Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 21:06

       Dans un courrier adressé à Luc Châtel un député socialiste s'est ému du peu de cas et du mauvais traitement que le président de la République faisait subir à notre bel idiome national (non je ne parlait pas de Carla j'ai dit idiome, pas idiote nationale). Pour toute réponse le ministre lui a fait remarquer que si Nicolas Sarkozy s'exprimait ainsi c'était pour éviter tout style amphigourique afin d'être bien compris de tous les citoyens : « en ces temps de complexité et de difficulté, le Président de la République parle clair et vrai, refusant un style amphigourique et les circonvolutions syntaxiques qui perdent l'auditeur et le citoyen » On serait tenté d'ajouter « et l'électeur. » Certes « Casse toi pôv'con » ça a le mérite d'être très clair et sans ambiguïté. De là à dire comme cela est sous-entendu par le ministre que la majorité des Français n'est pas capable de comprendre une phrase simple et correcte, il n'y a pas loin. Et prendre ce prétexte de la proximité et de la compréhension c'est vraiment faire insulte à l'intelligence de ces mêmes citoyens.

 

     Comme je ne voudrais pas donner raison au ministre je me suis ruée sur mon dictionnaire qui s'il ne me parle pas forcément clair est au moins toujours dans le vrai, afin d'y chercher la définition de ce si joli terme judicieusement placé par Luc Châtel, vous savez cet ex-ministre de l'Éducation Nationale qui était si fort en orthographe mais qui apparemment a aussi du vocabulaire.

Amphigourique n'est pas comme pourraient le croire certains amateurs de raccourcis un adjectif caractérisant des étudiants distraits se gourrant régulièrement d'amphithéâtre. Non non non.

Amphigourique désigne ce qui est caractéristique de l'amphigouri. Merci petit Robert. Amphigouri désigne donc un discours ou un récit burlesque, volontairement obscur ou incompréhensible, mais aussi par extension un propos ou un écrit volontairement confus et inintelligible en raison de l'incohérence des idées et de l'expression. Je retiendrais comme définition d'amphigourique celle-ci : dont le style contourné et alambiqué supplée à la carence ou à la précarité de ses fondements. Diantre, ne s'agirait-il pas ici tout bonnement de la définition de tout discours politique?!

 

     Allez, mettons-nous au niveau de notre souverain et résumons ainsi sa politique et sa philosophie dans des termes qu'il devrait pouvoir comprendre : « Ni vu ni connu j't'embrouille »

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 09:47

L'autre soir nous étions quinze autour d'un bon verre, et vous savez quoi? Pas un seul d'entre nous n'est sur Facebook. Non mais vraiment, quelle époque...

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 21:32

 

Les fêtes de fin d'années sont passées et bien passées, voilà une bonne chose de faite. Terminé le déluge de jouets pour les enfants qui de toute façon finiront par reprendre leurs bons vieux joujoux éprouvés. Fini tous ces petits cadeaux échangés par obligation qui n'engendrent parfois pas plus de plaisir d'un côté que de l'autre, de ceux qui nous obligent à afficher une mine faussement réjouie mais véritablement perplexe, de ceux qui font dire « Oh c'est chouette mais...qu'est-ce que c'est ? » Terminée aussi l'indigestion de mets plus lourds les uns que les autres, rituel gastronomique auquel il faut se plier parfois de mauvaise grâce, car en effet comment rester poli et un parfait convive en refusant des mets préparés avec soin et souvent hors de prix. Personnellement mon indigestion est plutôt virtuelle, elle vient encore une fois de ce satané JT qui nous a servi chaque jour avant la date fatidique des réveillons des reportages sur les impératifs d'une bonne table ou comment ne pas se louper et en mettre plein la vue à ses invités. Virtuelle est mon indigestion car cette année nous n'avons été invités à aucun repas festif, et c'est tant mieux : je ne suis pas en effet la convive parfaite qui se pourlèche les babines en savourant des plats extraordinaires dont la facture l'est tout autant. J'ai goûté une fois il y a bien longtemps du caviar et j'ai eu l'impression d'avoir du poisson cru dans la bouche pendant plusieurs heures ; je ne rechignerais pas sur le foie gras mais je dois dire que je culpabilise un peu quand je pense au traitement subi par ces pauvres oies et canards, tout en m'interrogeant sur le bien fondé de remplir mon estomac avec le foie malade d'un de ces charmants volatiles ; je ne raffole pas des truffes et je leur préfère de loin leurs simples cousins que sont les cèpes (sans doute mon côté rustique pour ne pas dire rustre peut-être) ; quand aux huîtres leur simple vue me donne mal au cœur et je n'ai pas l'habitude d'ingurgiter des animaux qui n'ont pas été tués et cuisinés au préalable (et pas non plus sauvagement ébouillantés comme ces pauvres homards), en outre j'ai encore le souvenir visuel et surtout sonore de quelques convives avec qui j'ai partagé un réveillon il y a fort longtemps et dont la dégustation n'avait rien de délicat, je vous laisse imaginer le bruitage...

Vous me direz que ces repas sont tout de même l'occasion de boire de bons vins. Certes. Vous allez dire aussi que décidément je ne suis pas sortable car je ne ferais pas des kilomètres à genoux pour boire du champagne, mauvaise Française que je suis.

« Et la convivialité dans tout cela ? » m'assènerez-vous pour finir. Hé bien je vous répondrai que la simplicité dans les mets n'empêche nullement la convivialité Dieu merci. D'ailleurs si cette année nous n'avons pas réveillonné comme pour chaque Saint-Sylvestre avec nos amis pour cause d'impératifs divers des uns et des autres cela ne nous a pas empêché de nous retrouver, non pas autour d'un plantureux repas car faire la cuisine au pied levé pour quinze personnes n'a emballé personne, mais autour d'un simple verre en début de soirée du 30 décembre (oui, on fait comme on veut !), après que chacun eut dîné de son côté : du bon cidre, un bon café agrémenté de bons petits gâteaux faits maison (cannelés, madeleines et brioches sont partis comme des petits pains), le tout au coin de la cheminée, voilà qui nous a suffi pour nous retrouver tous et passer une excellente soirée sans lendemain pénible.

 

Et en plus on aura même pas mal aux cheveux...

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 22:14

En cherchant de quoi renouveler le stock de CD de la voiture je suis tombée sur un vieil album de Morcheeba, enfin tout est relatif, il n'a que 10 ans (!), un véritable ovni dans ma discothèque qui s'articule plutôt autour d'artistes rock, folk voire country-rock. C'est dire qu'un groupe comme Morcheeba y fait figure d'extra-terrestre. Terrestres ils le sont, et extras encore plus, notamment sur ce titre: c'est groovy, swing, soul, jazzy, enfin tout ce qu'on veut qui n'a strictement rien à voir avec ce que j'écoute la plupart du temps. Et pourtant j'écouterais cette chanson en boucle jusqu'à plus soif, ça me transporte, me donne envie de bouger, de taper dans les mains, voire même de chanter...c'est dire. J'espère que vous apprécierez vous aussi.

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 13:24

Pauvres touristes bloqués dans les aéroports! Ne croyez pas que je me moque car je compatis sincèrement surtout lorsque je vois des familles avec des jeunes enfants obligées de dormir dans une aérogare. Simplement j'aimerais qu'on parle d'autre chose aux infos, quelle que soit la chaîne que je regarde. Enfin j'exagère, il faut être honnête, on ne parle pas que des intempéries aux JT: on y parle aussi du foie gras, de comment accommoder sa dinde ou son chapon (la volaille hein, pas son conjoint), des derniers achats de Noël et du grand barbu habillé tout en rouge. Si les marronniers sont en jargon journalistiques ces reportages qui reviennent immanquablement à chaque saison, on peut dire qu'en ce moment c'est carrément des forêts qu'on nous sert à chaque journal, de quoi couper la télé si ce n'est déjà fait.

 

En attendant le miracle de Noël opère puisque malgré le froid et les conditions hivernales figurez-vous qu'il ne semble pas y avoir un seul SDF mort de froid ces dernières semaines, c'est merveilleux. Pour les SDF qui vraiment feraient exprès de rester dehors alors qu'ils ne sont même pas obligés de prendre leur voiture pour aller remplir leurs cabas, si d'aventure ils ne trouvaient pas de lit où dormir cette nuit dans les centres où l'on déplore qu'il n'y a aucune place supplémentaire à disposition, qu'ils aillent donc faire un tour à Roissy: j'ai vu à la télé ce midi le spectacle merveilleux de dizaines de lits bien disposés avec couvertures et tout et tout et qui n'attendent plus qu'eux. Comment? Ah pardon on me dit que ces lits sont réservés pour les voyageurs  coincés qui ne pourront pas aller s'empiffrer dans leur famille pour le réveillon. Bon, alors soyons solidaires...

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 07:00

Les cartes de voeux virtuelles c'est bien pratique, gratuit, rigolo et tout ce qu'on veut. N'empêche, c'est bien impersonnel à l'image des cartes  qu'on reçoit  et qui ont été envoyées dans la foulée à tout le carnet d'adresse : une misère.

Alors cette année je me suis remise à la bonne vieille carte acheminée par ces zélés employés de notre cher service public à qui il faut bien donner du travail si on veut garder notre bureau local, pardon notre agence postale : je me fais un devoir de tout poster dans mon village histoire de maintenir le volume, c'est une goutte d'eau mais en ces temps de déshydratation du budget et de déménagement du territoire, c'est toujours ça. Oui je sais je suis un peu naïve.

Donc à moi les cartes fournies gracieusement par Handicap International en remerciement de ma petite obole, ou les cartes un peu kitsch avec des jolis paysages enneigés parsemés de quelques paillettes qui ravissent toujours les plus anciens parce que sans doute cela leur rappelle celles de leur enfance. Et puis comme notre aîné est entré au CP ça lui fait un petit exercice d'écriture : il est ravi de pouvoir griffonner quelques mots aux grands-parents, et moi ça m'évite d'avoir à me creuser la tête pour un petit message original.

Maintenant que tout a été cacheté, timbré, posté nous vivons dans l'attente d'une réponse par le même biais (et j'enrage quand on répond par téléphone, quelle muflerie) pour le plaisir de décacheter et découvrir à notre tour une jolie petite carte bien désuète qui nous ravira. Ah, le bonheur c'est simple comme un petit mot.

 

Alors bonnes fêtes de fin d'année à tous.

 

 

Teyssieu enneigé

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 08:00

À la recherche de quelque bonne petite chanson à vous mettre sous la dent je me suis attardée un peu sur les idoles de ma jeunessse, le groupe The Police: devant la difficulté de choisir un titre tant ils sont tous excellents j'ai du abandonner, d'autant que ça aurait fait une vieillerie de plus, de quoi faire dire à certains lecteurs que je suis une nostalgique du temps jadis, etc. Que nenni point du tout et il m'arrive d'écouter  des choses assez récentes. Si si, je vous jure. Bref de fil en aiguillle j'ai pensé à U2 qui lui aussi est un bon groupe bien basique et qui contrairement à Police n'a pas eu la mauvaise idée de s'arrêter après leur 5e album. Et heureusement pour nous car nous n'aurions pas eu le bien nommé « Magnificent» que voilà. Évidemment ça ne détrônera jamais le génie de «Unforgettable fire» mais c'est quand même bien beau. Batterie, guitare, basse, pas grand chose de plus, ça suffit pour faire du bon rock'n roll.

 

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 09:39

Habiter dans le périmètre d'un monument historique, comme c'est notre cas, présente souvent certains inconvénients, notamment pour tout ce qui concerne les constructions et autres aménagements extérieurs qui pourraient nuire à la beauté du site.

Mais cela présente d'indéniables avantages : outre le fait d'avoir en permanence une belle vue, cela permet également de couper court à toutes sortes de démarchages pénibles et de plus en plus fréquents. Fenêtres PVC, panneaux solaires, j'en passe et des meilleures, pas une semaine sans qu'on soit sollicité. Et là c'est imparable : après les politesses d'usage je les laisse débiter un peu leur boniment histoire que ça leur fasse au moins un bon entraînement pour les vrais gogos clients potentiels, et lorsqu'ils pensent que le poisson est ferré là je leur sors mon laïus à moi «Je vous arrête tout de suite, nous habitons à côté d'un monument historique» (à prononcer avec un faux air de déploration). Hé ben c'est à peine s'ils vous disent au revoir, à l'instar de l'interlocutrice de ce matin qui m'a presque raccroché au nez!

 

Bon vous savez ce que c'est : à la campagne on a les plaisirs qu'on peut et gâcher ne serait-ce que cinq minutes de la journée de quelqu'un, c'est toujours ça de pris.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 13:23

Quelle ironie tout de même : les Français qui sont sous la neige maudissent celle-ci qui leur empêche de prendre la route pour aller...aux sports d'hiver. Cherchez l'erreur ! Bon c'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de relief par là-haut mais au lieu de pester il n'y a qu'à faire contre mauvais fortune bon coeur : vive le ski de fond et les raquettes.

 

Plus sérieusement je suis un peu excédée par le traitement que font les JT de cet épisode neigeux : ciel, de la neige en décembre, quel scoop! Les trois quarts d'une édition sont consacrés à ce qui n'est qu'un fait divers (et d'hiver), et après en avoir parlé abondamment, à grands renforts d'envoyés spéciaux dépêchés sur place (tiens ils ont donc réussi à se déplacer ceux-là, ce ne doit donc pas être si catastrophique) on nous donne du «Dans le reste de l'actualité...» Car dans le reste de l'actualité il n'y a plus vraiment que des broutilles : la Côte-d'Ivoire qui se déchire et qui est au bord de la guerre civile alors  que le Gbagbo flotte mais ne veut pas couler, les SDF qui souffrent aussi du froid mais  qui eux ne partent pas en vacances c'est vrai, nos acquis qu'on enterre tranquillement, les magouilles politiques qui continuent... Détails et billevesées que tout cela devant ces quelques flocons.

 

Évidemment je comprends qu'on puisse être gêné par la neige, moi aussi ça m'est arrivé de râler mais c'était en général parce que je risquais de ne pas pouvoir enmener les enfants à l'école ou aller au boulot. Ce qui est triste dans tous les témoignages que j'ai entendus aujourd'hui c'est que toute cette neige allait empêcher les gens de faire leurs derniers achats de Noël. Car oui voilà le drame : encore un jour de moins pour (sur)consommer...En effet il y a de quoi en faire les gros titres.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 15:55

Encore une vieillerie pour entamer gentiment le week-end, une chanson qui a presque vingt ans et qui pourtant me parle toujours. Hélas peut-être.

 

Partager cet article
Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche