Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 12:26

Compétition internationale de sauvetage souterrain: le Chili bat la France 33 à 0.

 

 

Bouh la vilaine! Oui je sais ce n'est pas drôle.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Le mot du jour
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 07:07

Je n'ai guère d'autreslecteurs que mes clients, et encore ne lisent-ils que leurs propres écrits simplement nettoyés de leurs scories, réparés de quelques bévues lexicales ou syntaxiques.

Mais j'ai aussi me direz-vous les lecteurs de ce blog, et j'en profite pour remercier ceux qui viennent faire un tour par ici, lecteur occasionnel, de passage (voire égaré?) ou bien régulier, fidèle et qui sait peut-être même carrément inconditionnel (soyons fous, levez la main que je vous compte!) Mais vous êtes de ceux qui restez anonymes sur la toile, bien cachés derrière des pseudos et sans aucun visage à mettre sur vos mots ou commentaires.

Hé bien il m'est arrivé une chose assez singulière cet été à propos de mon blog: par une belle après-midi  un charmant monsieur est monté jusque chez moi, un peu hésitant et cherchant à s'assurer que c'était bien ici que vivait une certaine Ségaline. Un peu  sur le cul abasourdie je me suis rapidement rendue à cette évidence: «Diantre, mais La Ségaline, c'est bien moi!» Ce brave homme me raconta qu'il était un fidèle lecteur du Blog du Ségala, qu'il aimait bien ce que j'écrivais et que je le faisais bien rire. Il était de passage à Teyssieu pour le travail et avait reconnu la maison d'où avait été prise la photo sur ma page d'accueil, alors l'envie lui était venue de venir me saluer. Bien lui en a pris car j'ai été on ne peut plus flattée: un lecteur qui fait un détour, même petit, pour venir me saluer alors qu'il eut été si facile de simplement mettre un commentaire sur un article! Oui mais rencontrer quelqu'un dont on apprécie les écrits, rencontrer quelqu'un qui lit ces mots que l'on s'applique à bien choisir pour en faire ne serait-ce que le plus petit billet, c'est tout de même autre chose en terme d'échange. Le virtuel sur Internet ce n'est rien à côté de mettre un visage sur celui ou celle qui est à un autre bout de l'infini réseau. J'imagine que c'est le genre d'émotion que peut ressentir un écrivain lorsqu'il rencontre et discute avec ses lecteurs lors d'une séance de dédicace.

 

J'ignore pourquoi je ne l'ai pas fait tout de suite mais il est bien temps de saluer ici celui qui si gentiment est venu jusqu'à moi me rendre cette petite visite amicale et inattendue. Souvent lorsque je publie un article, une petite bafouille, je pense à lui et je peux ainsi mettre un visage, au moins un, sur un lecteur.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Boulot boulot
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 07:12

De gros moyens déployés au Chili pour sauver des mineurs obligés d'aller s'enfoncer dans des trous pour gagner un salaire de misère, coincés là depuis des semaines. De gros moyens déployés en Ardèche pour aller sauver un spéléologue qui s'est volontairement enfoncé dans un trou pendant ses heures de loisirs pour son plaisir personnel.

 

Ouais ouais ouais... Ce que j'en dis, moi...

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 10:13

Bon alors ça y est c'est officiel: la pluie arrive et ça sent fortement l'autome. On ne va pas se laisser abattre pour autant. Histoire de ne pas vous laisser entrer dans la torpeur voici une petite vidéo de derrière les fagots. Comme me l'avait fait remarquer Juntos dans son commentaire sur la chanson de Crowded House, il y avait là-dedans comme un air de Fleetwood Mac, j'y avais pensé moi aussi. Et c'est donc en regardant quelques vidéos de ce groupe mythique que j'ai trouvé celle que je vous propose aujourd'hui. J'ai hésité avec « Little Lies » mais j'ai trouvé « Don't stop thinking about tomorrow» bien plus pêchue et de circonstance à bien des égards.

 

La chanson originale date de 1977, 30 ans séparent donc ces deux versions mais si les voix sont un peu fatiguées la fougue reste la même, Mick Fleetwood a toujours le regard fou et Stevie Nick est toujours romantique à souhait. Laissez-vous aller à taper du pied ou plus si affinité, ça démange...et ça déménage.

 

 

PS: Mais pourquoi diable est-ce qu'il n'y a plus de ces grands groupes aujourd'hui?

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Hum -c'est bon...
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 06:53

La polémique enfle à propos de l'exposition de photos de Larry Clark présentée ce week-end à la mairie de Paris: Bertrand Delanoë l'a fait interdire aux moins de 18 ans, avant même l'ouverture au public, à cause de certains clichés à caractère pornographique, et du coup les tenants de la liberté d'expression s'insurgent contre le retour de la censure.

Dans un article de Rue 89 dont voici le lien ICI  on peut voir quelques clichés d'une exposition précédente et qui sont de la même veine que ceux présentés à Paris. Corps dénudés et postures déglinguées, ados se piquant ou tenant un revolver, voilà des images apparemment crues d'une jeunesse à la dérive, la grande spécialité de Larry Clark d'après ce que j'ai pu lire sur lui. On peut déblatérer des lustres sur l'interdiction aux moins de 18 ans sachant qu'ils peuvent voir bien pire et en toute légalité sur Internet, ça c'est la polémique du moment.

Au-delà de cela il y a l'éternel problème de la nature de l'art: est-ce que l'art doit être du « beau », et à ce moment-là il n'y a rien de plus subjectif , où bien est-ce que l'adjectif artistique que l'on attribue à quelque chose qui alors devient une oeuvre doit-il découler d'une réflexion plus profonde sur les motivations et la démarche de celui qui est ainsi un artiste?

 

Ne comptez pas sur moi pour répondre à cette question qui à mon avis doit avoir autant de réponses qu'il y a de regards sur les oeuvres. Bref la question semble insoluble, et c'est bien là un des intérêts de l'art: faire réfléchir et pas seulement sur les oeuvres elles-mêmes mais aussi sur notre propre regard, et finalement sur notre être profond.

Néanmoins je peux toujours donner mon avis: personnellement je ne trouve rien de beau dans les photos de Larry Clark que j'ai pu voir, et s'il ne s'agit que de montrer le désoeuvrement et la dérive d'une jeunesse, il n'y a qu'à regarder «Secret Story» et autres émissions abrutissantes de TF1. Ou le journal télévisé et certains de ses faits divers. Je ne suis pas une spécialiste en photographie mais je suppose que les clichés de Clark ont au moins quelque chose de particulier dans leur composition pour qu'on les affuble du nom d'oeuvres d'art.

Quand je regarde une photo, un tableau, j'aime bien y trouver quelque chose de beau ou d'inattendu que l'artiste aura su dénicher dans un sujet qui a priori ne le laissait pas soupçonner, j'aime bien être surprise, et de préférence agréablement. Ou bien j'aime pouvoir y retrouver ce que l'artiste a voulu montrer. Par contre je suis totalement désemparée lorsque je me retrouve devant ce type de cliché qui ne me semble montrer rien d'autre qu'une réalité banale et triste. Ce n'est pas ce que j'attend de l'art.

 

Mais tout cela suscite une émotion, quelle qu'elle soit, c'est déjà un des finalités de l'art, non?

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Le mot du jour
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 12:17

Petit calcul vénal: prenons donc 4.9 milliards d'euros de dommages et intérêts qui seraient dus par un certain Jérôme K. et ôtons de cette somme l'argent que celui-ci a fait gagner à une certaine banque, que nous appellerons S.G, argent gagné par les méthodes que l'on reproche aujourd'hui à Jérôme K. et auxquelles on ne trouvait rien à redire à ce moment-là. Faisons ce rapide calcul et dites-moi qui se fout du monde?

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 14:44

 

Quelle mauvaise idée que d'avoir suivi le JT de 13h sur la 2 aujourd'hui, car j'ai bien failli m'arracher les cheveux à force de m'agacer. Intérieurement bien sûr car j'étais seule ou presque... Je n'allais tout de même pas discuter avec mon chien d'un sujet aussi agaçant que ce serpent de mer qui revient régulièrement, presque comme un marronnier journalistique à l'époque des rentrées universitaires, je veux parler de la méconnaissance de l'orthographe par un nombre croissant d'étudiants. Et quand je parle de méconnaissance, d'après les exemples qui ont été cités au cours du reportage, c'est carrément de l'incurie. Participes passés non accordés, conjugaisons aléatoires, j'en passe et des meilleures. Donc nos jeunes (et moins jeunes aussi car le problème est loin d'être nouveau) sont nuls en orthographe, ils sont sans doute très brillants dans des démonstrations scientifiques ou des gloses diverses et variées mais ils ne savent plus écrire en bon français. Et puis d'abord c'est quoi le «bon français» (enfin la «bonne orthographe» disons parce que sinon on va confondre avec celui de Besson)? Par bon français j'entends la langue telle qu'elle se parle et s'écrit dans les manuels scolaires dédiés à cette belle discipline notamment, telle qu'on me l'a apprise et telle que j'ai appris à l'enseigner. Je ne sais pas pourquoi mais cet apprentissage ne m'a jamais semblé insurmontable, tout juste ai-je trouvé que notre bel idiome était parsemé de nombreuses bizarreries et exceptions confirmant des règles tout aussi nombreuses ; de même cela n'a pas semblé gêner des générations et des générations de locuteurs et de scripteurs qui n'en ont jamais fait tout un fromage. Évidemment la langue a toujours évolué au cours des siècles, parfois par des réformes bien fondées, parfois par l'usage, parfois par de simples erreurs de copistes, tout cela fait l'histoire et la singularité de chaque langue.

Or donc au cours de ce journal télévisé j'ai entendu un historien de l'éducation je crois, proposer par exemple de supprimer toutes les consonnes doubles qui ne s’entendaient pas, et de citer le mot honnête qui donc pourrait s'écrire honête*. Pourquoi ne pas aussi remplacer l'accent circonflexe par un accent grave, ce qui donnerait honète*, et oublier ainsi que celui-ci témoigne d'un ancien -s- qui lui-même nous ramène aux origines latines du mot, etc etc. Je serai tentée de dire qu'il ne faut rien changer mais je risque de passer pour une réactionnaire, conservatrice ou autre, ce que je ne suis bien sûr pas. Ce qui me défrise ce n'est pas que l'on puisse vouloir réformer l'orthographe française, puisque depuis des siècles les académiciens s'attellent à cette tâche et la font évoluer, non ce qui m'énerve c'est la motivation: si l'orthographe est trop compliquée pour nos étudiants la solution réside dans le fait de simplifier l'orthographe, cette vilaine, plutôt que de dire aux étudiants de retourner à l'école et de se fourrer dans le crâne quelques règles élémentaires de conjugaison ou d’orthographe lexicale. C'est tellement plus facile. Et s'ils sont capables d'être des cadors en physique nucléaire ou en bio-chimie pourquoi ils ne seraient pas capables d'apprendre quelques malheureuses règles d'accord des participes passés? Comment est donc constitué le cerveau de l'étudiant d'aujourd'hui qu'il ne puisse y faire rentrer les mêmes choses que celui des générations précédentes? En voilà un mystère... Si au moins ils étaient infiniment plus doués pour le reste des connaissances, autre que cette stupide orthographe, on comprendrait à la limite, mais leur niveau n'est pas, que je sache, extraordinaire non plus. Alors c'est quoi le problème? S'agirait-il d'une génération à la quelle on a toujours répété depuis le plus jeune âge des choses du genre "Oh mon pauvre petit, tu n'arrives pas à retenir la leçon, ce n'est pas grave mon chéri, ta maîtresse te donne vraiment trop de travail, c'est trop difficile pour ton petit cerveau délicat, je vais aller lui dire deux mots après les cours, ne t'en fais pas mon chéri et va jouer avec ta console"?

 

Mais l'exemple vient d'en haut et il faut bien avouer que lorsqu'on voit le peu de cas que le ministre de l'enseignement lui-même fait de l'orthographe, au vu des fautes et boulettes dont il parsème allègrement ses propres écrits, on en reste pantois et on comprend mieux les choses. N'empêche, ce n'est pas un excuse!

 

Ne soyons donc pas aussi conservateurs, devenons"djeuns" et cool, et laissons donc aller à vau-l'eau ce français qui sent la naphtaline: je croa kon a k tous adopT le styl SMS é pui op...

 

NB: Moi par contre il va falloir que je prenne des cours de langage SMS...

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 06:59

Donc il s'en est allé. Je sais que ce n'est peut-être pas ce qu'il aurait aimé qu'on retienne le plus de sa carrière, mais que voulez-vous quand on a été un acteur populaire, on ne peut pas y échapper: c'est donc tout de suite à l'acteur de la série TV «Amicalement vôtre» que j'ai pensé lorsque j'ai appris sa mort. Je l'ai toujours préféré à Roger Moore, trop aristo, trop propre sur lui, trop Anglais... J'ai toujours beaucoup aimé cette série, même si je sais que Tony Curtis, heureusement pour lui, a tourné bien d'autres choses, notamment au cinéma. Je suis d'ailleurs tombée sur un article qui rend hommage aux multiples facettes de cet acteur, à lire ici:

 

http://cinoque.blogs.liberation.fr/waintrop/2010/10/arthur-penn-et-tony-curtis-et-les-conformistes.html

 

 

Bon mais comme je ne suis pas une cinéphile aussi avertie que l'auteur de l'article précité, je ne peux résister au plaisir de regarder le générique, pour le coup ce sera celui de la fin, de la série qui l'aura rendu célèbre. Au passage un modèle du genre en matière de générique télé, tant au niveau de la réalisation que de la musique.

 

 

 

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Hum -c'est bon...
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 15:18

Entre tous les cadavres qu'on trouve un peu chaque jour dans les placards Woerth-Bettencourt, notre retraite qu'on enterre, les petites phrases et les lapsus de ces politiques qui se foutent de nous, franchement il n'y a vraiment rien qui me donne envie d'écrire, si ce n'est pour me mettre la rate au court-bouillon, et franchement avant le week-end ça ne serait pas très judicieux.

Alors aujourd'hui pas de blabla, juste de la très bonne musique, «Weather with you» des Crowded House, groupe des années 90 qui prouve avec brio que les Néo-Zélandais et les Australiens ne savent pas faire que du rugby. Hum... une petite chanson toute simple, avec une jolie mélodie, des images qui font rêver de vacances, celles qu'on a passées ou celles dont on aurait bien besoin pour fuir cette morosité ambiante. Bref pas le genre de chanson que vous allez entendre sur NRJ. Ça fait du bien.

 

 

CLIQUEZ

 

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Hum -c'est bon...
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 14:24

Je suis toujours à l'affut de vieilleries pour meubler mon petit sweet home. Grâce à Libération et une vente chez Sotheby j'ai trouvé de la déco vraiment originale, pour peu qu'on ait de la place, et pour le coup vraiment très vieille: jugez plutôt en cliquant ICI.

 

Sinon, si ça ne va pas dans mon salon j'aurais toujours de quoi refiler à mon chien pendant un moment...

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Chroniques ménagères
commenter cet article

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche