Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 21:32

 

Les fêtes de fin d'années sont passées et bien passées, voilà une bonne chose de faite. Terminé le déluge de jouets pour les enfants qui de toute façon finiront par reprendre leurs bons vieux joujoux éprouvés. Fini tous ces petits cadeaux échangés par obligation qui n'engendrent parfois pas plus de plaisir d'un côté que de l'autre, de ceux qui nous obligent à afficher une mine faussement réjouie mais véritablement perplexe, de ceux qui font dire « Oh c'est chouette mais...qu'est-ce que c'est ? » Terminée aussi l'indigestion de mets plus lourds les uns que les autres, rituel gastronomique auquel il faut se plier parfois de mauvaise grâce, car en effet comment rester poli et un parfait convive en refusant des mets préparés avec soin et souvent hors de prix. Personnellement mon indigestion est plutôt virtuelle, elle vient encore une fois de ce satané JT qui nous a servi chaque jour avant la date fatidique des réveillons des reportages sur les impératifs d'une bonne table ou comment ne pas se louper et en mettre plein la vue à ses invités. Virtuelle est mon indigestion car cette année nous n'avons été invités à aucun repas festif, et c'est tant mieux : je ne suis pas en effet la convive parfaite qui se pourlèche les babines en savourant des plats extraordinaires dont la facture l'est tout autant. J'ai goûté une fois il y a bien longtemps du caviar et j'ai eu l'impression d'avoir du poisson cru dans la bouche pendant plusieurs heures ; je ne rechignerais pas sur le foie gras mais je dois dire que je culpabilise un peu quand je pense au traitement subi par ces pauvres oies et canards, tout en m'interrogeant sur le bien fondé de remplir mon estomac avec le foie malade d'un de ces charmants volatiles ; je ne raffole pas des truffes et je leur préfère de loin leurs simples cousins que sont les cèpes (sans doute mon côté rustique pour ne pas dire rustre peut-être) ; quand aux huîtres leur simple vue me donne mal au cœur et je n'ai pas l'habitude d'ingurgiter des animaux qui n'ont pas été tués et cuisinés au préalable (et pas non plus sauvagement ébouillantés comme ces pauvres homards), en outre j'ai encore le souvenir visuel et surtout sonore de quelques convives avec qui j'ai partagé un réveillon il y a fort longtemps et dont la dégustation n'avait rien de délicat, je vous laisse imaginer le bruitage...

Vous me direz que ces repas sont tout de même l'occasion de boire de bons vins. Certes. Vous allez dire aussi que décidément je ne suis pas sortable car je ne ferais pas des kilomètres à genoux pour boire du champagne, mauvaise Française que je suis.

« Et la convivialité dans tout cela ? » m'assènerez-vous pour finir. Hé bien je vous répondrai que la simplicité dans les mets n'empêche nullement la convivialité Dieu merci. D'ailleurs si cette année nous n'avons pas réveillonné comme pour chaque Saint-Sylvestre avec nos amis pour cause d'impératifs divers des uns et des autres cela ne nous a pas empêché de nous retrouver, non pas autour d'un plantureux repas car faire la cuisine au pied levé pour quinze personnes n'a emballé personne, mais autour d'un simple verre en début de soirée du 30 décembre (oui, on fait comme on veut !), après que chacun eut dîné de son côté : du bon cidre, un bon café agrémenté de bons petits gâteaux faits maison (cannelés, madeleines et brioches sont partis comme des petits pains), le tout au coin de la cheminée, voilà qui nous a suffi pour nous retrouver tous et passer une excellente soirée sans lendemain pénible.

 

Et en plus on aura même pas mal aux cheveux...

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Chroniques ménagères
commenter cet article

commentaires

La Griotte 06/01/2011 17:28



S'il est un met suspect entre tous, outre le foie gras, et pourtant je viens de là où on les gave, c'est le champagne... Ah ! la ronde des hélicoptères déversant les produits d'entretiens de ces
vignes de plus en plus fragiles... Chaque fois c'est pareil : je suis malade pendant 3 semaines !



La Ségaline 07/01/2011 08:09



Hé oui, comme dit l'autre «On ne nous dit pas tout»!



Candy75 04/01/2011 17:34



Moi aussi je suis bien contente que les fêtes de fin d'année soient terminées. Tout cette accumulation de "bouffe" dans les magasins me dégoute un peu et je dois dire que je me régale mieux avec
une bonne soupe aux légumes maison et d'un plat de saucisses aux lentilles. Mon grand régal c'est du hareng saur pommes de terre tièdes à l'huile. Plat très simple et tellement délicieux mais
offrir cela à un repas de Noël ou du 1er de l'An ne fait pas très sérieux. Donc, les ripailles sont derrière nous et tant mieux et profitons à nouveau des plats mijotés qui nous réconfortent en
cette période hivernale.



laophi 04/01/2011 13:59



Tout au long de l'année et en de mutiples occasions des fêtes ou réunions ont lieu sans avoir à dévaliser les rayons alimentation des commerçants. Je n'ai pas le sentiments qu'elles soient moins
bien réussies pour autant.


La médiatisation des fêtes de fin d'année serait elle une forme de conditionnement sectaire dirigée par le Pouvoir ou le Vouloir ? Il faut le Savoir pour retrouver de vraies valeurs et que
si un dépôt de nourriture parte si étrangement en fumée, les bénéficiaires ne soient pas privés alors que d'autres vomissent leur excès.


Que 2011 te soit un régal et pas frugal ainsi qu'aux êtres aimés.



Marilys 02/01/2011 22:20



Je n'ai jamais goûté de caviar, mais ça ne me tente pas beaucoup, je n'aime pas non plus les huitres... par contre, je dois bien avouer que j'apprécie bien le foie gras et que j'ai un petit
faible pour le champagne ...


Chez nous cette année, repas de noel en petit comité familial, et simple soirée avec ma soeur pour le 31 (et un peu de champagne quand meme !)


Bonne année à toi aussi et à ta famille !



Pangloss 02/01/2011 09:22



Bravo! Mort aux fêtes obligatoires! Celles qu'on est obligé de fêter et celles que les autres fêtent et qu'on doit supporter!



bellelurette 02/01/2011 09:08



Ah ah ton article me ravit d'aise ! Plus ça va et plus nous sommes nombreux à ne pas aimer les fêtes qui ne sont qu'un ramassis de faux semblants. Et cette année, au moment des douze coups de
minuit, pas un bruit dehors, pas un pétard, rien.



Agatheb2k 01/01/2011 19:18



Calme plat aussi dans le sud du département, boulot et calendrier obligent, pas de débordements culinaires... quoique je confesse un petit penchant pour le pâté truffé-maison avec une noix de
foie gras en son coeur... et quelques girolles à côté des cèpes, puis un bon fromage du Cantal et son verre de vin... c'est divin, pour bien commencer une nouvelle année !


Lever de soleil ce matin au nord de l'Europe pour ma carte de voeux... il n'a pas daigné se montrer chez moi !






La Ségaline 02/01/2011 10:00



Bonne année à toi et à tes proches, même s'ils sont loin!



Jean-François Vionnet 01/01/2011 18:11



Égoïstement, je suis un peu comme toi, bien que j'aime la truffe, les cèpes, enfin tous les champignons. J'ai la chance d'avoir une voisine qui a des chênes truffiers, donc il m'arrive de pouvoir
faire une petite omelette. Enfin tout est passé, ni pire ni meilleure que les autres années, sans cotillon, mais un peu de champagne avec grande modération.


Aussi égoïstement, j'espère te lire encore souvent l'année que vient,


Alors bonne année, bonne santé.



La Ségaline 02/01/2011 09:58



Bonne année et bonne santé à mon correcteur attitré!



griounette 01/01/2011 11:09







sirius 01/01/2011 09:11



Après avoir lu ton article, j'ai été pris d'une intense envie de faire un copier-coller vers mon propre blog. Puis, après une lecture plus minutieuse, j'ai relevé deux points de discorde: je
n'aime ni le foie gras, ni le champagne, et préfère le caviar. Les "Fêtes" sont finies, et c'est tant mieux . Maintenant, il ne reste plus qu'au brouillard à se lever, et à la vie de reprendre
son cours!


Bonne année à toi et à ta famille!



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche