Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 19:33

Victor Hugo était-il un visionnaire ou bien l'histoire est-elle un éternel recommencement? Assurément les deux. En tous cas ce poème de 1872 déterré par le «Canard enchainé» sonne étrangement et tristement d'actualité.

Un air de déjà vu?

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

sylvie 08/01/2016 10:53

Je ne pense pas du tout que le Paris de Hollande et compagnie soit celui décrit par Victor Hugo.... voyons, un peu de réalisme et de clairvoyance !....

sylvie 09/01/2016 14:21

absolument.....

La Ségaline 08/01/2016 14:05

Bien sûr que ces deux Paris n'ont rien à voir, mais tout de même on est forcé d'admettre que le texte aurait parfaitement pu être écrit de nos jours et qu'en tous cas il se réfère à un Paris (ou une France) idéal qui n'est plus celui de Hollande mais qui n'était plus non plus tout à fait celui de Hugo...

Sirius 08/01/2016 08:40

Un peu "francocentriste", tout de même, le grand Victor.

Et puis, j'en ai assez de cette "commémorationite" qui n'en finit pas! Comme si le mauvais film de 2015 ne suffisait pas, il faut qu'on nous le repasse jour après jour depuis une semaine. Journées, émissions, magazines "spécial attentats"; on baigne dans la morbidité!

Où est la liberté qu'on prétend défendre? A-t-on encore le droit de "ne pas être Charlie" sans être taxé de sympathie envers les djihadistes, voire de facho?

Je ne me sens pas obligé de me gargariser de cette soupe au goût de rance. En ce qui me concerne, la coupe est pleine.Tant pis si je suis un mauvais Français! Tiens, à ce propos, vu que j'ai la double nationalité, peut-être ces propos me vaudront-ils la déchéance de ma nationalité...

La Ségaline 08/01/2016 14:02

Je partage assez ton opinion et il me tarde que cette semaine de commémoration soit terminée (avec cette apothéose de voir Johnny rendre hommage à Charlie Hebdo alors que Cabu et Charb ne pouvaient pas voir ce chanteur!)car moi aussi je sens que j'en ai de reste. Bien sûr il faut se souvenir, ou plutôt ne pas oublier, mais je pense tout comme toi qu'il n'est pas besoin de bégayer jusqu'à plus soif, il y a même quelque chose dans ce trop-plein qui frôle l'indécence, je crois qu'un peu de mesure et de sobriété serait une plus grande marque de respect à l’égard des victimes et de leurs proches. Mais évidemment il faut bien rassasier les médias, faire de l'audience et du spectacle. Personnellement tout ce que j'ai pu apercevoir cette semaine comme émission ou témoignage ne m'a pas apporté grand chose.
Penser cela ne fait pas de toi un mauvais Français, je l'espère en tous cas puisque dans ce cas je suis une bien piètre Française moi aussi. Mais au fait qu'est-ce que cela veut bien dire qu'«'être Français»?
P.S indiscret... quelle est donc cette double nationalité? je ne le répéterai pas...

sylvie 08/01/2016 10:55

Bien d'accord avec vous !....
Le bon côté des choses, c'est qu'à force de vouloir "charger" les consciences ils vont eux-mêmes finir par annuler l'effet recherché auprès des populations....

Le Mousquetaire des Mots 07/01/2016 22:06

Bonsoir Ségaline,
Je lis le Canard et pensais mettre cet article en ligne. Sacré Victor Hugo, il dit mieux que personne ce qu'est l’infamie. On dirait qu'il décrit ce qu'il s'est passé à Paris. Oui, l'histoire est en perpétuel renouvellement. On le sait, mais on l'oublie si facilement... C'est tellement plus simple de vivre dans l'insouciance... Aujourd'hui, nous sommes rappelés à l'ordre par une cruauté sans nom et le souci de ces autres qui veulent en découdre contre nous. On ne peut lutter contre la folie meurtrière de quelques esprits malsains, sauf en restant nous-mêmes. On ne peut que souhaiter que cela cesse. En attendant, on serre les fesses et on vit notre vie. Que faire d'autre ?

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche