Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 21:20

Bon alors ça y est j'ai signé mon CAE et comme toujours c'est après coup que je réfléchis et que je me renseigne. En essayant d'en savoir plus sur ces fameux contrats aidés dont l'Education Nationale semble raffoler je suis allée de déconvenues en déceptions et j'ai fait le triste constat que je m'étais sans doute bien faite avoir, mais je suis un peu masochiste et je savais bien que ça n'était pas l'affaire du siècle. Pour faire simple j'avais le (non)choix entre rester au chômage en touchant 158€ d'ASS pour encore un temps indéterminé mais sans doute très court et signer ce contrat pour une durée tout à fait déterminée de 6 mois renouvelables jusqu'à 24 mois maximum avec au bout...rien du tout en terme de contrat durable.
 Vous me direz que ce n'est pas très important pour moi parce que ce qui me tient à coeur en ce moment c'est d'arriver à développer mon activité d'écrivain public. Certes mais ne nous voilons pas la face: écrivain public ça n'a jamais bien nourri son homme, il faut donc bien essayer de mettre du beurre dans les épinards, surtout quand les épinards on n'en voit déjà pas la queue d'un. Mais non mon deuxième prénom ce n'est pas Cosette, et je sais qu'il y a des gens ô combien plus malheureux.
Néanmoins et comme, je le répète, je suis un peu masochiste, j'ai recherché des infos sur ces contrats CAE: grave erreur car ça va me pourrir mon week-end. En effet j'ai appris en lisant en diagonale des témoignages de travailleurs en postes en CAE, tous dans des écoles ou des collèges, que ces contrats étaient tout ce qu'il y a de plus vicieux, illégal, de vrais pièges à cons: irrégularités au niveau des horaires, des vacances scolaires dont on ne sait pas trop si elles sont payées ou pas, des reconductions qui varient en fonction des budgets ou des têtes des candidats, magouilles entre proviseurs et ANPE, prime de retour à l'emploi à laquelle on a droit ou pas, cumul avec l'ASS ou pas, bref que du bonheur. Evidemment je n'ai pu lire qu'une suite d'informations toutes plus contradictoires les unes que les autres, car il y a visiblement autant de CAE que de candidats et de situations, voilà qui ne m'a pas franchement aidé.
En tous cas je sais dores et déjà une chose c'est que je vais toucher des clopinettes et que finalement je comprends que certains préfèrent rester au chômage, c'est parfois plus lucratif. He ben comme ça ce soir je me coucherai avec au moins une certitude.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 21:11

C'est quand même curieux mais est-ce que vous avez remarqué comme moi que depuis la recrudescence de candidats au vaccin contre le H1N1 on ne nous parle plus du tout de toutes ces morts survenues fort à propos  à cause dudit virus? C'est quand même quelque chose que les coïncidences, non?

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 15:07

A la demande générale de mon public sans cesse plus nombreux (bon on peut rêver, d'ailleurs ce qui compte c'est pas la quantité mais la qualité, et pour moi le compte y est ) voici la suite de mes aventures dans "A la poursuite du poste perdu". Perdu le poste en question il faut croire qu'il l'est encore plus que je ne le pensais puisque le charmant monsieur qui m'a reçu à l'Inspection de l'Education Nationale (je n'ose penser que c'est un inspecteur, rendez-vous compte: il n'avait même pas de cravate et il était en jean) m'a dit qu'il avait reçu des personnes de Saint-Céré, soit à peine à 20mn du poste (oui ici on compte les distances en minutes plutôt qu'en kilomètres, ceux qui connaissent la région comprendront pourquoi!) l'avaient refusé ...car il y avait trop de route, ou les routes n'étaient pas bonnes l'hiver!!!Il y a vraiment des gens qui ne veulent pas travailler c'est pas possible! C'est dingue cette mentalité: les gens "de la plaine" comme on les appelle nous prennent vraiment pour des montagnards et à entendre des réflexions comme ça on croirait qu'on habite au bout du monde...pfff...
Au cours de cet entretien où le "recruteur" a passé une bonne partie du temps à me parler de lui plutôt que de réellement s'enquérir de mes motivations, j'ai eu droit à un petit test informatique pour évaluer mes compétences dans ce domaine: il s'est avéré qu'à l'issue de cette épreuve je me suis révélée capable de sélectionner un paragrape, le mettre en gras et même le copier-coller...c'est pas beau ça? Bon par contre je n'ai pas brillé pour ce qui est de travailler sur un tableau, mais les chiffres, les colonnes et autres bilans ça n'a jamais été mon fort. Néanmoins j'ai réussi à me débrouiller sans faire de bug et tout le monde avait l'air satisfait. Je dis "tout le monde" car il y avait également un jeune homme à l'âge cependant assez indéfini, tout comme la forme de son pull qui hésitait entre la tunique et la robe: de petites lunettes et le cheveu passablement gras voilà l'archétype du bidouilleur en informatique de base.
Il faut croire que ma prestation à défaut de les impressionner leur aura au moins donné satisfaction puisque cet après-midi on m'a rappelé pour me dire que j'étais retenue et que donc je devrais revenir à Figeac signer mon contrat dès que le Pôle-emploi aurait fait passer les papiers nécessaires afin que je puisse commencer le plus tôt possible. Ceci dit s'il faut attendre après le Pôle-emploi à mon avis j'ai encore quelques jours de vacances devant moi!

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 17:06

toboganOuf cette journée de mercredi touchera bientôt à sa fin! Déjà quand le père des monstres qui squattent la maison sera arrivé je serai soulagée: je lui passerai le relai et "débrouille-toi"! Je me disais qu'un boulot qui me laisse les vacances scolaires c'était parfait mais en fait je crois que l'idéal serait d'être en vacances lorsque les enfants sont à l'école.
Le mercredi c'est terrible: ils se lèvent encore plus tôt que les autres jours alors qu'on leur a bien répété la veille avant d'aller se coucher (car il paraît qu'on mémorise mieux avant le sommeil) que le lendemain il n'y avait pas d'école et que donc il fallait qu'ils restent au lit pour se reposer...tout ça reste lettre morte. Et sitôt descendu l'escalier ils sont au top de leur forme, alors que moi tant que je n'ai pas eu mon café, ma douche, voire mon repas du midi, il faut pas me chercher. On n'est pas synchrone, mais alors pas du tout...Ou alors c'est que je cpommence à être un peu vieille. Oui ça doit être ça.
Le reste de la journée est à l'avenant, sur les chapeaux de roues, et vas-y que je te pique ta petite voiture, que je te file un coup de camion sur le coin de la tronche, sans parler des cheveux qui volent et des gros mots qui fusent: bienvenue en enfer! La sieste n'est qu'un moment de répis, de trop courte durée. Après le goûter je finis par les mettre au bain où là ils se tiennent un peu plus tranquille...il faut dire qu'on ferme la porte histoire d'avoir un peu de clame, après évidemment on arrive avec la serpillière mais bon on n'a rien sans rien.
Le soir ils partent au lit de très bonne heure parce que nous ils nous faut bien tout le reste de la soirée pour récupérer avant de dormir. 
Ah quel bonheur d'être parents!

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 13:35

Je viens de voir un sujet sur les conséquences du réchauffement climatique envisagées par des scientifiques: fontes des banquises, sècheresses et canicules, raz-de-marées et typhons décuplés, etc, bref un futur pas très réjouissant d'autant plus que c'est pas dans une semaine mais...demain.
Certains vont parler de catastrophisme, et pourtant il me semble que tout ce que l'on nous présente comme l'avenir a bien commencé depuis un petit moment déjà.
C'est bien le monde à l'envers car au moment où la planète se met à geindre et agoniser on nous dit qu'elle ne fait que tousser et qu'elle n'est pas encore malade, on nous assène un discours basé sur la crainte et la culpabilité pour aller nous faire vacciner contre la grippe... "Ne vous en faites pas monsieur, tout va bien vous pouvez continuer à rouler avec votre gros 4x4 de kéké, n'oubliez pas votre taxe carbone, mais surtout dépêchez-vous d'aller vous faire vacciner pour cette épouvantable maladie qui va tuer vos enfants et tous leurs camarades de classe !"

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 13:27

L'horripilante Elise Lucet (mais qu'est-ce qu'elle m'énerve!) s'étonne devant un sondage-débile-un-de-plus qui fait remarquer que 22% des ados seulement jugent que leurs parents font un travail épanouissant...Mais qu'est-ce qu'ils croient les journalistes, que tous les parents ont des supers boulots genre journaliste, présentateur TV, directeur marketing et autre emploi de bureau bien au chaud? Allez donc demander à une femme de ménage, un maçon ou un ouvrier à la chaîne si son boulot le passionne et lui offre de nouvelles perspectives chaque matin! On dirait vraiment qu'ils vivent dans un autre monde...moi ce qui m'étonne c'est qu'il n'y ait que 22%.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 08:08

Chômage en hausseIl y a des moments comme ça où après une certaine léthargie tout semble redémarrer: c'est ce qui m'arrive en ce moment. Ayant décidé de ne pas solliciter de poste de prof cette rentrée et pensant, naïvement mais c'est tout moi, que mon entreprise d'écrivain public allait démarrer à fond la caisse je restais dans l'expectative comptant sur quelques maigres deniers mendiés aux Assedic...las, mon allocation a subi un nouveau régime et entre dans une période d'anorexie en tombant à 5€ par jour ce qui va faire juste pour le foie gras et le caviar de cette fin d'année.
Je commençais à désespérer de trouver un boulot qui ne me boufferait pas tout mon temps et me permettrait de voir grandir mes petits bouts, et là coup de bol en discutant avec la maîtresse j'apprends, enfin je m'en doutais mais elle me confirme, que le poste d'assistante administrative pour lequel elle se traîne à genoux depuis deux mois devant l'Inspection n'est toujours pas pourvu. Je décide de tenter ma chance et constate qu'à l'ANPE comme à l'Académie ils se désespèrent de trouver quelqu'un: en effet personne ne veut venir dans la région située au bout du département, au bout de l'académie, bref au bout du monde pour celui qui habite  Cahors ou même  Figeac. Ils sont tellement désepérés que je soupçonne même la conseillère du Pôle-Emploi d'avoir fait le forcing pour que je sois éligible au titre du CAE car je crois bien qu'il me manquait un mois de chômage pour atteindre leurs critères...
L'inspecteur auquel j'ai envoyé illico un CV par mail me rappelle même le samedi matin, c'est dire si ça urge, parce que d'habitude les services de l'Etat ne sont pas si vaillants! Donc me voilà convoquée pour un entretien jeudi matin à Figeac (Emmaelbe je serai dans ta ville pense à moi!) pour evaluer notamment ma capacité à me débrouiller avec un ordinateur: sachant que la dernière personne n'a pas fait l'affaire car elle ne savait pas envoyer un mail je pense que j'ai des chances, d'autant plus que l'inspecteur m'a demandé de venir avec tous les papiers nécessaires pour que je puisse signer tout de suite! 
Mais ne crions pas victoire car il peut toujours se présenter quelqu'un au meilleur profil que moi, c'est à dire avec moins de diplômes et plus de chômage ...C'est vrai qu'avec Bac+5 je vais être sous-employée et sous-payée, qui plus est pour un emploi précaire, mais au moins j'aurais mes mercredis et vacances scolaires sans la montagne de boulot en plus à la maison comme quand j'étais prof...Oui je sais je n'ai aucune ambition, mais je m'en fous!
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul ne voilà-t-il pas qu'un client potentiel que j'avais rencontré il y a deux mois et dont je n'avais plus de nouvelles, et dont je n'en attendais plus, me rappelle l'autre soir pour me dire qu'il allait m'envoyer son manuscrit afin que je lui établisse un devis pour en faire la correction...C'est Noel quoi!

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 11:39

J'ai posté l'autre jour un commentaire sur le blog d'un collègue à propos de cette triste histoire de minarets en Suisse, et je tiens à apporter quelques précisions car je ne voudrais pas que mes propos aient été mal interprétés. Lorsque j'ai parlé des religions et que j'ai dit qu'il n'était pas besoin de lieu de culte pour exercer librement sa religion je voulais dire que ceci était vrai pour absolument TOUTES les religions, et que je me fiche bien qu'il y ait de nouveaux minarets comme de nouveaux clochers....
En réfléchissant un peu, oh pas trop rassurez-vous, j'en suis venue à cette conclusion, provisoire, que les religions semblaient toujours fonctionner par exclusion de l'autre, du moins pour celles que je connais car je ne suis pas une spécialiste en la matière, Dieu ou l'un de ses confrères m'en préserve. Il n'y a qu'à observer le vocabulaire que chacune utilise pour désigner les adeptes d'une autre religion: mécréant signifie étymologiquement mauvais croyant, ce qui suppose qu'il y a des bons dont il faut être, infidèle étymologiquement toujours c'est celui qui n'a pas la foi, ou du moins qui ne l'a pas donné au dieu qu'il faut...

Je laisse aux experts le soin de trouver des tas d'autres exemples qui vont tous dans le même sens: on juge toujours l'autre à l'aune de soi-même: pas terrible comme état d'esprit.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 07:29

Il me semble que le débat sur cette fumeuse histoire d'identité nationale a fait long feu, et ne sert plus peut-être qu'à justifier l'existence d'un ministère qui essaye de cacher sa vraie nature (c'est loupé, on l'a vite démasqué Besson et ses velléités nationalistes) et à ratisser large à droite du côté du FN en vue des prochaines élections. Néanmoins ça aura fait réfléchir dans les chaumières et ça donne parfois un éclairage nouveau à des propos lus ou entendus. Par exemple par plus tard qu'hier nous étions en famille au restaurant, un des convives toujours curieux demande au patron, qui n'avait pas l'accent franchement auvergnat (ou alors le même accent  qu'Hortefeux), d'où il venait, celui-ci lui répond qu'il est Normand, ce à quoi le curieux lui répond que lui est presque voisin puisqu'il est originaire de Champagne, s'en suit un petit historique de ses périgrinations jusqu'en Auvergne, etc. Bref au bout du compte il s'est trouvé que les Auvergnats de souche étaient fortement majoritaires à la table, lorsque le bavard s'est rappelé que moi je n'étais pas du coin, et lorsque le restaurateur a conclu "Vous êtes tous d'ici alors?" le bavard a lancé en me désignant "Ha ben non, elle c'est une étrangère, elle est du Lot!".
Ceci peut inspirer plusieurs réflexions, notamment qu'en se questionnant sur l'appartenance (ou non) à un groupe on finit automatiquement par essayer de déterminer à l'intérieur un sous-groupe, et puis on peut aller de sous-groupe en sous-groupe, un peu comme en sciences naturelles.

Ce que je veux dire c'est que le danger de ce type de réflexion c'est forcément le repli identitaire:  on finit toujours par se croire obligé d'appartenir à un groupe ou à un autre: on fait partie d'un continent, puis d'un pays, puis d'une région, puis d'un département, puis d'un village...et on finit par tous s'entretuer à l'occasion d'un stupide match de foot...

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 11:37

 

Déjà plusieurs jours que je n'ai pas publié: pas un article, pas un billet, pas un seul mot... La fameuse page blanche de d'écrivain revisitée façon blogueur. Ce ne sont pourtant pas les sujets d'inspiration qui manquent, puisqu'il suffit d'ouvrir n'importe quel journal ou de regarder les infos à la télé pour aussitôt sentir monter la colère ou l'agacement face aux errances gouvernementales, aux magouilles politiques, aux petites phrases assassines des uns et des autres, aux multiples montages en épingles de tel ou tel fait (ou supposé ) dont les médias se font complices...bref tout m'énerve et pourtant rien ne m'inspire.

J'aimerais avoir le talent suffisant pour être capable de faire de jolis papiers en écrivant...sur rien. Mais hélas je n'ai pas cette faculté. Enfin « hélas » ou peut-être « heureusement », je ne sais pas.


En attendant j'ai le regret de faire savoir à ceux qui sont venus à bout de ce lamentable billet qu'ils ont perdu leur temps. Désolée, c'est promis je ne recommencerai plus.

Partager cet article
Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche