Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 07:57

Certains commentaires ont le don de remettre en question le bien fondé de nos articles parfois, et d'y apporter les précisions ou rectifications nécessaires. C'est le cas de celui que je vais relayer ici et qui a été posté sur un vieil article, "Le Village des Schtroumpfs":

 

"les schtroumpfs vivent dans des champignons, c'est astérix et ses potes qui habitent dans des chaumieres, faudra revoir vos classiques! ce n'est pas un village de vacances, vous confondez avec eurodisney! 60% des habitations sont des résidences principales, le reste en secondaires. les surfaces habitables vont de 75 à 180 m²,pour un prix d'environ 1000 euros le m² habitable! beaucoup moins cher qu'en normandie! on est que des pauvres paysans!!!!!!pour plus de judicieux renseignements: chaumieresmg.com "

 

 Voilà qui devait être dit. Comme quoi quand on ne sait pas...

 

chaumieresmg.com

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 07:01

Hier vendredi nous avons effectué une première sortie scolaire, avec les plus grands, pour aller visiter le musée Champollion de Figeac, du côté de chez Sarah46, oui oui. Comme nous avions un peu d'avance vue que le chauffeur roulait passablement vite à notre goût, nous avons pu faire un brin de balade autour du musée pas encore ouvert.

 

À commencer par la fameuse Place des Écritures:

 

Figeac Place des écritures 01 

Figeac Place des écritures 03

 

Figeac Place des écritures 04

 

Figeac Place des écritures 09

 

Figeac Place des écritures 10

 

Figeac Place des écritures 11

 

Figeac Place des écritures 12

 

Au sol de cette toute petite place une grande reproduction de la fameuse «pierre de rosette» qui permit à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes égytiens

Figeac Place des écritures 05

Figeac Place des écritures 06

Figeac Place des écritures 07

 

Figeac Place des écritures 02

En voilà une question qu'elle est bonne! Mais c'est parce que les Anglais nous piquent toujours tout, c'est pas compliqué, et ça fait un bail que ça dure!

 

Avant de rentrer au musée nous avons eu le temps de flâner dans les petites rues alentour.

 

 

Figeac 06 Partout dans la vieille ville on peut voir de ces sortes de balcons couverts qui courrent sur tout le dernier étage des maisons, je suis sûre que cela porte un nom particulier mais impossible de remettre la main dessus.

 

 

Figeac 07 

 

Figeac 08 

Figeac 09

 

Figeac 10

 

Figeac 11

 

Figeac 12

 

Figeac 13

 

 

Le «Musée des Écritures» est consacré vous l'aurez deviné, à l'écriture: ses origines, son histoire, ses évolutions, et ce dans toutes les grandes civilisations qui ont été des protagonistes de la magnifique histoire de cette si belle et nécessaire invention que fut l'écriture. Non seulement c'est passionnant mais en plus le lieu en lui-même est très esthétique.

 

Figeac Champollion 01

 

Le musée présente de nombreuses pièces qui témoignent du besoin qu'ont eu les hommes de communiquer, de noter, d'enregistrer certaines choses, les premières motivations de l'écriture. Beaucoup de ces fragments ne sont hélas que des reproductions, les originaux étant principalement au Louvre.

 

Figeac Champollion 02

 

Figeac Champollion 03

 

Figeac Champollion 04

 

Figeac Champollion 05

 

Figeac Champollion 06

 

Figeac Champollion 07

 

Figeac Champollion 08

 

Figeac Champollion 10

 

Le musée s'intéresse aussi aux écritures contemporaines, tels ces idéogrammes chinois, qui nous semblent si compliqués, et dont on s'aperçoit grâce à notre guide zélé et passionnant qu'ils sont tout empreints de logique et de simplicité. Enfin façon de parler car le système requiert tout de même l'apprentissage de miliers de signes alors que nous autres occidentaux avons la chance de ne devoir mémoriser que 26 lettres!

Figeac Champollion 09

 

Une salle est consacrée à divers objets ramenés d'Égypte: textes sur papyrus, sarcophages et même une momie.

Figeac Champollion 11

 

Enfin, une pièce émouvante et  très intéressante: un cahier de travail de Champollion.

Figeac Champollion 12

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 13:30

Le week-end dernier se sont tenues les traditionnelles Montgolfiades de Rocamadour: sur deux jours des manifestations liées à la montgolfière. Personnellement ce n'est pas le genre de spectacle qui me passionne, mais il faisait beau, on s'est dit que ce serait une chouette sortie pour les enfants et qu'on aurait bien le temps de rester vautrés sur le canapé (ou d'aller s'ennuyer dans nos familles) les longs dimanches d'hiver.

Le cadre étant superbe, le spectacle ne pouvait être que joli. Le seul bémol c'est que les décollages ont eu lieu un peu tard, car il y avait un peu de vent et  ça n'est pas bon pour les ballons. Voici donc quelques photos assez médiocres encore une fois de quelques spécimens. Pour ma défense il faut dire que mon APN a trop de fonctions sans doute pour une dilettante comme moi et qu'en plus le temps était très changeant: je n'avais pas le temps de passer de "Contre-jour" à "Faible luminosité" que déjà il fallait chercher "Coucher de soleil"... Et du coup bien sûr je n'avais plus du tout le plan que je voulais. C'est sans doute pour ça que je préfère les vieilles pierres, ça bouge moins.

 

Mongolfiades 2010- 1

 

Mongolfiades 2010 -2

 C'est beau tout de même, non? Les montgolfières décollaient du fond du canyon de l'Alzou.

 

Mongolfiades 2010 -3

 

Mongolfiades 2010 -4

 

Mongolfiades 2010-5

 

Mongolfiades 2010 -6

Voilà comment accrocher un soleil sur des nuages menaçants.

 

Mongolfiades 2010-7

 

Mongolfiades 2010-8

 

Mongolfiades 2010-9

Le panneau, accroché à plus de deux mètres du plancher des vaches et alors qu'on est au bord d'une sorte de précipice est franchement superflu...à moins qu'il ne soit interdit de pique-niquer dans la mongolfière...

 

Mongolfiades 2010-10

 

Mongolfiades 2010-11

Non ce n'est pas un canard sauvage.

 

Mongolfiades 2010-14

Mongolfiades 2010-16

 

Mongolfiades 2010-17

Voici le ballon qui devait constituer le clou du spectacle mais que nous n'avons jamais vu décoller. Il était déjà 19h quand on a décidé de mettre les voiles et cette satanée bestiole était toujours au sol: visiblement ce type de ballon avec plein de coins et de recoins ne doit pas être très facile à gonfler, en plus la température commençait sérieusement à baisser avec le coucher du soleil et je crois que ça non plus ça n'est pas très bon. N'empêche, c'est une belle pièce.

 

Pour terminer, quelques dernières vues de ce site pittoresque et d'un ciel qui semblait nous regarder à travers les trous des nuages.

Mongolfiades 2010-12

 

Mongolfiades 2010-13

 

Mongolfiades 2010-15

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 05:27

Ayant décidé de rentabiliser au maximum ces deux journées du patrimoine nous avons fini au Musée de l'Automate de Souillac. On a pensé que ce serait intéressant pour les petits, et puis pour nous aussi parce que c'est un endroit un peu magique qui fait ressurgir l'enfant qui sommeille en chacun de nous. Ce musée comme son nom l'indique présente toutes sortes d'automates, certains très anciens, qui  fonctionnent toujours et qui sont souvent le témoignage de leur époque.

Les photos sont assez médiocres, j'en suis bien désolée mais je mets en fin d'article le lien vers le site du musée qui vous permettra une bien meilleure découverte que ces quelques clichés.

 

Une scène de la vie ordinaire du début du siècle (enfin l'autre siècle):

Souillac Musée automates 1

 

 

Une bande de petits voyous de la même époque, la délinquance à l'état pur:

Souillac Musée automates 3

 

 

Le musée présente aussi des jouets mécaniques comme ces poupées, sans doute pas à la portée de toutes les bourses:

Souillac Musée automates 4

 

 

Une grande scène assez extraordinaire présentant un quai de métro sur lequel attendent des tas de personnages permettant de donner une échantillon de la société des années 1900, du cheminot au bourgeois. Lorsqu'elle s'anime des tas de choses se passent, avec des situations cocasses et drôles, c'est vraiment super.

Souillac Musée automates 5

Souillac Musée automates 6

Souillac Musée automates 7

 

 

Le préféré des enfants: un petit bonhomme tout rondouillard qui se fend la poire du matin au soir et dont la bonne humeur est franchement communicative (en vidéo sur le site du musée):

Souillac Musée automates 2

 

Une des pièces maîtresses du musée, l'orchestre de jazz qui date de 1920 et qui fonctionne toujours comme toutes les pièces présentées ou presque. Lors de l'animation il faut observer attentivement tous les détails et l'on découvre alors des petites choses qui témoignent de la complexité des mécanismes et du souci du détail qui a animé les concepteurs: par exemple on voit les paupières du pianiste qui bougent, se baissant et se relevant de temps en temps, elles sont d'ailleurs un peu trouées du fait de leur grand âge. On ne peut que rester admiratif devant autant d'heures de travail et une telle minutie. Le batteur était au repos car en maintenance, du coup on a pu voir ses entrailles derrière grâce à une petite porte vitrée.Souillac Musée automates 8

 

Il y a vraiment plein de choses à voir dans ce musée où il faut passer beaucoup plus de temps que nous ne l'avons fait hélas.

 

Allez voir le site du Musée de l'Automate de Souillac et bonne découverte.

 

Et voici une petite vidéo qui vous donnera un autre aperçu:

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 12:58

Il y a de cela quelques années par chez nous c'était la grande mode des fêtes médiévales: pas un village qui n'échappait aux poulaines et hauts-de-chausses, hénins et autres bliaus, sans oublier les chevaliers de toutes tables, rondes ou non. Et puis il me semblait que cet engouement s'était un peu tassé. Mais les Limousins font de la résistance, et cette année encore Beaulieu/Dordogne a présenté sa fête médiévale: des animations tout le week-end, opportunément choisi comme étant celui des Journées du Patrimoine, avec gentes dames et nobles damoiseaux déambulants dans les petites rues de la vieille ville. Ça nous a fait une petit balade sympathique et les enfants ont semble-t-il bien apprécié cette remontée dans le temps, même si le Moyen-Âge n'est pas encore au programme de la maternelle ni du CP. En fait ce qui leur a surtout plu c'est lorsqu'on s'est laissé aller à leur acheter une petite épée en bois pour qu'ils puissent faire semblant de se trucider.

Il faut dire que le cadre de la vieille ville de Beaulieu se prête bien à ce type de manifestation avec ses petites ruelles et ses vieilles bâtisses, mais franchement on aurait pu faire ça à Teyssieu aussi. Sur la place de l'église se trouvait un petit attrape-touriste marché où le villageois pouvait trouver quelques ingrédients pour faire ripaille comme de la confiture de courgettes, de l'hydromel, du vin chaud  mais aussi des objets en cuir, des livres autour du thème des chevaliers et du temps jadis, le tout en musique puisque les ménestrels se chargeaient de l'ambiance musicale. Bref on s'y serait cru. Ajouté à cela spectacle de jongleur et adoubement de chevalier, c'était la totale. Heureusement nous n'avons pas eu la visite de Christian Clavier et de son Jacques Ouilles.

 

Beaulieu les médiévales 1 

 

Beaulieu les médiévales 5 

Beaulieu les médiévales 2

 

Beaulieu les médiévales 3

 

Beaulieu les médiévales 4

 

 

Beaulieu les médiévales 6

 

Beaulieu les médiévales 7

 

Beaulieu les médiévales 8

 

J'en ai profité pour prendre quelques photos de cette partie de la ville que nous ne faisons que traverser d'habitude et qui mérite qu'on s'y attarde un peu car elle recèle des petits trésors comme beaucoup de ces vieux villages que l'on ne prend pas assez le temps de regarder. Et il vaut mieux que je le fasse maintenant parce que lorsque je serai à la retraite, vers mes 80 printemps, je ne sais pas si mon fauteuil roulant pourra passer partout.

 

Beaulieu 1

 

Beaulieu église 1

 

Beaulieu église 4

 

 Beaulieu église 5

Beaulieu église 6

 

Beaulieu église 7

 

Beaulieu 2

 

Beaulieu 3

 

Beaulieu 5

 

  Les convives du banquet du soir ont eu droit à un repas aux allures médiévales aussi, du loins dans les intitulés: riche brouet de légumes, poires à l'hypocras...

 

Voici un lien qui vous permettra d'en savoir un peu plus et de voir une rétrospective des années précédentes: cliquez ICI

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 19:30

À l'occasion des journées du patrimoine j'ai emmené mes garçons faire un tour à l'atelier-musée de Jean Lurçat, à Saint-Laurent-les-Tours. Bien que ce  ne soit qu'à une quinzaine de kilomètres de chez moi je n'étais jamais allée visiter ce musée du maître de la tapisserie. Il faut dire que la tapisserie ce n'est pas mon truc, j'en ai d'ailleurs suffisamment fait durant les boums de ma jeunesse, et pour moi ça restait un truc de mamie: erreur, je confondais avec le canevas! Et puis à la tapisserie je préférais la pâtisserie.

Hé bien j'ai été charmée à la fois par les oeuvres qui sont exposées et par le cadre que je n'avais jamais vu que de loin, avec ses tours qui dominent la ville et ses alentours, plantées là-haut depuis des siècles et jusqu'auxquelles il faut grimper, grimper...en espérant ne trouver personne dans l'autre sens parce que vraiment la route est étroite. Mais ça vaut le coup. Dès que l'on rentre dans ce qui était l'atelier de Lurçat et qui est devenu cet étonnant musée on ne sait plus trop où donner de la tête: l'art est partout et sur tous les supports car Lurçat n'a pas fait que de la tapisserie, il s'est aussi adonné à la peinture et à la céramique. Mais ça ne lui suffisait visiblement pas puisqu'au cours de la visite qui nous fait pénétrer dans les pièces où l'artiste a vécu (oui car il ainsi été aussi châtelain) on découvre qu'il s'est amusé à peindre les portes, les boiseries, les poutres de la salle à manger, il a fait grimper de belles plantes sur les murs et s'est même laissé aller à décorer l'intérieur de la cheminée. À lire une évocation pareille on pourrait croire que tout est affreusement surchargé, redondant et lourd: pas du tout, au contraire c'est un décor tout en finesse et en élégance qu'a su créer Lurçat. Ses oeuvres en tous genres sont exposées un peu partout mais ça n'a rien d'un musée froid où l'art se veut distant avec le visiteur: ici on sent bien qu'il s'agissait d'un atelier, les tapisseries et les peintures semblent accessibles (même si on a bien sûr évité de mettre nos doigts partout), certaines en sont restées au stade d'esquisse ou d'ébauche, attendant qu'on les reprenne. Que dire ensuite du travail de Lurçat? Tout est très coloré, flirtant avec les expresionnistes comme avec les maîtres espagnols Picasso ou Miro. Les photos étant malheureusement interdites à l'intérieur du musée vous devrez vous contenter du lien que je mettrai en fin d'article...

 

Par contre je ne me suis pas gênée pour prendre des clichés du parc qui entoure les restes du château et d'où on peut profiter d'une très belle vue sur la ville de Saint-Céré.

 

Saint-Laurent 13

 

 

Saint-Laurent 7

 

 

 Saint-Laurent 1 Entrée de l'atelier-musée.

 

Saint-Laurent 5

 

 

Saint-Laurent 6

 

Saint-Laurent 2

 

Saint-Laurent 4

 

Saint-Laurent 3

 

Saint-Laurent 10

Ce ne sont pas les oubliettes, juste un énorme puits.

 

 

Saint-Laurent 8Quelques vestiges aux pieds des tours.

 

 

Saint-Laurent 9Serait-ce une énorme piscine à moineaux ou un vieil évier non moins énorme?

 

 

Saint-Laurent Vue sur Saint-CéréLa situation privilégiée de Saint-Laurent offre bien sûr une très belle vue sur Saint-Céré à ses pieds.

 

 

Deux jolies mosaïques dans le parc :

 

 

Saint-Laurent 11 

 

Saint-Laurent 12

 

 

Nous ne sommes pas restés suffisamment longtemps pour profiter pleinement de la visite, d'aillleurs avec de jeunes enfants on ne peut jamais s'attarder nulle part, ceci dit les miens n'ont pas râlé car une charmante guide avait eu la bonne idée de préparer à l'intention du jeune public une planche de photos représentant des oeuvres ou des détails de l'atelier qu'il fallait retrouver tout au long de la visite: ils ont presque tout trouvé, cette chasse au trésor les a obligé à ouvrir grand les yeux et à tout regarder.

 

Pour découvrir Saint-Laurent et l'atelier-musée de Jean Lurçat, cliquez ICI, vous pourrez visiter de façon virtuelle deux pièces de l'atelier en vous rendant dans la rubrique " Jean Lurçat à Saint-Laurent", sous rubrique "Visite de l'atelier": je ne saurais trop vous recommender de manier la souris assez lentement et d'explorer tous les recoins, y compris les plafonds... Bonne visite.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 13:40

Aux confins de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne nous sommes allés faire un petit tour du côté du Lac de Vassivière, une grande étendue d'eau d'un millier d'hectares aménagé il y a une cinquantaine d'année pour les besoin de la production éléctrique.

Bon entre nous un lac c'est un lac, de l'eau, de l'eau et encore de l'eau. Mais lors de la petite croisière que nous avons faite à bord de l'Escale IV, avec les commentaires du capitaine s'il vous plaît, on découvre l'île qui se trouve au centre du lac. L'Île de Vassivière abrite l'ancien domaine agricole de la famille du même nom, avec son château et ses dépendances. Mais surtout elle abrite le Centre International d'Art et du Paysage: le parc de sculptures permet d'admirer des oeuvres d'art contemporaines parfaitement intégrées dans la nature. Personnellement j'aime bien qaund l'art sort des musées ou des galeries et qu'il se livre à tous, au hasard des promenades, c'est tellement plus agréable et inattendu que dans un lieu spécialement dédié. On ne s'attend à rien de précis et hop voilà qu'on est surpris par une sculpture, un tableau, j'aime bien cette démarche.

 

 

Le bateau Escale IV permet d'embarquer 140 passagers pour aller faire le tour du lac, le capitaine raconte inlassablement l'histoire de son aménagement, les différentes choses que l'ont peut observer depuis le bateau. Évidemment je n'ai pas retenu le quart de ce qu'il a raconté, mais il faut dire qu'entre le bruit du moteur, celui des passagers pas très attentifs et l'élocution très approximative du capitaine, j'avais un peu de mal à tout capter, et puis il y avait beaucoup de détails assez techniques sur le lac et le barrage qui je l'avoue ne m'ont pas vraiment captivée...

 

Lac de Vassivière, bateau croisière

   

 

Néanmoins j'ai retenu le nom de la petite île qu'on aperçoit au premier plan: l'«Île aux serpents» doit son nom au fait que lorsque les eaux sont montées dans le nouveau lac les serpents se sont refugiés sur cette petite proéminence.

 

 

Lac de Vassivière

 

Pour aller sur l'ïle de Vassivière il y a un petit train qui passe sur le pont et qui mène jusqu'au château.

 

Lac de Vassivière, train-taxi

 

Ile de Vassivière, le château 1

 

Ile de Vassivière, le château 2

 

Ile de Vassivière, le château 3

 

 

Dans le parc entre le château et le pont sont disséminées des sculptures contemporaines qui se marient fort bien avec le paysage ainsi qu'avec des monuments  telles que des croix anciennes et tout à fait classiques: je trouve que l'association des deux fonctionne très bien.

 

Ile de Vassivière 1

 

Ile de Vassivière 2

 

Ile de Vassivière 3

 

Ile de Vassivière 4

 

Ile de Vassivière 5

 

Ile de Vassivière 6

(Avec sa drôle de couronne et son rouge sang on se demande bien si c'est une sainte ou un démon...)

 

Ile de Vassivière 7

 

Ile de Vassivière 9

 

Ile de Vassivière 8

 Ile de Vassivière, les moutons

Voici deux habitants insolites de l'ile: deux petits moutons importés d'Ouessant et qui broutent paisiblement près du pont.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 09:30

À la fin des vacances nous sommes allés nous balader en Corrèze et on nous a fait découvrir du côté de Variéras et Pérols-sur-Vézère, un drôle de petit village où il n'y a que des maisons aux toits de chaume. C'est assez surprenant car en matière de couverture dans la région c'est plutôt la lauze ou l'ardoise. On ne s'est pas vraiment attardés mais je crois qu'il s'agit principalement de maisons pour les locations saisonnières. Néanmoins il me semble bien qu'il y a aussi des résidences principales. Personnellement je trouve ces petites maisons bien sympathiques mais rien à voir avec la classe et l'élégance des chaumières normandes. Ces maisons ne sont en général pas très grandes, si bien que de loin on dirait presque les village des Schtroumpfs de Peyo.

 

Village de chaumières 1

 

Village de chaumières 2

 

Village de chaumières 3

 

Sont-ce des Gaulois ou bien des Indiens qui sont passés par là?...

Village de chaumières 4

Village de chaumières 5

 

Village de chaumières 6

Le Domaine des Dames est en fait un sensemble de chaumières qui portent toutes un prénom féminin. Rien de sexiste là-dedans.

 

Village de chaumières 7

 

Village de chaumières 8

 

Village de chaumières 10

 

Village de chaumières 9

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 21:01

Ça nous taraudait depuis un moment, alors aujourd'hui nous avons pris la direction de La Chapelle-Saint-Géraud, dans le département voisin de la  Corrèze mais juste à côté de chez nous,  pour aller voir une exposition originale dont Sarah46 avait déjà parlé il y a quelques temps: elle avait pu admirer de drôles de vaches dans les rues de Saint-Céré. Mais nous nous sommes allés voir à la source de quoi il en retournait. Heu en fait c'est surtout parce qu'on les avaient loupées à Saint-Céré...

 

Des vaches bien sûr on en a déjà vues, mais il s'agit plutôt des limousines, des montbelliardes, des hollstein voire de quelques salers, mais celles que présente l'exposition de la Ferme Saint-Géraud sont vraiment d'une race très particulière: pas farouches pour deux sous, très faciles à photographier et surtout qui ne risquent pas de s'échapper du pré pour aller voir si des fois l'herbe ne serait pas plus verte ailleurs. D'ailleurs l'herbe elle ne l'était guère, verte, car par chez nous c'est un peu la sècheresse.

 

Au détour d'un chemin on découvre donc cet insolite troupeau:

100 1952

 

On est bien obligé de s'approcher un peu pour constater qu'on n'a pas la berlue:

100 1986

 

Comme nous sommes extrêmement téméraires, après avoir vu les singes et les aigles (cf. articles précédents) plus rien ne nous fait peur, ce ne sont pas quelques bovidés qui vont nous effrayer...

 

Pas mêmes des comme ça:

 

100 1963

 

100 1960

 

100 1967

 

100 1970

 

100 1969

 

100 2005

 

100 2024

 

100 2027

 

J'en passe et des meilleures. Si vous voulez toutes les voir j'ai publié un album où elles sont toutes rassemblées. J'ai essayé autant que possible de prendre ces oeuvres avec leur titre car certains ne sont pas dénués d'humour.

 

Voici un lien vers une page et un  petit reportage TV qui vous donneront de plus amples explications: http://www.demain.fr/entreprendre/initiatives/details-initiatives/annonce-initiative/les-vaches-de-la-chapelle-saint-geraud/

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 19:25

Lors de nos pérégrinations caussenardes (cf article précédent, je suis trop paresseuse fatiguée pour mettre un lien), et après un bon petit repas très local et diététique (rillettes de canard, confit de la même bête, pommes sautées et cabécou), nous nous sommes acquittés de la seconde partie de la promesse faite aux enfants: aller voir les aigles sur leur fameux rocher.

Le «Rocher des aigles» est en fait un parc ornithologique créé en 1977 et qui compte aujourd'hui plus de 400 oiseaux de 60 espèces différentes, des rapaces (diurnes et nocturnes) et des perroquets. Outils pédagogique et scientifique à la fois il permet aux visiteurs de mieux connaître ces animaux qui ont longtemps souffert de mauvaise réputation: je pense à ces malheureuses chouettes et hiboux que l'on a cloués sur les portes des granges durant des siècles afin de conjurer le mauvais sort.

 

Le parc possède toute une partie destinée à la reproduction de toutes ces espèces dont certaines sont en voie de disparition, mais il y a également une partie permettant l'observation de ces rapaces au plus près: les oiseaux sont attachés par les pattes afin qu'ils ne s'échappent pas bien sûr mais leurs mouvements ne sont pas complètement entravés et ils peuvent aller librement dans leur petit coin. C'est extraordinaire de voir ces animaux normalement si lointains d'aussi près. J'ai toujours eu une fascination pour les rapaces, ils sont si majestueux, puissants, élégants, discrets et surtout tellement utiles à la nature. D'ailleurs en pensant au rôle nécessaire que jouent les charognards que sont les vautours par exemple je me suis fait la réflexion que finalement au milieu de toute la biodiversité et si on considère la nature dans son ensemble, l'espèce humaine est la seule qui soit (avec le frelon et la guêpe, j'ai un vieux contentieux avec ces deux) parfaitement superflue sur la terre: toutes les autres espèces animales ou végétales sont utiles et indispensables alors que la nature pourrait fort bien se passer de l'homme... Elle ne s'en porterait même que mieux.

Mais revenons à nos moutons, enfin nos rapaces. Non content de nous permettre de les observer dans leurs enclos sans grillage ou derrière le grillage dans de grandes volières, le parc du Rocher des aigles présente aussi deux spectacles étonnants de vol libre, un sur les rapaces et l'autre sur les perroquets. Voir évoluer en liberté ces oiseaux immenses et majestueux (oui je sais je me répète mais les mots me manquent), obéir aux gestes des dresseurs qui les rappellent puis voir fondre ces énormes bêtes à toute vitesse au dessus de nos têtes, franchement c'est impressionnant. Les rapaces qui sont dressés pour ces spectacles, une fois revenus au sol (certains restent longtemps dans le ciel, prenant tout leur temps et ignorant les consignes mais finissant toujours par revenir) se promènent parmi le public, parce que pour le coup le spectateur devient pour l'animal une curiosité, et ils semblent presque des animaux de basse-cour, mais qu'on ne s'y fie pas, ils restent de dangereux prédateurs au bec et aux serres redoutables. Mais c'est vraiment une occasion unique de pouvoir les observer de si près. Un des moments forts du spectacle avec les rapaces c'est lorsque l'on se retrouve assis par terre jambes allongées et qu'un grand vautour de près de dix kilos nous marche dessus, là aussi c'est quelque chose d'unique. Les enfants adorent également lorsque les dresseurs leur posent sur la tête un tout petit rapace dont j'ai bien sûr oublié le nom, ou lorsqu'ils leur font donner des graines de tournesol aux perroquets.

Moi qui répète autant que je le peux à mes enfants que les animaux sont faits pour être en liberté, et que je déteste notamment les oiseaux en cage, j'espère qu'ils auront été sensibles à toute la beauté de ces animaux lorsqu'ils sont (presque) libres.

 

100 1833-copie-1

 

100 1844

 

100 1841

Voilà comment j'ai appris que j'avais enfanté un perchoir...

 

100 1850

 

 100 1848

 

 100 1851

 

100 1853

 

100 1859

Dur dur d'être une star, le spectacle l'a tellement épuisé qu'il dort debout le pauvre...

 

100 1860

 

100 1861

 

100 1863

Partager cet article

Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche