Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 11:45

«Afin d'éradiquer l'épidémie actuelle d'influenza aviaire (grippe aviaire), Madame la Préfète demande que l'ensemble des volailles des basses-cours soit confiné pendant la période du 18 avril au 16 mais 2016. Il n'y a toutefois pas d'obligation d'abattage.»

Voici le courrier qui accompagne une fiche de recensement desdites volailles qui nous a été donnée à Teyssieu. Au-delà de la perplexité que suscite dans mon esprit le choix de ces dates (pourquoi dans un mois si l'épidémie est déjà là?...) je me vois fort mal imposer à mes charmantes gallinacées ainsi qu'à mes oies un confinement dans leurs poulaillers respectifs (oui car en plus il faut séparer les palmipèdes des autres volailles, comprenne qui veut il y a sûrement une raison). Pauvres bêtes, ne pas voir le jour durant un mois, ne pas pouvoir aller gambader et savourer quelques vers et brouter un peu d'herbe, voilà qui va sérieusement faire chuter la production d’œufs et compromettre les goûters: adieu crêpes, gaufres et autres gâteaux au yaourt... Et Brigitte bardot va nous tomber dessus pour mauvais traitement à animal.

Bon que risque-t-on en cas de contrôle (bon courage!), un abattage imposé? Bah si ces messieurs-dames de la préfecture veulent se charger de l'affaire je crois que je ne vais pas m'y opposer, surtout pour le jar!

 

Ou bien on va opter pour une mesure radicale de confinement... au congélateur.

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline
commenter cet article

commentaires

Fleurdelys 24/03/2016 17:56

Mon voisin presqu'octogénaire qui élève quelques poules et canards ainsi que deux oies, ces dernières déjà âgées et nullement destinées à être sacrifiées,a reçu la même injonction qui d'après ses recherches, serait destinée à protéger les volailles de basse-cour d'une contamination par les oiseaux migrateurs. Cette explication le laisse perplexe car lorsque s'ouvrira la période visée par l'arrêté préfectoral, il y aura belle lurette que les oiseaux migrateurs seront passés au-dessus de nos têtes, sans compter que si c'est là le véritable motif il faudra embastiller les volailles deux fois l'an.
Petite précision de langage : le mot "gallinacé" peut s'employer comme adjectif ou comme substantif, mais dès lors qu'il est employé comme substantif il est exclusivement du genre masculin: ainsi une poule est UN gallinacé et non pas une gallinacée n'en déplaise aux enragés de la féminisation à outrance du vocabulaire (un homme peut être UNE victime et une femme UN témoin, et vouloir imposer le contraire entraînerait une confusion des plus ridicules).
Par ailleurs le mâle de l'oie est le jars et non pas le jar (mais je mets cela sur le compte d'une erreur de frappe à laquelle nul n'échappe).

La Ségaline 24/03/2016 18:38

Merci pour vos remarques précises sur l'orthographe, cependant j'ai cru voir que le dictionnaire de l'Académie (et pas celle des Neuf) acceptait le féminin «gallinacée» comme désignant un animal de l'ordre des gallinacés, comme ma poule! Mais ne pinaillons pas, surtout en ces temps où chacun va bientôt pouvoir écrire comme bon lui semble! Pour tout le reste je suis bien d'accord: s'il faut confiner la volaille pour lui éviter une quelconque contamination , apparemment il n'y a pas urgence puisque cela ne devrait être effectif que dans un mois. La logique préfectorale est impénétrable...

Agatheb2k 20/03/2016 14:15

Le précédent confinement se limitait pour les poules à une volière couverte pour qu'elle ne reçoivent pas de fientes d'oiseaux migrateurs... mais j'étais parisienne à l'époque, je n'y avais pas prêté plus d'attention. Sur ma commune je voudrais bien qu'ils éliminent quelques pigeons avant qu'ils ne me tuent en me faisant tomber une pierre du mur qu'ils coloniser pour nicher sur la tête.

jfvionnet 20/03/2016 08:09

Oh ! Là ! Là ! Ces gallinacées sont trop dangereux avec la grippe aviaire. Confinés dans leurs poulaillers, ils vont s'éclater et ne seront pas malades. Heureux préfet au pré !

Le Mousquetaire des Mots 19/03/2016 15:34

Hello Ségaline,
Confinement et comme tu l'écris si finement con... finement. C'est vrai que tu niches quelque part dans le sud-ouest (à moins que je ne me trompe... ?) et que ladite influenza aviaire semble avoir élu domicile dans cette région, mais cela fait un moment déjà. Alors, pourquoi un appel à la vigilance aussi tardivement et pourquoi remettre à un peu plus tard ce confinement ? Le principe de précaution aurait dû déclencher l'alerte bien plus tôt ce me semble. J'ai bien du mal à comprendre ce type de processus préfectoral. A croire que ça met du temps à descendre de Paris, il est vrai, dans des contrées loin de tout et surtout de la capitale. Bon courage chère amie et surtout n'abats pas tes gallinacées : ces pauvres bêtes n'ont vraisemblablement rien du tout.
J'aime beaucoup le trait d'esprit de Sirius : l'humour est une espèce de résistance face à l'administration qui entend régenter le quotidien de tout le monde (est-ce à bon escient ?).

Sirius 19/03/2016 13:46

Puisque tes Gallinacées seront tenues à l'écart, pourquoi ne pas tenter de savourer toi-même quelques vers? Tu pourrais ensuite initier Madame la Préfète à ce mets d'exception, si longtemps boudé par nous Occidentaux...

La Ségaline 19/03/2016 14:07

Oh là, pas si vite: ne confondons pas Ségala et Koh Lanta!

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche