Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 20:02

30 cm x 15 cmL’année dernière l’école de mes plus jeunes enfants a été menacée de fermeture : pas assez d’élèves, il fallait supprimer ce poste pour pouvoir subvenir aux besoins de zones urbaines surpeuplées, bref déshabiller Jacques pour habiller Paul, un vieux truc. Par bonheur et grâce à la volonté des élus et de parents d’élèves le poste, et donc l’école puisqu’il n’y a qu’une classe à trois niveaux, a été maintenu.  Il y a quelques semaines à peine rebelote, voilà que le DASEN menace à nouveau l’école de fermeture, pour les mêmes motifs. Certes les effectifs ne sont pas en hausse, nous sommes dans un territoire ultra-rural et qui plus est en zone de montagne, mais l’argument qui avait apparemment fait reculer l’inspecteur l’année dernière, à savoir le temps de trajet des enfants les plus éloignés (en l’occurrence les miens à Teyssieu) n’a pourtant pas varié d’une minute.

Fort heureusement l’inspecteur a revu sa copie et l’école sera maintenue à la rentrée prochaine, mais le plan de « remaillage scolaire » devant aboutir l’année suivante je ne serais pas étonnée que l’inspecteur souhaite frapper un grand coup et quitter le département sur un coup d’éclat.

En attendant des collectifs se mettent en place et les écoles menacées se défendent comme elles peuvent. Et leur colère est légitime. Je vous invite à regarder le blog d’un collectif de défense des petites écoles, les chiffres sont édifiants, on se demande ce qui préside aux décisions de cette administration, certainement pas le bien-être des enfants ça c’est sûr.

Repost 0
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 07:54

Aïe mon oreille saigne depuis ce matin! Je viens d'entendre sur Télématin le présentateur vedette Leymergie qui introduisait le reportage qui allait suivre sur un élevage dans le Berry. Afin d'étaler son pseudo-savoir ou son modernisme, comme l'éleveur en question était une femme il s'est cru obligé de la qualifier d'«éleveure» en légitimant l'affaire par cette précision: «comme on dit aujourd'hui un auteur une auteure».

Non non et non, p... de b... de m...! Le féminin d'«éleveur» c'est «éleveuse», c'est quand même pas compliqué, on sait ça depuis tout petit! Ça m'énerve cette manie de créer des mots qui n'existent pas, juste comme ça pour se donner des airs d'être moderne ou que sais-je! J'ai une tendance à tolérer parfaitement les fautes de tout un chacun, mais quand j'entends des énormités pareilles de la part de journalistes ou de ceux qui se prétendent les garants du langage correct alors là ça m'énerve!

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 19:53

Il y a quelque temps cette dinde de Kim Kard-à-chier, heu Kardashian, s’est fait braquer ses bijoux la pauvre. Oui je sais je ne suis pas au top de l’actualité. Durant plusieurs jours on nous a rebattus les oreilles avec cette histoire des plus navrantes. Navrante car il est vrai qu’elle donne une mauvais image de Paris auprès des riches touristes qui flânent dans les beaux quartiers, mais navrante également en cela que les médias les plus sérieux, les J.T de toutes les chaînes, se sont étendus sur cette histoire en soulignant bien à chaque fois le montant de ce qui lui avait été dérobé, en spécifiant par exemple le prix exorbitant de la bague qu’elle portait : 4 millions de dollars si je me souviens bien. Et chacun d’y aller de ses commentaires sur ce caillou offert par son alter ego de mari Kenny West, autre figure de proue du néant sidéral qui squatte les pages people et s’érige en modèle de toute une jeunesse complètement décérébrée. Ah ! ces deux on peut dire qu’ils vont bien ensemble : un pseudo rappeur bien bling-bling qui n’a pas vraiment à voir avec NTM, qui déplace les foules mais dont il ne restera rien dans 10 ans et une bimbo « star de la télé-réalité » dont on est bien incapable de se rappeler dans quelle émission on a bien pu la voir, qui n’a rien à dire, aucun talent à mettre en avant, rien d’autre à montrer qu’une plastique qui sert de publicité ambulante à son chirurgien esthétique. Du vide, du flan, un immense courant d’air qui bien loin d’apporter de l’air frais affiche au contraire un bilan carbone plombé à grands coups de déplacements en jet privé pour aller faire son shopping.

  Je ne vais pas dire que c’est bien fait pour elle, mais n’empêche il faut bien être gourdasse pour s’afficher partout à tout instant sur les réseaux sociaux en exposant toute sa quincaillerie, et se plaindre après que n’importe qui puisse la suivre à la trace. Mais quelle blonde ! Et en plus il semblerait qu’elle ait fait des fausses déclarations pour empocher son assurance…

Je ne sais pas où s’arrêtera la bêtise humaine, si tant est qu’elle puisse s’arrêter un jour, hélas. En attendant la pimbêche a mis la pagaille à Paname et j’ai lu quelque part que cela pouvait même remettre en cause la tenue des JO de 2024 à Paris ! Non, franchement ce serait lui donner vraiment, vraiment beaucoup trop d’importance, faut pas déconner.

Mais d’autres que moi ont écrit sur le sujet, et bien mieux que je ne l’ai fait, notamment cet article de Jean-Yves Camus dans le dernier Charlie Hebdo (12 octobre). Oui je sais c'est bien petit mais en zoomant suffisamment ça devrait devenir lisible...

 

 

 

Icôn(n)e moderne
Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 08:34

Depuis l'arrivée au pouvoir de la gauche en Grèce, voilà que l'on parle d'effacer sa dette. Dans le même temps j'apprends que ce petit cadeau coûterait 615€ par habitant à la France, un de ses créanciers.


Je n'ai même pas fini de rembourser ma maison et ma voiture, et j'aurais prêté de l'argent aux Grecs? Non, il doit y avoir erreur, on doit confondre avec la Suisse.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 12:30

Bonne nouvelle: les Français se sont remis à la lecture de la presse.

Sinon pourquoi feraient-ils la queue dès potron-minet devant les kiosques? Hein?

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 08:57

Je me marre. Je viens de voir un sujet très convenu sur la sortie du nouveau Charlie Hebdo: rupture de stock partout, ruée dès l'ouverture des kiosques, etc. Ça c'est de l'info, hein.

Ce qui m'interpelle davantage c'est le traitement de cette sortie dans la presse étrangère où l'on voit qu'évidemment une grande partie des médias du monde musulman sont choqués et condamnent, rien d'étonnant. En revanche on constate que la quasi totalité des grands journaux anglo-saxons, qu'ils soient américains ou britanniques, cachent soigneusement la une du journal satirique, la floutent, l'éludent d'une façon ou d'une autre. Quel courage, quelle solidarité avec la presse française qu'ils encensaient encore il y a moins d'une semaine! 

Ils sont Charlie, ok, mais faut pas pousser quand même.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 12:51

Après les attentats qui ont touché la France, et notamment la prise d’otages qui s’est déroulée dans une épicerie kascher, les forces de l’ordre sont déployées devant les lieux de cultes et les écoles juives et musulmanes, de peur de représailles des uns ou des autres. Va pour les lieux de culte, chacun peut pratiquer sa religion dans un lieu dédié si cela lui chante, même si on peut être un bon chrétien sans jamais mettre les pieds dans une église.

 

Pour les écoles je reste perplexe. J’ai été élevée à l’école publique de mon petit village, et plus tard mes parents m’ont envoyée dans une institution religieuse pensant me remettre dans le droit chemin. En fait je n’étais qu’une adolescente, et il n’existe aucun droit chemin quand on a cet âge, ils sont tous de traverse, mais c’est une autre histoire. À un moment de ma vie professionnelle j’ai pourtant enseigné dans des collèges privés, non par conviction je l’avoue mais par simple opportunité, et pour un certain confort je dois l’avouer : ces établissements me semblaient davantage à taille humaine que les collèges publics aux classes plus chargées, les élèves qui s’y trouvaient quant à eux étaient les mêmes, si ce n’est qu’on y retrouvait ceux qui s’étaient fait virer du public. Mais passons c’est là aussi une autre histoire.


Pour ceux qui m’auraient fait l’amabilité de me suivre jusque-là, j’en viens enfin à mon propos : pourquoi diable existe-t-il des écoles liées aux différentes confessions religieuses ? Cela me semble maintenant que j’y réfléchis d’une incongruité et d’un non-sens absolu. En effet comment peut-on lier le fait religieux et l’éducation qui par essence doit être, vous me direz ce que vous en pensez, parfaitement laïque et objective à l’égard de TOUTES les croyances ? On me répondra que chacun a droit à se voir proposer un enseignement religieux, les parents musulmans ont légitimement le droit de faire inculquer à leurs enfants les préceptes de leur religion, tout comme les juifs ou les chrétiens. Mais il me semble que l’école n’est absolument pas le lieu pour ça. Quand j’étais petite j’allais à l’école publique et mes parents, que j’ai drôlement dû décevoir sur ce point, se sont entêtés à m’envoyer des années durant au catéchisme. Puis plus tard dans une école privée. L’enseignement du fait religieux y était plus qu’anecdotique, nous avions je crois une heure par semaine d’instruction religieuse (c’est quand même plus chic que le catoche) où nous nous ennuyions diablement sauf la dernière année de lycée où nous avions pour enseignant un prof de philo assez impertinent et « plus spiritueux que spirituel » selon une délicieuse formule entendue il y a peu. Mais maintenant que j’y repense, je ne comprends pas que l’éducation puisse s’acoquiner avec la religion, et ça m’horripile que l’Éducation Nationale s’accommode tout à fait de la spécificité alsacienne avec enseignement religieux obligatoire dans les établissements publics alors qu’elle se targue de laïcité sur tout le reste du territoire ! Mais on est pas à un paradoxe près. Ne devrait-on pas faire de l’école le sanctuaire de la laïcité, et réserver l’enseignement de la religion aux lieux de culte ? Rendons le dogme et les sermons aux églises, aux mosquées ou aux synagogues, et que l’école reste une citadelle des savoirs et de la connaissance, pas du prosélytisme.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 13:40

Je ne crois pas que ce soit faire offense à Charlie Hebdo que de penser (et d'espérer?) que le prochain numéro risque d’être comme un bon steak : tendre et saignant.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 13:21

Parfois les mots nous manquent. Même pour les plus prolixes d’entre nous. Personnellement il m’est assez facile d’écrire sans fin sur un sujet sans intérêt, de publier un billet d’une demi-page sur une simple phrase relevée ça ou là au détour de l’information.

Et paradoxalement je suis sans mots depuis mercredi. L’attentat perpétré à Paris me laisse sans voix. Aux premières informations, partielles, prises en route et écoutées d’une oreille distraite, je n’ai tout d’abord pas eu conscience de la gravité des choses : j’entends qu’il y a des victimes d’une fusillade, c’est tout. Puis au fil des minutes j’ai compris l’ampleur des événements.

Je n’ai jamais lu « Charlie Hebdo », je lui préférais « Le Canard enchaîné », par paresse, car je n’ai jamais eu ni l’occasion ni la curiosité de le lire, simplement. Néanmoins j’ai toujours été très attachée au fait que de tels journaux doivent libres d’exister. Et je ne peux pas imaginer qu’un jour ce ne soit plus le cas.

Charb, Tignous, Wolinsky sont pour moi des noms bien connus, mais c’était surtout Cabu qui avait ma préférence, j’aimais notamment son personnage du « beauf » devenu un archétype et que Renaud avait si bien mis en mots et en musique. Le Renaud de l’époque « Gérard Lambert », Cabu que je regardais sur « Récré A2 », c’est une époque que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître, et c’était toute mon adolescence.

Cabu, Charb, Tignous ou Wolinsky, plus que des dessinateurs ou des artistes ce sont des éclaireurs de consciences qui ont disparu, et un pan de culture, n’en déplaise aux grincheux qui ne voient la culture que dans les musées.

 

À l’annonce de ces disparitions je n’ai pas d’abord pensé à leurs proches, comme c’est généralement le cas, mais d’une certaine façon égoïstement j’ai pensé à ce en quoi nous avions nous tous été blessés : la liberté d’expression, la liberté de ton, la causticité, l’indispensable qualité de pouvoir prendre du recul, d’informer et de dénoncer les travers de notre société, etc.

À l’annonce de ces disparitions j’ai d’abord pensé à Voltaire. Lui le grand défenseur de la liberté d’expression et souvent victime de ses opposants obtus et liberticides. Voltaire qui a si bien su, avec d’autres, nous faire sortir de l’obscurantisme et faire entrer notre civilisation dans la Lumière. Voltaire qui a su impulser la démocratie et la laïcité.

Voltaire qui doit se retourner dans sa tombe.

 

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 14:14

J’évoquais il y a quelques jours ces énormes exploitations américaines où sont parquées des milliers de têtes de bétail, nourries aux antibiotiques et qui mourront sans avoir vu un brin d’herbe ni d'autre nature que la poussière sous le soleil. Voilà le modèle agricole américain dans toute sa splendeur. Et comme tout ce qui vient des USA, surtout le pire, il faut bien sûr que cela soit copié chez nous : MacDo, Halloween, tout ça c’était roupie de sansonnet car voici que nous avons désormais nous aussi en France notre ferme hyper moderne et productive. Ce que l’on appelle « la ferme des mille vaches » est entrée en activité assez discrètement courant septembre, et si j’y ai repensé c’est à cause du procès de ses opposants de la Confédération Paysanne qui s’est déroulé ces jours-ci.

Je ne gloserai pas sur l’action des opposants dont je désapprouve un peu les méthodes mais dont je soutiens totalement les intentions. Mais je pense qu’il faut rebaptiser cette « ferme » qui n’en est pas une, ce terme ne lui convenant absolument pas. Un fermier, un agriculteur, exploite une propriété et la cultive, en tire une production tout en respectant un minimum la nature, le terrain ou les animaux constituant son principal outil de travail. Ici il ne s’agit pas de cela, mais d’une simple entreprise avec ses salariés, vouée à faire des bénéfices, rien de plus. J’en veux pour preuve la dénomination attribuée à son dirigeant : dans un reportage sur cette « ferme » était interrogé celui qui dirige cette exploitation (au sens le moins positif du terme), sous son nom, que j’ai oublié, était inscrit « PATRON de la ferme ». Pas exploitant, ni chef d'exploitation, non patron, ça veut bien dire ce que ça veut dire. C’en est fini de l’agriculture paysanne, seule respectueuse de la terre et des animaux, vive l’esprit d’entreprise et les bénéfices à gogo.

Je me réjouis de ce que la géographie de ma région ne puisse abriter un jour un tel délire, mais à plus petite échelle on voit bien hélas de-ci de-là des grandes exploitations avec des troupeaux importants où tout est automatisé, et ça donne déjà envie de pleurer à certains de mes amis agriculteurs qui connaissent chacune de leurs vaches par leur petit nom.

Mais comme dit l’autre « ça c’était avant ». « Avant » c’était le temps de la noble paysannerie, celle qui finit de foutre le camp poussée dehors pas les banques et les investisseurs de tout poil. Celle qui est seule garante de la ruralité (oups, je crois que j’ai duit un gros mot !) parfaitement décrite dans cet excellent article de Rue 89.

 

http://blogs.rue89.nouvelobs.com/rural-rules/2014/10/22/la-fin-de-la-paysannerie-cest-ca-lavenir-mon-gars-faut-pas-rever-233676

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche