Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 06:42

C'est l'excellent titre d'un ouvrage que je n'ai pas encore lu mais sur lequel j'irai bien jeter un œil et dont parle un article fort intéressant du blog "Français de nos régions", véritable bible des parlers régionaux hexagonaux. 

Il y est question de nos accents qui sont source de discrimination, inconsciente de la part de leurs auteurs mais souvent mal vécue, et c'est bien légitime, de la part des victimes: s'entendre dire d'entrée lorsque l'on passe l'oral d'un concours que l'on a un accent "charmant et chantant" c'est un peu dur à avaler lorsque l'on a planché plusieurs heures sur le fond du sujet. Ce n'est qu'un exemple, il en va de même pour le sourire esquissé par un recruteur lors d'un entretien d'embauche  qui vous demande d'où vous vient ce si joli accent du Sud.

Bref quand on a un accent on peut bien réciter l'annuaire du Gers, plus personne ne fait attention à ce que vous dites. Le Gers c'est justement de là qu'est originaire le nouveau premier ministre et c'est son accent qui a d'abord été évoqué avant même qu'on ait commenté le fond de ses propos (propos que je me garderais bien de commenter car d'où que vienne son accent je ne lui accorde d'emblée pas plus de crédit qu'aux autres membres de la clique à Macron).

Alors oui moi aussi j'ai un accent, comme la totalité des Français car le pays n'est fait que de provinces, car Paris n'est pas la France et sa norme imposée ne fait qu'appauvrir notre "francitude", à l'image des médias si mornes et plats où la diversité, qu'elle soit ethnique ou linguistique, est bien inexistante. D'ailleurs, et je finirai là-dessus, avez-vous déjà remarqué que certains témoignages dans des reportages sont parfois sous-titrés lorsque le locuteur est alsacien, marseillais où d'ailleurs qui n'est pas l’Île-de-France? Si si je l'ai déjà vu et à chaque fois ça me met hors de moi: comme si Strasbourg était à l'étranger...

 

A lire sur le blog "Le français de nos régions"

Partager cet article

Repost0
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 18:30

La jauge des 5 000 personnes pour les rassemblements accueillant du public me laisse perplexe. Ça me semble faire beaucoup mais quelle est la différence de contamination entre un rassemblement en plein air de 5000 personnes et dix concerts de 500 personnes ? Franchement je ne sais pas. D’un point de vue simplement personnel comme je suis du genre à fuir la foule (par nature et indépendamment du Covid) je privilégierai les petites salles et les rencontres intimistes mais là n’est pas la question.

Ce qui m’énerve un peu c’est tout ce qu’a révélé la polémique autour de la cinéscénie du « Puy du Fou » : ils ont d’abord accueilli 12 000 personnes, avant que la jauge ne soit imposée à 5000 personnes pour finalement obtenir une dérogation à 9000. Beaucoup de bruit autour de cette dérogation avec ses soupçons de passe-droit, copinage et compagnie qui ne peuvent surprendre que les naïfs. Quelle hypocrisie de nous faire croire qu’avec quelques masques et du plexiglas ils allaient bien pouvoir faire respecter les règles sanitaires ! Un article du Monde à lire ici nous révèle évidemment le contraire, sans aucune surprise, car comment pouvait-il en être autrement ? À moins que De Villiers avec sa foi inébranlable n’eut été capable de réaliser des miracles.

Ce qui me met en rogne au final c’est de voir que dans le même temps bon nombre de festivals ont dû être annulés, soit en raison de la jauge trop faible pour les rendre viables, soit parce que les mesures sanitaires ne semblaient pas pouvoir être respectées. Musique, théâtre, tout ça ne pèse pas lourd face à des parcs d’attractions et/ou à thème véritables pompes à fric où se bousculent les masses. On me dira qu’il y a toute une économie autour de ces parcs. Certes mais il y a aussi énormément de retombées pour les territoires qui accueillent les Vieilles Charrues et le festival d’Avignon.

 

Quelle culture est-ce que l’on défend, c’est ça la question. La culture qui nourrit l’esprit ou celle des loisirs qui remplit les poches…

Partager cet article

Repost0
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 06:51

Chicago avait les Jackson Five, Bourges a les Wilson 5... La petite fanfare a l'air de parader comme ça mais elle fait swinguer toute la musique, de Pharrel Williams à ACDC. Si si  je vous jure, dans la petite vidéo ci-dessous j'ai bien reconnu "Highway to hell", il faut le faire! Les Wilson 5 l'ont fait, et bien fait! De quoi mettre de bonne humeur et encore taper du pied pour ce weekend!

Partager cet article

Repost0
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 06:14
La disparition des départements

Les départements sont voués à disparaître. Je ne parle pas là d'une décision politique, même si elle est évoquée régulièrement (si c'est pour faire des économies comme avec la fusion des régions c'est loupé, les coûts ont été en général multipliés au lieu d'être divisés).

Non je veux parler de la disparition des noms de départements. Ainsi j'ai entendu ce matin dans un reportage une touriste à Marseille disant qu'elle venait du... 54. Très joli comme nom ça, c'est tellement plus cool  que de dire qu'on descend de la Meurthe-et-Moselle. Tout cela a dû commencer avec le fameux 9-3 dont une partie des habitants n'étaient pas foutus de parler de Seine-Saint-Denis. Alors quoi, ça faisait trop trop réac comme appellation? Ça m'énerve!

A part les postiers (et encore ceux de la vieille école) qui se souvient encore des départements appris à l'école avec leurs préfectures et sous-préfectures (pour les plus studieux)? Les noms de ces petits bouts de France sont pourtant tellement évocateurs et pour peu qu'on ait une vague notion de géographie basique il est facile de situer la Seine-Maritime sur la carte, puisqu'on y évoque la Seine, donc vers Paris, et la mer donc vers la Manche. Allez donc ficher le 76 quelque part! 

 

Le prochain qui me dit que j'habite dans le 4-6 je lui fait avaler son calendrier des PTT. Non mais.

 

Partager cet article

Repost0
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 20:15

Guillaume Ledoux, chanteur du groupe Blankass, est très énervant. Il est agaçant parce qu'il sait tout faire. Et quand comme moi on n'a aucun talent on se dit que c'est pas juste. Mais tant mieux pour lui. Et surtout tant mieux pour nous.

Ainsi donc en plus d'être un auteur-compositeur  et chanteur de talent, doublé d'une bête de scène, il peint depuis des années. De gros bonshommes très attachants et plein de tendresse, sur des supports souvent récupérés et du quotidien, à l'image de la simplicité des ses bonshommes: portière de 2CV, vieilles factures chinées, etc. Il lui est même arrivé de peindre un transformateur électrique, devenu sous ses pinceaux "La maison électrique" (cliquez).

Il fait régulièrement des expositions, dans son Berry natal la plupart du temps, comme celle réalisée en 2018 en association avec son ami photographe Michel Zoladz. Les bonhommes de Guillaume Ledoux sont venus s'incruster dans les clichés du photographe, le faisant voyager ainsi à travers le monde et aussi le temps. Une très jolie balade pleine de poésie, de tendresse et d'humour.

 

Un bon copain de Monsieur Roger

Cliquez sur Le Gros Matthieu pour faire un tour à La galerie incertaine voir Guillaume Ledoux et Michel Zoladz

Partager cet article

Repost0
8 août 2020 6 08 /08 /août /2020 15:57

Un peu de musique pour le weekend, histoire de secouer un peu la torpeur dans laquelle la canicule nous enlise. Écouteurs sur les oreilles, bien allongée dans ma chaise longue à l'ombre de mes grands arbres encore un peu verts, caressée par une légère (trop légère) brise, je vous souhaite un très bon weekend, au frais le plus possible...

Déjà 1995, mais ça ne vieillit pas, comme les Beattles auxquels les frères Gallagher ont visiblement été biberonnés...

Partager cet article

Repost0
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 14:39

Je ne sais pas pourquoi mais lorsque hier j'ai appris la catastrophe qui s'était produite à Beyrouth, ma première pensée a été pour Stewart Copeland, le génial batteur de The Police, qui a passé une partie de sa jeunesse au Liban à Beyrouth justement. Je ne sais pas pourquoi c'est ce qui m'est venu en premier. The Police c'est le groupe, les artistes, qui m'ont fait les premiers découvrir le monde du rock. Je les ai découverts en 77 avec Roxane, j'avais 7 ans et jusqu'alors ce que je connaissais de la musique c'était la variété entendue à la radio, et encore rarement parce que chez mes parents on n'écoutait pas de musique. Mireille Mathieu, Marcel Amont, Serge Lama ou Chantal Goya, quand j'y pense aujourd'hui je me demande encore comment j'ai pu m'en sortir et parvenir jusqu'à Blankass ou Oasis! Par réaction et esprit de contradiction, à tous les coups. Donc la découverte de The Police a été une révélation, je dirais carrément une planche de salut! Une carrière trop courte, à peine cinq albums mais pourtant un groupe culte et des titres intemporels. Je les ai suivis musicalement durant ma prime adolescence, jusqu'à mes 14 ans, date de leur séparation, et durant ces années grâce à eux aussi j'ai découvert la presse musicale: Best, Rock'n Folk... 

 

Et toujours par esprit de contradiction, alors que toutes les filles étaient folles de Sting le chanteur beau gosse du trio, moi je me suis prise de passion pour le batteur, Stewart Copeland. Le batteur c'est celui qu'on entend tout au long des morceaux, qui donne le rythme, l'impulsion, le battement de cœur de la chanson, et pourtant c'est souvent celui auquel on prête le moins attention. Et moi, les discrets, j'adore ça! 

 

Et c'est parce que j'ai cherché à en savoir le plus sur lui que j'ai lu un jour qu'il avait grandi au Liban. D'où ma première pensée d'hier après l'annonce des événements. Alors pour conjurer quelques minutes, le temps d'un solo, tout le drame qui frappe ce peuple déjà à terre, voici une prestation de ce fantastique musicien. Et en plus c'est un type très simple et toujours prêt à partager sa passion avec les autres. Un chic type. Encore un. Heureusement.

Partager cet article

Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 07:20

Voilà une petite vidéo sur une espèce invasive, parfois nuisible... On les aime bien quand même chez nous, mais à petites doses... Et surtout on aime bien se moquer.

Avec le son, le commentaire est excellent.

Petit reportage sur un phénomène migratoire bien connu... Mettez le son https://www.youtube.com/watch?v=JrWARkt515I

Posted by Stéphane Semper on Sunday, May 31, 2020

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 07:14
La culture oubliée

Oubliée du plan de relance la culture est mal en point. En tous cas une certain partie, celle des concerts "en station debout", comprenez la majeure partie des concerts notamment ceux joués lors des jadis nombreux festivals de l'été. Ecouter un récital de musique classique confortablement installé dans un théâtre semble parfaitement compatible avec le respect des distances ou le port du masque, c'est un peu comme être au cinéma, dans un certaine mesure, avec une émotion différente. Mais assister à un concert de rock qui donne forcément envie de se lever (quand on n'est pas déjà débout dans une fosse d'orchestre ou une prairie en extérieur), de chanter et de gueuler en postillonnant évidemment c'est autre chose. La reprise dans ce domaine est pourtant vitale: pour les artistes en premier lieu dont la partie immergée de l'iceberg musical ne vit quasiment que des prestations scéniques, comme pour tous ceux qui gravitent autour, les fameux intermittents du spectacle, sans parler des structures elles-mêmes qui sont condamnées à l'inactivité. Et elle est vitale également pour le public. Car oui la culture c'est vital.

 

Le Syndicat des Musiques Actuelles a publié une mettre ouverte à l'adresse de la nouvelle ministre de la culture, avec une pétition que vous pouvez signer ICI.  

 

Initiative louable et désespérée quand on voit qui Macron a nommé à ce ministère, et quel cas il fait de la culture en général. 

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2020 2 21 /07 /juillet /2020 18:24

Trouvé chez mon voisin Pierre Durand un exemple de communion impossible aujourd'hui. C'est bien dommage.

Partager cet article

Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche