Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 19:45

On trouve décidément de tout dans la Châtaigneraie cantalienne: lors de notre petit week-end auvergnat on nous a invité à aller faire un tour du côté de "La vallée des daims" sans nous en dire vraiment plus, simplement que c'était un endroit où on pouvait observer des daims. Bon ça on l'aurait deviné. Moi je croyais que c'était juste un partie du territoire particulièrement giboyeux où foisonnaient biches, chevreuils et autre cervidés. Que nenni.

"La Vallée des daims" est en fait un parc animalier dans lequel on peut observer ...des daims. Au départ il ne s'agissait que d'un simple élevage (dans quel but, les propriétaires ne le disent pas) qui a bien prospéré et qui a été ouvert au public dans les années 90. Quand on est arrivé près de la fameuse "vallée" on a vu du grillage à mouton le long d'un bois et puis au fond, quelques spécimens de ces fameux daims: on est descendu de voiture tout doucement prendre des photos et craignant à chaque "clic" de les faire fuir. On a bien pris de la peine pour rien parce qu'on s'est vite aperçu qu'ils étaient à peu près aussi domestiques que de bonnes vieilles Salers (les vaches, pas la boisson). Ce que c'est naïf les touristes tout de même.

La vallée des daims 1

 

 

C'est en poussant  un peu  plus loin qu'on est arrivé à l'entrée du parc animalier (fermé ce dimanche) et que là on a tout compris. Un petite baraque pour la vente de billets et de boissons et un petit train, sur roues, qui permet de faire le tour du parc que l'on peut aussi visiter à pied et hop voilà un parc animalier.

 

La vallée des daims 2

 

Le parc était donc fermé ce dimanche néanmoins ces adorables petites bêtes sont extrêmement bien dressées puisqu'elles attendent quand même les visiteurs  derrière la grille, histoire qu'ils ne soient pas venus pour rien:

la vallée des daims 4

 

la vallée des daims 5

 

la vallée des daims 3

 

Ça doit être bien sympa à faire comme balade, ceci dit ce doit être un peu monotone. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Partager cet article

Repost0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 06:22

Notre ami Riton dit Le Nonardais a inventé malgré lui un nouveau concept: le tuning rural. Le principe en est fort simple: ici pas d'accessoires chromés flambants neufs, de béquet arrière en fibre de je ne sais quoi, et encore moins de sono à  tout péter. Non ici un seul mot d'ordre: il suffit que ça roule et qu'il ne pleuve pas (trop) à l'intérieur.

 

Des portes en bois, une bâche agricole sur le toit...C'est vraiment la crise (de rire).

 

106_4150.JPG106_4153.JPG

Partager cet article

Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 20:16

Intempéries, un temps pourri, c'est comme vous voulez, en tous cas les anciens disent qu'ils n'ont jamais vu autant d'eau: certes  il a plu et les terres n'ont pas eu le temps d'absorber toute cette eau, étant donné qu'elles étaient déjà pas mal détrempées par les pluies précédentes. Et ça ne devrait pas s'arranger: les mêmes anciens, toujours prêts à vous dégommer le moral,  prédisent déjà que ce devrait être le même type de temps exécrable pour tout le mois de juillet. Super. D'ailleurs je vous rappellerai le dicton célèbre: "S'il pleut à la St Médard, il pleut 40 jours plus tard, à moins que St Barnabé ne lui coupe l'herbe sous le pied": mardi, jour de St Médard il a plu tout le jour, et vendredi, pour la St Barnabé on annonce aussi de la pluie. Hé bien comme ça au moins on n'aura pas à se casser la tête pour s'habiller le matin, on est tranquille pour un moment...

 

Comme dans les autres pays pauvres nous aussi en Ségala on a droit à nos coulées de boue: évidemment ici pas de bidonville emporté par le flot, à peine un arbre déraciné et qui pourrait tout de même bien finir sur la route:

Teyssieu--coulee-de-boue.JPG

 

Mais dans la plaine c'est bien plus spectaculaire: le Mamoul, petit ruisseau si tranquille, est sorti de son lit bien plus vite que moi au réveil, inondant quelques prés depuis Cornac jusqu'aux environs de Bretenoux:

 

Le-Mamoul-en-crue-1.JPG

 

Le Mamoul en crue 2

 

 Le Mamoul en crue 3

 

Le Mamoul en crue 4

 

 

crue-du-Mamoul-pres-Bretenoux-1.JPG

 

crue Mamoul près bretenoux 2

 

crue Mamoul près bretenoux 3

 

crue Mamoul près bretenoux 4

 

 

Au Port de Gagnac la Cère n'est pas sortie de son lit, mais elle a pris une drôle de teinte chocolat...

 

La Cère au port de Gagnac

 

Vous vous souvenez peut-être du Pont du Bois, ce petit coin que j'affectionne et où coule paisiblement le Mamoul: aujourd'hui le ruisseau semblait un brin énervé, il ne lui avait pourtant rien fait cet arbre...

 

crue mamoul au Pont du Bois

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 13:06

 

       Le week-end dernier nous avons été pris d'un désir (pas soudain mais bien prémédité) d'évasion et nous sommes allé voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Mais étant relativement casanière ma conception de l'évasion se borne souvent à changer de département, c'est ainsi que nous avons quitté notre belle châtaigneraie (oui car c'est le nom de notre maison sur le cadastre) en Ségala pour aller passer deux jours dans la châtaigneraie du Cantal. Comme on n'allait pas se cantonner au rôle des belles attendant leurs hommes de retour d'une randonnée en 4x4 on en a profité pour faire un peu de tourisme.

On a ausi profité de la jolie vue depuis notre chalet pendant que les petits faisait un brin de sieste:

 le-Veinazes.JPGLe-veinazes--ciel-bleu.JPG
 

C'est ainsi que le samedi, par une journée magnifique nous sommes allés visiter le village de Marcolès, une des quatre cités médiévales de la châtaigneraie cantalienne. Nous nous sommes promenés dans ses petites ruelles pavées typiques, admirant les portes anciennes et les vestiges architecturaux du moyen-âge...sans croiser âme qui vive, ce qui est assez génial pour faire des photos. Il faut dire que début juin les touristes ne sont pas encore arrivés, mais tout de même, on n'a même pas vu un seul autochtone, c'est fou. Ah si, on a croisé quelques tracteurs visiblement pressés d'aller rentrer le foin car la météo annonçait des orages, mais à part ça, pas un chat.

Bien que Marcolès soit une cité médiévale c'est la "statue de l'an 2000" qui accueille les visiteurs à l'entrée du village. Ensuite on entre  par une porte classique et on déambule à travers les ruelles pavées.

 

Marcolès, statue de l'an 2000 

 

 

 Marcolès, entrée du village

L'entrée du village, non loin de la "statue de l'an 2000.

 

Marcolès, petit pont

 


 

Marcolès, la fausse porte

 

La "fausse porte"

 

 

Marcolès, fontaine

 

 

Marcolès, la fontaine

 

Marcolès, belle façade

 

Marcoles--la-rue-longue.JPG

Marcolès, rue longue

 Pas un chat dans les rues, un bonheur pour prendre des  clichés.

 

Marcolès, enseigne d'artiste

 Marcolès, le portail bas

Le "portail bas", récemment classé aux Monuments Historiques.

 

Afin de chercher un peu de fraîcheur nous sommes rentrés dans l'église Saint-Martin, qui possède une riche statuaire , notammant des chaires et des statues polychromes, ainsi que certaines oeuvres protégées par des sytèmes d'alarme.

 

Marcolès Eglise St-Martin

 

Marcolès, vitrail de l'église

 

Marcolès, vitraux

 

Marcoles--autel-polychrome.JPG

 

Marcoles--tableau-dans-l-eglise.JPG

 

 

Avant de repartir et comme nous avions encore pas mal de temps nous nous sommes engagés  dans une large allée au portail ouvert comme pour nous accueillir et qui portait un panneau indiquant que les chiens des promeneursétaient autorisés tenus en laisse: il n'en fallait pas moins pour qu'on aille faire un tour. C'est ainsi que nous avons entamé le tour du château de Poux. Je dis "entamé" car arrivé à un certain point du parcours on ne savait pas s'il nous restait encore autant de chemin à parcourir, voire probablement plus, nous avons donc décidé de rebrousser chemin: il faut dire que l'une d'entre nous arborait de magnifiques sandales toutes neuves mais pas vraiment conçues pour la promenade dans les sous-bois...Pfft, ces filles de la ville, comme dit mon voisin: "Ça vaut rien!"

Au bout d'une allée bordée comme il se doit de grands arbres on découvre dans le fond une grande demeure, un petit château pour le peu qu'on a pu en voir car bien sûr il y a une barrière qui nous rappelle que nous ne sommes que des promeneurs et non des châtelains, nous sommes donc invités par une petite pancarte à suivre le parcours qui contourne soigneusement la bâtisse et d'assez loin pour assurer à ses habitants une certaine tranquillité. En tous cas c'est super comme balade: presque tout le temps ombragé, le sentier est propre et même carrossable avec une poussette. Mais pas avec des tongs comme l'a appris une certaine personne. Passons. Le seul point négatif à cette promenade c'est que nulle part il n'est indiqué combien de temps est nécessaire pour faire le tour du château, c'est dommage; mais ça donne envie d'y retourner et de prendre le temps qu'il faudra pour finir cette promenade. En tous cas nous avons suffisamment marché pour découvrir un bel endroit: un étang que franchit un joli pont qui donne une allure très romantique à la scène.

Marcolès, château du Poux

 

On ne le voit pas bien sur la photo mais sous le pont, le petit point noir que vous apercevez peut-être est un cheval qui broutait là bien tranquillement à l'ombre: bien sûr c'était celui du prince charmant, ceci dit nous on a eu beau attendre un peu, on n'a vu que le cheval, le prince n'est jamais arrivé...à moins qu'ayant délaissé sa monture il en ait choisi une plus moderne comme l'express bleue qui a traversé à un moment le pont...Décidément, les princes charmants, c'est plus ce que c'était.

Partager cet article

Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 11:18

 

La criminalité augmente, on nous le dit tout le temps, et sans doute nos campagnes n'échappent pas à cet inquiétant phénomène: c'est ainsi que la ville voisine de Saint-Céré (une mégapole de 3515 habitants) à commencé à installer des caméras de vidéosurveillance afin de juguler cette tendance. 13 caméras pour que cessent enfin les vols de géraniums dans les jardinières municipales, que cessent les klaxons assourdissants des automobilistes interpellant leurs connaissances sur les trottoirs et qui font sursauter les citoyens à l'heure de la sieste ou des Feux de l'amour, c'est bien le moins que la municipalité pouvait faire pour éradiquer tous ces crimes qui sont intolérables vous en conviendrez volontiers.


 

Ajoutez à cela que les gros cochons y réfléchiront à deux fois (et pas que les jours de foire aux bestiaux) avant de mettre les doigts dans leur nez ou de bailler sans mettre la main devant la bouche. Non mais.

 

Partager cet article

Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:54

Prenez quelques jours bien pluvieux, mais choisissez bien votre pluie: une bruine fine et persistante qui mouille absolument tout, jusqu'à votre terrasse pourtant couverte et votre porte abritée. Ajoutez-y d'un seul coup (n'ayez pas peur d'être brutal) deux ou trois jours de grosse chaleur bien lourde. Laissez poser et allez faire un tour dans les bois, vous obtiendrez ceci:

 

IMAG1521.JPG

Partager cet article

Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 12:26

Enfermés dans quelques mètres carrés, six hommes vont passer 520 jours isolés de tout afin que des scientifiques observent leurs comportements et leurs réactions.

 

Bon ben c'est quoi? Secret Story qui recommence...?

 Non une expérience scientifique en vue de la préparation d'un hypothétique éventuel possible voyage sur Mars (prenez ma place, je ne serai pas dans les rangs pour prendre mon ticket).

Je trouve cette expérience assez superflue: en effet il n'y a qu'a prendre les ex-candidats à Secret Story et les envoyer directement sur la planète rouge, puisqu'ils on déjà suivi  l'entraînement. Et puis ça débarassera un peu les pages people des magazines parce que l'été arrive et qu'il va falloir de la place pour les politiques en maillots.

Partager cet article

Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 07:15

 J'ai bien l'honneur... de vous buter

 

 

Elles ne croyaient tout de même pas qu'elles allaient rester comme ça tranquilles, à me narguer! Ah elles faisaient les fières, elles s'étaient mises à pousser, à se croire plus grandes qu'elles ne l'étaient.

 

Ah comment je leur ai rabattu leur caquet...à ces patates: à grands coups de bêche que je les ai butées. Non mais.

Partager cet article

Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 07:11

 

J'ai d'abord été une CAVe, me voici CUIte: en effet après avoir bénéficié d'un Contrat d' AVenir, qui pourtant n'en offre pas le moindre , me voici aujourd'hui fraîchement renouvelée dans mon emploi après la signature d'un CUI, Contrat Unique d' Insertion, qui à mon avis n'offre pas plus de perspective d'insertion que le précédent n'offrait d'avenir. Bref me voilà donc installée dans la précarité, pour un an du moins.

A l'heure où on se demande à quel âge on va pouvoir prendre la retraite moi je me demande bien ce que va être la mienne: récemment entrée dans la quarantaine je me suis rendue compte que depuis 15 ans que je travaillais je n'avais jamais eu que des contrats précaires: surveillante en collège, intérimaire dans différentes boîtes, professeur remplaçante, aujourd'hui Employée de Vie Scolaire, le tout entrecoupé de quelques périodes de chômage et de congés maternités...Quel casse-tête cela va être lorsque le moment sera venu pour moi de faire le bilan de tout ça!


 

Heureusement mon président bien aimé a sans doute pensé à moi en reculant l'âge de la retraite: dans son infinie bonté et avec toute la générosité qui le caractérise il a voulu me laisser ainsi un peu plus de temps avant ce moment fatidique. Merci qui?

Partager cet article

Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 08:56

 

Quel beau jour que celui de la fête des mères, ce jour-là la famille se met en quatre pour être à nos petits soins. C'est ainsi que ce matin mon mari m'a laissée dormir pendant qu'il s'occupait du petit-déjeuner des enfants: lorsque je me suis levée mon café tout chaud était servi avec quelques tranches de brioche toute fraîche (enfin celle-là c'est quand même moi qui l'avait faite la veille, faut pas exagérer non plus!), les enfants avaient déjeuné sans crier et les traces de chocolat et autres joyeusetés auxquelles j'ai droit tous les matins avaient été soigneusement effacées, la cuisine était propre et tout le monde était sage...Bref un matin de rêve.


 

Évidemment c'est là que je me suis réveillée. En guise de cadeau j'ai eu droit à deux bisous bien baveux et pas franchement spontanés (mais fortement recommandés par un tonitruant "Faites un bisous à votre mère sinon vous retournez au lit!" du papa) et la promesse d'une journée à peu près comme les autres.

 

Partager cet article

Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche