Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 07:39

Eau
Il y a quelques jours c'était la journée mondiale de l'eau, histoire de rappeler qu'il y a encore des millions d'êtres humains qui sont privés de cet élément vital. Le choix de ce moment de l'année est plutôt bien senti, quoiqu'assez ironique à l'heure où avec le printemps qui renaît certains commencent déjà à songer à remettre en état leur piscine.
D'ailleurs la nuit dernière était organisée, comme prolongement à cette journée de l'eau, "La nuit de l'eau": de nombreuses piscines publiques étaient ouvertes et accueillaient des célébrités venues faire un petit plongeon ...devant les caméras bien sûr.
Il y a tout de même quelque chose d'indécent dans ce rapprochement improbable entre ces populations pour qui la moindre goutte d'eau potable  est précieuse et ces crétins qui barbotent dans des centaines de mètres cubes de flotte chlorée et rendue imbuvable.

Partager cet article

Repost0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 20:54

Aujourd'hui j'ai reçu un commentaire sur un article d'il y a quelques semaines , commentaire que j'ai trouvé assez déplaisant, voire agressif: je n'ai pas vraiment apprécié d'y trouver le terme de « poujadisme » pour qualifier mes propos dans cet article où je me moquais juste de l'immobilisme de l'Assemblée Nationale...pas de quoi fouetter un chat.

Ce qui m'a déplu ce n'est pas le tant fait d'avoir un commentaire négatif ou contradictoire que le ton utilisé: c'était de la critique cassante, en quelques phrases bâclées qui n'apportaient aucun démenti ou rectification, bref rien de constructif. Ça ne me gêne pas que l'on me critique ou contredise si c'est pour rectifier, corriger ou préciser mes propos, au contraire je suis toujours prête à m'améliorer et à apprendre.

Mais ce genre de commentaire qui n'apporte rien, si ce n'est peut-être la satisfaction de son auteur de se prétendre meilleur qu'un autre, franchement je trouve ça moyen et assez triste. J'en suis venue à me demander si ça valait bien la peine que je continue d'écrire de temps en temps ici. Personnellement quand je n'aime pas un article ou un blog je me contente de l'ignorer et de ne pas y retourner, c'est bien suffisant, non?

Partager cet article

Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 13:32
 

Retour sur un petit coin tout près de chez moi que j'aime beaucoup: le Pont du Bois. A chaque fois que je peux m'y arrêter un instant et pousser un peu plus loin mes pas je fais de nouvelles découvertes. À cet endroit passe le Mamoul, un petit cours d'eau qui prend sa source vers 600 mètres d'altitude, sur la commune de Sousceyrac, et qui, au sortir de gorges à Cornac, et après une vingtaine de kilomètres de pérégrinations parmi des bois sauvages et quelques rares prairies se scinde dans la vallée en plusieurs bras dont un va rejoindre la Cère à Bretenoux alors que les autres se réunissent pour finir par confluer avec la Dordogne. 

Mamoul au Pont du Bois

Bref c'est un petit ruisseau bien tranquille, d'ailleurs souvent appelé simplement "le ruisseau" par les gens du coin. Mais pourtant tout petit qu'il est, ce ruisseau possède sur son parcours quelques ouvrages dont certains m'intriguent, comme ici  au pont du Bois:

Au Pont du Bois
Ce petit pont permet de traverser le ruisseau pour aller dans les prairies qui bordent le cours d'eau. On y voit aussi, de l'autre côté cette espèce de petit barrage dont je me demande bien à quoi il pouvait servir.

Installation-sur-le-Mamoul-au-Pont-du-Bois.jpg

Ce qui m'intrigue ce n'est pas tant l'utilité que pouvaient avoir ces ouvrages mais l'obstination des hommes à vouloir domestiquer, exploiter ou laisser une quelconque empreinte sur un ruisseau aussi insignifiant.
Après le pont qui mène aux prairies j'ai découvert, ensevelie sous la végétation et comme emprisonnée par des arbres qui ont repoussé, un petit bâtiment plein de gros tuyaux et de vannes qui montrent qu'il y avait bien une certaine activité, mais laquelle...?
Station du pont du BoisJ'aime bien cette image qui montre à quel point la nature peut parfois rendre vaine les tentatives des hommes de la soumettre; à peine l'homme tourne les talons que la nature reprend ses droits et se remet à coloniser le terrain: murs, toitures, pierre ou ciment rien ne lui résiste. Et voilà comment une petite maisonnette se retrouve enfermée derrière des troncs comme autant de barreaux. Au moins je trouve que comme ça elle s'intègre bien mieux au paysage...

Mais il y aussi de la vie dans le Mamoul, et j'ignore si c'est toujours le cas mais lorsque j'étais enfant mes voisins allaient souvent pêcher dans ce petit coin. J'ai d'ailleurs retrouvé un cadavre qui devait être exquis de son vivant, relief d'un déjeuner sur l'herbe:
Cadavre exquis

Partager cet article

Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 13:19


Entendu  l'autre jour ...dans ma voiture: alors que je venais de mettre un CD dans le lecteur, mon plus jeune fils, 3 ans, me demande comme à chaque fois:
-"C'est qui qui chante?
- Tom Petty, lui réponds-je."
Bien sûr étant donné leur jeune âge leur accent ne doit  pas être encore très au point, ce n'est pourtant pas faute de les matraquer de musique anglo-saxone, à grands coups de John Mellencamp, Bruce Spingsteen et autres Counting Crows, c'est ainsi qu'ils ont du traduire dans leur petit cerveau en formation Tom Petty  par Tom "Petit". Aussi quelques temps plus tard alors qu'on écoute le même CD dans la voiture, voilà que le petit repose la question "C'est qui qui chante? ": le plus grand (5 ans), un peu agacé lui répond alors "He bé c'est Tom Pouce!"
Ce qu'ils sont mignons tout de même...

Partager cet article

Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 13:38


"La femme est l'avenir de l'homme", disait feu le poète Jean Ferrat. Certes. Et force est de reconnaître que l'homme a encore du chemin a faire pour être l'égal de la femme: en effet le pauvre pour acheter une voiture au salon de l'auto a besoin qu'on la lui décore avec une jolie potiche aussi bien carénée que le véhicule sur lequel elle est assise pour racoler le chaland
.
Est-ce que nous autres pauvres ménagères de moins de 50 ans on a besoin pour acheter un lave-linge qu'il soit flanqué d'un plombier en string? Non mais.

Partager cet article

Repost0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 07:55

Qui a dit que notre village était perdu et sans intérêt? Certainement pas moi qui ai toujours été convaincue que le moindre bout de campagne possédait forcément un attrait quelconque. Et contrairement à un certain Nicolas S. dont nous ne révèlerons pas l'identité afin de ne pas insister une fois de plus sur la faiblesse de son niveau culturel et qui prétend que "l'Afrique n'a pas d'Histoire", il est évident que chaque village possède son histoire locale qui participe à une histoire régionale qui elle-même s'inscrit dans la grande Histoire.
Malheureusement cette histoire locale reste souvent méconnue, ignorée voire parfois méprisée. C'est ainsi que des trésors et des vestiges ont pu disparaître à cause de l'ignorance des populations, tels ces menhirs et dolmens qui dans notre village ont été dynamités au siècle dernier, "putains de cailloux" qu'ils étaient pour certains. Mais combien d'autres un peu partout: il n'y a pas si longtemps on s'insurgeait de ce que les talibans avaient fait sauter des statues monumentales de Bouddha, rien de bien différent à Teyssieu, à notre échelle évidemment. Mais s'il est vrai que la perte est irréversible il faut essayer de comprendre ce qui a pu amener à de tels actes: une ignorance complète et une absence totale de valorisation de l'histoire locale, parfois induite par un excès de centralisation qui n'a vu d'intérêt que dans une Histoire au seul niveau national, manière de niveler et unifier un peu mieux un pays. Passons.
Heureusement il y a toujours eu des passionnés: passionnés d'histoire et passionnés de leurs villages, ils ont contribué à remettre au jour une histoire locale qu'ils ont exhumée des archives poussiéreuses et oubliées et qu'ils ont très souvent enrichie de leurs propres découvertes. Considérés bien souvent comme des originaux désoeuvrés (voire des illuminés) par bon nombre de gens du cru ils ont pourtant par leurs travaux, souvent titanesques, contribué à faire mieux connaître aux autochtones leurs propres racines et surtout à redonner une fierté à toute une communauté, si petite soit-elle, autour d'un lieu, un village, un canton. Et si cet attrait pour l'histoire locale se développe de plus en plus depuis quelques années n'est-ce pas la traduction d'un besoin de se démarquer d'une histoire trop connue et située à un niveau trop éloignée de nos vies quotidiennes, en recherchant les particularités locales qui paradoxalement nous feront dire en fin de compte "Nous aussi nous partageons une histoire avec le reste du pays, voyons ce qui s'est passé chez nous et comparons." Chercher ses particularités pour mieux s'inscrire dans une globalité, voilà le paradoxe de la démarche.

Si je vous parle de tout cela c'est parce que, attention roulements de tambour, un musée va bientôt ouvrir ses portes  à Teyssieu, "le Musée de la Préhistoire du Ségala Quercynois" qui exposera divers objets ayant trait à cette période de l'histoire trouvés sur la commune ou sur des communes limitrophes. Ce musée sera présenté  avant son ouverture au public, en juin, lors de la Journée du livre de Teyssieu qui va avoir lieu le 4 avril prochain (et au cours de laquelle, soit dit en passant, j'occuperai un stand afin de présenter mon activité d'écrivain public). Il est peut-être dommage que ce musée ne soit consacré qu'à la seule préhistoire, mais c'est déjà tellement important qu'il faut rendre hommage à tous ceux qui ont oeuvré pour que ce projet voie le jour. Peut-être plus tard d'autres périodes de l'histoire locale seront exposées dans ce lieu. En attendant on ne va pas bouder notre plaisir, et j'espère que ce musée aura du succès. À suivre.

MUSEE

 

 

de la

PREHISTOIRE

Partager cet article

Repost0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 20:41

Définition: Attitude, comportement, discours ridicule ou hypocrite destiné à tromper, à égarer et qui ne peut être pris au sérieux.

Voilà une définition qui sied parfaitement au discours politique avant, pendant et sans aucun doute encore après les élections régionales (et au discours politique en général d'ailleurs). Et il est bien dommage que je n'aie pu vous mettre ici une photo du magnifique pantalon rouge (si si) du premier ministre dans son bureau de vote, car vraiment ça se passait de commentaires et ça me faisait une illustration toute trouvée pour cette définition.

Je vous mets quand même la vidéo, parce que ça vaut son pesant de cacahuètes un mauvais goût pareil (allez directement à 0:12).




Pauvre Fillon, il a voté dans la Sarthe, département bien connu pour ses fameuses rillettes, mais c'est bien dans le pâté que certains auront la tête demain matin...

Partager cet article

Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 19:56


Je ne sais pas si c'est à cause des élections régionales qui approchent ou quoi mais on dirait qu'il y a dans l'air comme un relent d'identité nationale avec ce que certains appellent le "dérapage" de Gérard Longuet qui estime que Malek Boutih ne serait pas un bon président de la HALDE sous prétexte qu'il ne serait pas suffisamment représentatif des Français.
Appelons les choses par leur nom: ici il ne s'agit pas de dérapage verbal mais de racisme tout bête (enfin je veux dire tout simple parce que bête le racisme l'est par définition). Longuet estime que le représentant de cette institution devrait appartenir au "corps traditionnel français"...Si quelqu'un sait de quoi il s'agit, qu'il aille donc l'expliquer à tous ceux qui malgré leurs papiers en bonne et due forme, leurs impôts et tout et tout seront toujours suspects de ne pas être d'assez bons français.
Notez que ça devait bien finir par arriver, cette identité nationale elle semblait avoir disparu par la grande porte avec la clôture officielle des débats, la voilà qui revient par la fenêtre avec "les petites phrases" qui ne manquent pas de s'échapper à droite à gauche avec les élections.
Moi je dis "Halde là!",ça ne va pas encore recommencer! Il ne reste plus à Malek Boutih qu'à saisir la HALDE tant qu'il y a quelqu'un à bord...muni bien sûr de la baguette et du béret réglementaire, cela va de soi.

Partager cet article

Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 16:26

Dans la série "C'était tout à côté mais on n'y avait jamais mis les pieds", dimanche dernier avec nos amis corréziens nous avons découvert un site tout près de chez eux, La Roche de Vic. Il faisait très beau mais il y avait un vent à décoiffer les cocus et autres bêtes à cornes et qui nous a glacés jusqu'aux os le peu de temps qu'on y est restés. Ceci dit la vue était belle mais aurait pu être encore plus splendide si le temps avait été un  peu plus clair, c'est pas grave, on y retournera peut-être.
 

À proximité des Quatres-Routes d'Albussac, en direction de Beaulieu-sur-Dordogne, cet escarpement rocheux domine le paysage à 636 m d'altitude. Il s'agirait, mais tout le monde ne semble pas être d'accord, d'un ancien oppidum gaulois qui était jadis entouré d'une enceinte ovale formée de murs ou de roches naturelles dont le diamètre atteignait 115 m... Les anciens fossés sont aujourd'hui recouverts de bruyères, deux petits sentiers serpentent au milieu d'une végétation quelque peu rabougrie pour mener jusqu'au sommet. La légende veut que Roland, neveu de Charlemagne ait lancé son épée, la Durandal, depuis le sommet jusqu'à Rocamadour... (trop fort ce Roland, ça doit bien être à une soixantaine de kilomètres...) Depuis 1880, Roche de Vic est consacrée à la Vierge. La chapelle érigée à son faîte, est encore surmontée d'une statue de Sainte Marie. Chaque année, le 15 août, un pèlerinage rassemble des centaines de personnes. La table d'orientation permet de jouir d'un large panorama sur 360 degrés
 

roche de vic

Bon évidemment là vous ne voyez pas grand chose, c'est normal, c'est un vieux cliché extrait  d'un bulletin d'une société d'études préhistoriques du siècle dernier  et sur lequel ne figure pas la petite chapelle en question. À voir à l'adresse http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1957_num_54_10_8078

 

 

 

100 1113
Pour arriver jusqu'à la chapelle on emprunte un petit sentier au milieu des bruyères et des rochers sur lesquels, ou plutôt entre lesquels essaye désespérément de s'accocher la végétation, comme ce petit arbre qui insiste pour pousser:

100 1105
100 1103

Des cailloux, toujours des cailloux, et ces arbres qui s'accrochent malgré tout, c'est têtu la nature quand même...

100 1126

100_1118.jpg
À 636m évidemment on a une jolie vue: depuis le belvédère panoramique sur le mont Gargan , les Monédières au nord , les monts d'Auvergne à l'est , le Quercy au sud et le bassin Aquitaine à l'ouest (ci-dessous l'Auvergne, cherchez bien) 
100_1120.jpg

 Voici donc à quoi ressemble ce site aujourd'hui:

Partager cet article

Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 16:04


Entendu ce midi aux infos: il paraît que c'est toujours la crise car les Français sont, je cite, "obligés de rogner sur leur budget vacances" et qu'il y encore selon le même sondage 56% des Français qui ne se sont pas partis en voyage en 2009.
Wouha, moi qui croyais que la crise c'était ces gens surendettés, qui n'arrivaient plus à payer leur loyer ou qui se retrouvaient obligés d'aller pointer aux Restos du coeur... je suis rassurée, la crise ne touche donc finalement que ceux qui ont les moyens de se payer le superflu et qui se voient obligés d'aller passer les vacances sur la Côte d'Azur au lieu de partir à la Martinique.
Bon alors finalement tout va bien. Ou alors on se fout vraiment de nous.

Partager cet article

Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche