Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 20:41

Ah les journalistes et leur sens de la formule et de l’à propos, ça me fascine toujours! L’autre matin j’entends les premiers mots de la présentatrice d’un JT, «catastrophe nationale et historique» ou quelque chose de cet acabit: je me dis qu’on va nous parler du séisme en Irak et en Iran qui a fait des centaines de morts et de blessés. Que nenni point du tout. Naïve que je suis, il s’agissait d’un événement bien plus grave et autrement planétaire: la non qualification de l’équipe d’Italie pour le mondial de foot. Que sont quelques centaines de vies ensevelies à côté de l’enterrement des espoirs de tout un peuple, de la désolation de milliers de supporters qui voient s’écrouler leurs rêves et qui vont être privés du spectacle si noble de deux douzaines de types en short courant après un ballon? En même temps quand on a un goal qui s’appelle B(o)uffon, on part avec un handicap…

 

Bon ils ont quand même parlé du séisme hein, mais juste à la fin, faut pas exagérer non plus.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 20:39

Récemment aux infos j’apprends que le pape s’est insurgé à nouveau contre la présence des portables dans ses offices et qu’il a décidé de les interdire pour les messes, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ma foi c’est vrai que lorsque l’on voit cette marée humaine devant lui force est de constater qu’on n’y voit plus des visages mais une mer de portables hissés à bout de bras. Il a dit que «la messe n’était pas un spectacle»:  Dieu sait si cela fait un bail que je ne mets plus les pieds dans une église et que je fais peu de cas de ce que peuvent dire les religieux de toutes obédiences mais je trouve qu’il a raison. Il me semble que pour ceux qui sont croyants les offices religieux, dans quelque religion et lieu que ce soit, sont des temps de recueillement et de méditation, pas des show où l’on vient voir une star (excepté peut-être aux Etats-Unis avec leurs prédicateurs).

 

Et de toute façon pour entrer en relation avec l’au-delà pas besoin de wifi ou de 4G.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 18:45

La plateforme d’Overblog m'a envoyé il y a quelques jours une notification pour m’informer d’un nouvel abonnement à mon blog. Honte à moi cela fait des mois que je n’ai pas écrit! Débordée j’ai été, mal organisée je suis sans doute aussi. Et pas vraiment inspirée non plus je dois bien l’avouer. L’actualité est triste ou énervante, c’est selon, alors je n’ai pas toujours le cœur à me plomber le moral ou me mettre la rate au court-bouillon.

Pour ma défense j’ai été assez occupée ces derniers temps. En effet depuis la rentrée et jusqu’à ces dernières vacances de Toussaint j’ai du compléter mon mi-temps en remplaçant au pied levé l’ATSEM de l’école maternelle de la commune où je travaille. Une fois bouclée ma caisse à l’agence postale a midi je filais vers l’école (juste à côté tout de même) pour surveiller la cantine puis la récréation et enfin la sieste des plus petits. Vous me direz que ce n’était pas la mine, certes, mais alors que je me réjouissais lorsque j’ai commencé mon mi-temps à l’agence postale communale de pouvoir profiter de mes après-midis je me suis vite rendue compte qu’en fait je n’avais eu que très peu l’occasion de le faire, puisque j’avais toujours des choses à gérer: mairie, gestion du gîte intercommunal, rendez-vous divers et variés, plus les moufflets pendant tout l’été, etc… J’ai vraiment eu l’impression de ne pas avoir une seconde à moi. Quand je parle de temps pour moi je ne parle pas du temps dégagé pour faire ce qu’on n’a pas le temps de faire quand on est au travail c’est-à-dire ménage, rangement, cuisine et autre soucis domestiques et logistiques bien sûr. Non, je parle de temps pour moi exclusivement. Et ça n’inclut surtout pas comme l’évoquent les magazines féminins lorsqu’ils parlent de "temps pour soi" de temps passé chez la coiffeuse ou à l’institut de beauté (ça pour moi c’est du temps pour se rendre présentable pour les autres!) afin de se soumettre aux conventions sexistes véhiculées dans notre société qui font que l’on attend d’abord d’une femme qu’elle soit belle. Oui nous sommes bien en 2017, bientôt 2018.

Non moi ce que je veux, c’est vraiment pas grand chose et en plus ça ne coûte pas un rond: avoir des plages de solitude absolue à la maison, sans pré-ados qui se plaignent ou partagent une soupe de phalanges en se baptisant de noms d’oiseaux des plus élégants, sans personne qui me réclame à manger ou des vêtements propres, sans avoir à me préoccuper du repas du soir ou d’anticiper la gamelle du lendemain… Ce que je voudrais c’est juste n’avoir strictement rien à faire ni à penser, pouvoir faire de la chaise longue en été et du canapé en hiver au coin du feu, de préférence avec un bon bouquin (et je me contenterai même d’un mauvais, tant pis soyons fous) dont je je pourrais entamer la lecture sans avoir à mettre une alarme sur le téléphone pour récupérer les enfants ou honorer un rendez-vous quelconque.

 

Qui a dit que j'étais compliquée?

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 07:21

Ah oui alors j'en ai marre, je n'en peux plus! Je n'en peux plus d'entendre a longueur de JT ou sur les éditions en ligne d'entendre parler de ce joueur de foot dont j'ignorais jusqu'à l'existence il y a moins d'une semaine. Et là ces derniers jours on ne parle plus que de ça, son transfert présumé historique avec des millions d'euros qui s'envolent. Hier j'apprends que la somme indécente équivaut à 16000 années de Smic. Non il n'y a pas de zéro en trop. Et chacun, journaliste, commentateur ou supporter, de trouver ça extraordinaire, incroyable, et autres superlatifs. Et personne pour trouver ça indécent, scandaleux, écoeurant.

Alors oui j'en ai marre et je ne comprends pas que l'on en parle autant, surtout pour ne pas s'en offusquer. Il faut dire qu'on semble être entrés dans une période où plus rien ne nous choque, ou toute conscience semble éteinte: on confie le droit du travail, et donc le sort des salariés à une ministre qui a ramassé le pactole en liquidant et faisant les plans sociaux, qui est-ce que ça choque? Apparemment pas grand monde. Alors que les clubs de foot jonglent avec des millions pendant que le reste de l'humanité tire le diable par la queue, quelle importance... Tout cela me semble tellement vide de sens, comme notre époque.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 17:12

Celui-là au moins il partira pas tout de suite. Et en plus c'est une espèce diurne. Trop forts dans le Ségala...

Hou hou...
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 19:18

A Teyssieu on ne manque de rien, surtout pas d'esprit. Aussi lorsqu'une habitante s'est fait dérober un pot de fleur, elle a eu suffisamment d'humour et de malice pour répondre à ces forbans:

Na na nè re!
Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 07:07

Jeudi dernier dans la plaine de Biars le thermomètre de la pharmacie affichait allègrement 41°C, ce matin sur mon balcon le mien ne dépasse pas les 11°C. Certes on n'est pas encore au plus chaud de l'après-midi mais je crois bien que mon thermomètre va avoir des hauts le coeur à force de faire des montagnes russes...

Partager cet article
Repost0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 09:09

Il n’a échappé à personne qu’il fait un temps de chien. Si si, puisque «canicule» vient du latin CANIS qui signifie chien.

 

J’entends donc mes clients à l’agence postale se plaindre, à juste titre, et je me plains avec eux, de cette chaleur insupportable (et encore on a de la chance on est à la campagne et pas dans un milieu urbain où tous les murs et trottoirs sont autant de radiateurs). Mais aussitôt je relativise en pensant à mon mari, et ses collègues, qui travaille dans le BTP. Horaires aménagés avec travail très tôt dans la matinée? Pas question, ils l’ont déjà demandé et cela a été refusé pour je ne sais quelle obscure raison, une décision prise en haut lieu au siège (climatisé) de cette énorme boîte appartenant à Bouygues. On leur fournit tout de même quelques bouteilles d’eau pour s’hydrater et on leur souhaite bon courage quand ils quittent le dépôt le matin.

 

Pourtant les entreprises cotisent à une caisse spéciale qui permet lorsque les conditions climatiques sont extrêmes, de mettre les ouvriers au repos et de les renvoyer chez eux, on dit alors qu’ils sont «en intempéries». C’est ainsi que lorsqu’il pleut à seaux sur un chantier où ils doivent goudronner on les renvoie chez eux car le goudron n’aime pas l’eau et le travail serait à refaire. De la même façon lorsqu’il gèle à pierre fendre là aussi on les dispense de chantier car le goudron ne pourrait s’étaler avec des températures trop basses.

Par contre lorsqu’il fait 40° et que les ouvriers préparent une rue bien coincée entre des maisons et en plein soleil, pas d’intempéries car il n’y aucun problème pour le bitume.

Eh oui car ce système d’intempéries on l’aura compris a été prévu pour ménager les matériaux et la bonne marche du chantier  mais certainement pas les ouvriers: peu importe qu’ils se liquéfient autant que le goudron qu’ils étalent, du moment que la route sera bien faite et tiendra parfaitement! En plus bien entendu pour des raisons de sécurité pas question de porter autre chose que des pantalons, ainsi que des manches longues qui protègent du soleil (il ne faudrait pas des employés se retournent contre l’entreprise si leur cancer de la peau s’avère être causé par leurs conditions de travail), sans oublier le casque qui pèse sur la tête et transforme le ciboulot en cocotte-minute.

 

Alors quand je me plains un peu je me tape sur les doigts et j’arrête. Et quand j’entends des employés de bureau se plaindre de ce que leur climatisation est mal réglée et trop froide, là j’ai bien envie de frapper.

 

A lire sur France-info : Le calvaire de ceux qui travaillent dehors durant la canicule

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 19:36

 

« Mais quel con »… ce sont à peu près les seuls mots qui me sont venus à l’esprit en apprenant la décision de Trump de se retirer des accords de la Cop 21. Oui parfois les mots me manquent pour commenter les choses qui arrivent autour de moi, qu’elles soient loin ou près, néanmoins je dois dire que ces quelques mots me semblent parfaitement adéquats à défaut d’être choisis et je ne pense pas pouvoir faire bien mieux même après quelques jours de réflexion.

Vous me direz que cette décision n’a rien d’étonnant, elle est tout à fait cohérente avec le personnage : égoïste, égocentrique, passéiste, totalement dénuée de perspective et de réflexion à long terme, bornée et tout à fait limitée, bref tout à fait à son image.

N’empêche, même si je me disais tout ça, j’avais la naïveté de croire que tout le monde pouvait changer et que même le plus décérébré des crétins était capable de faire preuve de bon sens, fut-ce sur un malentendu, qui sait. Ben non, faut croire que je suis indécrottablement optimiste quant à la nature humaine.

Ainsi donc les États-Unis sont définitivement retournés dans les années 50 : les centrales à charbons vont tourner à plein régime, les forages vont reprendre de plus belle et les oléoducs et autres gazoducs géants vont sillonner le pays, youpi !

 

On peut chercher ce qui a bien pu motiver la décision de Trump : la création d’emploi et le pouvoir d’achat de ses administrés qui en découlerait ? Le développement économique et l’enrichissement de certains secteurs d’activité ? Non, ce qui a motivé Trump c’est la possibilité de satisfaire son ego surdimensionné et de se faire mousser en montrant qu’il est capable de respecter une promesse de campagne. La belle affaire !

 

En fait il me donne l’impression de jouer à celui qui pisse le plus loin. Le problème c’est qu’il va être tout seul pour jouer. C’est con hein…

Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 13:26

L'alcool au volant c'est pas bien, mais au manche à balai c'est pas mieux. Et en plus c'est pas discret...

 

Un verre ça va...
Un verre ça va...
Partager cet article
Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche