Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 07:00

Les cartes de voeux virtuelles c'est bien pratique, gratuit, rigolo et tout ce qu'on veut. N'empêche, c'est bien impersonnel à l'image des cartes  qu'on reçoit  et qui ont été envoyées dans la foulée à tout le carnet d'adresse : une misère.

Alors cette année je me suis remise à la bonne vieille carte acheminée par ces zélés employés de notre cher service public à qui il faut bien donner du travail si on veut garder notre bureau local, pardon notre agence postale : je me fais un devoir de tout poster dans mon village histoire de maintenir le volume, c'est une goutte d'eau mais en ces temps de déshydratation du budget et de déménagement du territoire, c'est toujours ça. Oui je sais je suis un peu naïve.

Donc à moi les cartes fournies gracieusement par Handicap International en remerciement de ma petite obole, ou les cartes un peu kitsch avec des jolis paysages enneigés parsemés de quelques paillettes qui ravissent toujours les plus anciens parce que sans doute cela leur rappelle celles de leur enfance. Et puis comme notre aîné est entré au CP ça lui fait un petit exercice d'écriture : il est ravi de pouvoir griffonner quelques mots aux grands-parents, et moi ça m'évite d'avoir à me creuser la tête pour un petit message original.

Maintenant que tout a été cacheté, timbré, posté nous vivons dans l'attente d'une réponse par le même biais (et j'enrage quand on répond par téléphone, quelle muflerie) pour le plaisir de décacheter et découvrir à notre tour une jolie petite carte bien désuète qui nous ravira. Ah, le bonheur c'est simple comme un petit mot.

 

Alors bonnes fêtes de fin d'année à tous.

 

 

Teyssieu enneigé

 

 

Partager cet article

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Chroniques ménagères
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 26/12/2010 13:27



Tu as bien raison, le facteur, s'il veut survivre, doit apporter du courrier et pas seulement les factures. D'ailleurs, quelle joie de trouver dans la boîte
une lettre, une carte : cela veut dire que quelqu'un, quelque part, pense à nous. Internet, c'est bien, mais cela ne remplacera jamais le plaisir de décacheter une lettre, n'est-ce-pas
?



griounette 24/12/2010 11:59



gros bisous



laophi 24/12/2010 11:41



Moi je suis bien content de vivre tous les ans cette magnifique période de Noël qui prône l'amour, le partage et la réunion.


Tout ceci est bien visible déjà dans les magasins qui sont arpentés en long en large et en travers par des tas de personnes amoureuses de leurs prochains (très proches) et qui n'hésitent pas à
coups de caddy à déstabiliser les autres et à les pousser pour leur piquer une place aux caisses. 


Vive la magie de Noël qui s'apparente plus à un parcours du combattant même pour ceux , inexorablement pris en otage, qui ne veulent pas y participer et ne demandent qu'à vivre comme tous les
autres jours.


Charme désuet d'un autre temps la carte postale a un détracteur de masse en la Poste elle même qui bombarde des publicités pour ses services et achats de cadeaux en lignes. Protège ton agence,
bientôt elle est virée ....


Joyeux Noël quand même.


Désolé je n'ai pas ton adresse pour t' adresser mes voeux par la poste. De toute façon il neige, la boite n'est pas accessible et ne sera pas relevée.


Mais quel est l'idiot qui a mis Noël en décembre ? Un peut de réflexion n'aurait pas été de trop ....



La Ségaline 24/12/2010 13:20



En effet quelle belle époque que Noël où l'on fête l'amour (de la bonne chère), le partage (des frais du festin) et la réunion (dans les grands magasins).


N'aies aucun regret pour la carte que je ne recevrais pas car j'aime bien la tradition mais je ne voudrais pas me casser une jambe en bravant le froid, le neige et le verglas pour aller moi
aussi à la boîte aux lettres. À moins que le facteur ne monte jusqu'à la maison...car il ne nous pas trouvé l'autre jour pour les calendriers.



Candy75 24/12/2010 11:01



Bon Noël à toi et à ta famille. Comme le dit si bien Sirius, pourquoi attendre le 1er de l'An pour penser à ceux que l'on aime. Idem pour la Toussaint. Maintenant il y a la journée de la femme,
du chien, du chat, du poisson rouge etc. Les commerçants ne savent plus quoi inventer pour faire tinter leur tiroirs caisse. Nous vivons dans une société de consommation et il faut s'adapter.
Chacun fait comme il se sent. 



La Ségaline 24/12/2010 13:23



En effet il y a une journée pour tout, et pour ce qui est de la journée de la bêtise et de la connerie humaine, pas de soucis c'est tous les jours. Oui nous vivons dans une société de
consommation, je dirais même de sur-consommation, alors on peut s'adapter...ou essayer de résister. Bonnes fêtes de fin d'année à toi et à tes proches.



sirius 24/12/2010 09:11



Moi, j'ai une toute autre idée de la chose. Quand on aime vraiment les gens, c'est 365 jours par an qu'on leur souhaite santé et bonheur! Alors, ceux qui se souviennent de moi juste au moment des
fêtes, histoire de respecter la tradition, ça m'agace au plus haut point, que la carte soit réelle ou virtuelle. Un peu comme ceux qui s'évertuent à m'offrir une boîte de chocolats au lait, alors
que ça fait 10 ans que je leur dis que je déteste le chocolat au lait!


 


Voilà, tu m'as donné l'occasion de m'exprimer sur le sujet, c'est fait! Bon Noël à toi et toute ta petite famille quand même!



La Ségaline 24/12/2010 13:12



Je partage ton avis quant au fait de célébrer l'amitié et l'affection qu'on porte aux autres tous les jours de l'année, mais l'un n'empêche pas l'autre. D'ailleurs je n'envoie de voeux qu'à
ceux avec qui je suis de toute façon en contact le reste de l'année. Bonnes fêtes de fin d'année à toi et aux tiens.



Pangloss 24/12/2010 09:02



Ah! Les vieilles cates, leur paysage enneigé et les paillettes! Un vrai Noël!



Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche