crédit à la peur que veulent distiller les terroristes, qui va arranger les choses. L'Éducation Nationale et l'État sont finalement complices de ce qui s'est passé.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 22:28

Sortie aujourd'hui d'une édition limitée du dernier album des Blankass avec un CD bonus de cinq inédits dont la version "électrifiée" de Manureva avec Chamfort, réalisée pendant le confinement. 

 

Et cette pépite qui s'incruste dans la tête et n'en sort plus. En boucle depuis que j'ai reçu le disque ce midi, de la voiture au bureau... 

 

Ah un bon weekend qui se profile!

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 09:40

Petite découverte, au fil de pérégrinations sur la toile. Comme quoi il est souvent bon de se perdre un peu.

Comme dit Guillaume Ledoux (oui je sais je ne peux pas m'en empêcher): "On a perdu le plan de la machine à perdre du temps..."

 

La chanson est belle et le petit prélude est à la fois drôle et très touchant.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2020 2 13 /10 /octobre /2020 05:31

... comme disaient jadis les punk. "No future", pour la planète on dirait bien que ça se confirme.

 

Le réchauffement climatique a en effet de beaux jours devant lui: alors que dans le Lot les hirondelles n'ayant pas vu venir l'hiver (y'a plus de saison ma pôv' dam) tombent comme des mouches , à Sydney des crétins désœuvrés prennent l'avion à destination de... Sydney, histoire de se faire plaisir en faisant comme si tout était comme avant. Et il paraît que ces vols à destination de nulle part font des petits dans plusieurs compagnies aériennes qui essaient de se déculpabiliser en prétendant que c'est pour maintenir l'activité du personnel. Ben voyons.

 

Sinon à part ça tout va bien, hein...

Partager cet article
Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche