Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 14:59

Couverture de 'Journalistes à la nicheOui je sais c'est la troisième fois que je vous bassine aujourd'hui mais je ne peux résister au plaisir de vous faire partager le bon sens de Bruno Masure à propos des apéros géants (mais pas que) sur Rue 89. Je cite:

 

"Oui, renonçons aux « apéros géants » !

Supprimons la garden-party de l'Elysée où 3 000 personnes se saoulent tous les 14 juillet (en plus, à nos frais ! ).

Un mort à Nantes pour cause de beuverie ? Supprimons la chasse qui cause, chaque week-end, la mort de fines « gâchettes » tuées par leurs amis qui visent mal (bourrés ? ).

Supprimons le gouvernement Sarko qui file la gueule de bois à des millions de Français, y compris à ceux qui fuient l'alcool, mais qui trinquent comme les autres…

J'ai dit ! "

 

J'ai toujours adoré Bruno Masure, dont ma mère m'a rapporté que le grand-père de celui-ci et je ne sais plus quel illustre obscur membre de ma famille de la même génération étaient très copains. Vu son bon sens et sa vision lucide de la politique et de son métier de journaliste, je comprends fort bien qu'on n'est pas près de le revoir présenter le JT. Tant mieux pour lui mais tant pis pour nous. Amusez-vous bien en allant jeter un oeil sur son blog à cette adresse.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Hum -c'est bon...
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 12:35

 

Pour ceux qui croient que je ne fais qu'abrutir mes enfants à grands coups de musique anglo-saxonne, voici un joli démenti: une chanson de Jean-Jacques Daran, chanteur français, hé oui il m'arrive d'en écouter! "Une sorte d'église" date déjà de quelques années, 2003, mais son propos, un peu dans la veine de "La non-demande en mariage"de Brassens, est intemporel et résume parfaitement ma vision de l'amour, du couple et du mariage: un hymne à la liberté et à l'amour en s'affranchissant de toutes les contraintes et coutumes sociales ou religieuses.

 

 

 

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Hum -c'est bon...
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 06:57

 

Vous savez combien il est courant de taper sur les fonctionnaires, ces bons à rien qui ont la sécurité de l'emploi, qui sont payés grassement à ne rien faire, surtout ceux de l'E.N qui ont tellement de vacances. Bien sûr je caricature mais on sait bien que certains sont persuadés qu'il s'agit là de la réalité. Je ne tenterai pas de les persuader qu'ils se trompent, car je n'ai que très peu de goût pour les causes perdues. Cependant je peux parler de certains de ces fonctionnaires qui redonnent foi en la fonction publique.

Les élèves d'une des écoles où je travaille ont participé à une manifestation appelée « Les écoles qui chantent » et qui se tient chaque année depuis quelques temps déjà: il s'agit de réunir différentes classes pour présenter un tour de chant, certaines chansons étant interprétées ensemble, d'autres ne concernant qu'une seule classe. Bien sûr les enseignants s'impliquent à fond et donnent de leur temps pour préparer leurs élèves, du temps qui n'est pas compté, mais vous savez bien que quand on aime on ne compte pas. Mais d'autres donnent sans compter, ce sont les conseillers pédagogiques, ou animateurs pédagogiques, je dois dire que ces subtilités de titres m'échappent quelque peu. En ce qui concerne notre classe, la personne en question, qui ne touche qu'un salaire de fonctionnaire tout à fait moyen, est seule à s'occuper de musique sur toute la circonscription, soit une grosse moitié du département, et pas la plus facile puisque la plus rurale, ce qui implique des temps de trajets très élastiques, de même que les horaires de ce fonctionnaire, inutile de dire donc que son travail déborde très largement des horaires de bureau couverts par ses émoluments. Pendant toute la préparation de cette manifestation il a contacté et assisté les enseignants, il a visité les écoles afin de mettre au point ce qui devait l'être, à l'écoute de chaque maître, ne rechignant jamais devant une visite supplémentaire au fin fond de la campagne pour aider à aplanir des difficultés. Et lorsque le grand jour arrive c'est toujours sans compter qu'il est présent ,jusqu'à des heures tardives qui là aussi débordent très largement des horaires de bureau. Vous me direz que ça fait partie de son travail. Certes, mais ce n'est pourtant pas pour ça qu'il est payé plus, et dans son cas s'applique une devise qui doit être chère à notre gouvernement: travailler plus pour gagner pareil.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Boulot boulot
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 06:32

En attendant que mon APN me revienne tout beau tout réparé, je fais le tri dans mes photos non exploitées et je viens de retrouver quelques clichés pris lors d'un de mes nombreux trajets vers Aurillac.

En empruntant la route qui passe par la Corrèze (si si, on peut) on passe par Le Teulet, un endroit d'apparence banal qui comporte néanmoins un excellent restaurant, le bien nommé Relais du Teulet, ainsi qu'une curieuse petite chapelle, plantée au milieu de nulle part, esseulée au bord de la route, entre quelques batiments agricoles. J'aime bien ces églises isolées, à l'image de la Chapelle du Bouniou ou celle d'Escalmels (toujours sur une autre route pour Aurillac): elles ont toujours une histoire à raconter que leur simplicité et leur aspect un peu perdu ne laisse pas soupçonner.

 

Le Teulet fait partie de la commune de Goulles, commune sur laquelle on trouve également les Tours de Carbonnières, des ruines comme je les aime. Étape du pèlerin sur le chemin de St Jacques de Compostelle, l’église St Pierre est une annexe de celle de Goulles et elle fut agrandie et restaurée en 1857. L’Auvergnat, qui en allant chercher fortune à Paris, trouvait cet oratoire sur sa route, y posait une offrande. Mais avec le chemin de fer, la « Capeloune de St Peyre » (en patois) l’intéressa bien moins.

Elle ne paye pas de mine cette petite chapelle mais j'y ai découvert de très beaux vitraux dont malheureusement je ne pourrais vous parler puisque n'ayant trouvé aucun renseignements, vous vous contenterez donc des photos!

100_1196.jpg

 

100_1202.jpg

 

100_1203.jpg

 

100_1204.jpg

 

100_1205.jpg

 

100_1206.jpg

 

100_1207.jpg

 

100_1208.jpg

 

Dommage que le retable (c'est bien ça?) soit flou, je l'ai trouvé très beau. Quant aux vitraux, j'espère que cela aura mis un peu de couleurs dans une journée bien grise.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Promenades ici et là
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 10:22

 

On associe généralement l'hirondelle au printemps, qu'elle annonce … ou pas. Par chez nous c'est une tout autre espèce qui se fait annonciatrice des beaux jours: ce sont nos voisins Hollandais. Dès la fin de l'hiver les voilà qui déboulent et se mettent à remplir les campings (ils sont courageux), certains n'étant d'ailleurs occupés, et ce pour toute la saison parfois, que par leurs concitoyens, des sortes de mini-Hollandes se recréent ainsi par-ci par-là, on raconte même qu'ils ont leur propre logistique et feraient venir toutes leurs provisions de l'autre pays du fromage, excepté le pain...au pays de la baguette et du camembert ce serait tout de même un comble! Ils ne feraient donc pas vivre le commerce local mais par contre ils auraient un sens de la relance économique de leur pays assez développé. N'ayant aucune source sûre à citer concernant cette information, je me garderai bien de l'asséner comme une vérité. Peu importe.

Mais pourquoi se plaisent-ils tant chez nous? Probablement cherchent-ils le dépaysement et là ils doivent être servis: une colline, une vallée, une autre colline, une autre vallée, encore une colline, encore une vallée...ah ça doit les changer des canaux d'Amsterdam et de cet autre plat pays qui est le leur. On les reconnaît facilement: ils charrient avec eux quantité de vélos (ils se sont mal renseignés, ils ne savent pas que ce n'est pas tout plat, ou alors ils sont maso) accrochés derrière les voitures, les caravanes et autres camping-cars.

Ah les p... de camping-cars! Et là il ne s'agit pas seulement des Hollandais: je hais les camping-cars, enfin je veux dire que je déteste me trouver sur la même route, que ce soit pour les croiser ou les suivre péniblement sans le moindre espoir de pouvoir doubler un jour. En plus de prendre une place pas possible sur nos petites routes où il est parfois déjà difficile de croiser ne serait-ce qu'une voiture, ces véhicules qui tiennent parfois plus du mastodonte que du camion en ont au demeurant souvent la même allure: ils dodelinent nonchalamment sur la route, balançant d'un côté puis de l'autre, attaquant les côtes en première, négociant les virages quasiment au point mort, paniquant lorsqu'il s'agit de croiser une autre voiture.


 

N'empêche, ça doit être bien de rouler et de s'arrêter où on veut, sans rien prévoir, sans rien réserver, au gré des balades... En fait il vaut bien mieux être dans le camping-car que derrière.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ma vie rurale
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:47

Dans ce monde où les certitudes s'écroulent les unes après les autres, où toutes nos illusions sont balayées tels des fétus de paille, où l'on ne sait plus à qui ou à quoi se fier, dans ce monde en mutation dont on ne sait trop où il nous mène donc, cela fait du bien de pouvoir se raccrocher à quelque chose: ce soir en rangeant les oeufs achetés au supermarché et provenant d'un élevage à priori bien sous tous rapports, ne voilà-t-il pas que je trouve... une plume!

 

Je suis donc rassurée: ce sont bien toujours des poules qui font les oeufs, ouf!

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Chroniques ménagères
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 09:42

Ah elle a bon dos la crise en Grèce, voilà qui fournit un excellent prétexte à d'autres gouvernements pour convaincre leurs citoyens qu'il faut faire des efforts s'ils ne veulent pas que leur pays en arrive là aussi. Et bien sûr les efforts ce sont les citoyens lambdas qui les fourniront: "Faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais", est-ce que ça vous rappelle quelqu'un?

Si donc le gouvernement nous explique la mine contrite que nous (pas eux) allons devoir nous serrer la ceinture, qu'il n'y a pas à tortiller, qu'il faut réduire les dépenses publiques (entendez par là les dépenses qui profitent aux citoyens, pas les frais de bouche de l'Élysée ou les les émoluements des différents courtisans), il faut qu'on m'explique alors dans quelle tranche du budget ils vont ranger les factures pour la campagne publicitaire (qui ne vend d'ailleurs rien si ce n'est du vent) pour la promotion du Grenelle 2, ou encore celle pour la réforme des retraites et toutes celles dont l'unique but est de faire de l'auto-promotion et de s'auto-congratuler.

 

Appartenant à la gent féminine certains diront que je ne suis peut-être pas la mieux placée pour parler de la gestion du budget (les clichés ont la vie dure), il n'empêche que quand je suis dans le rouge à la banque je n'en profite pas pour ravaler la facade.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Ça m'énerve!
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 07:18

Je suis plutôt de nature pragmatique, aussi ai-je tendance à croire ce que je vois et pas toujours ce qu'on me dit, même si cela vient de (pseudo-)scientifiques. Donc je constate que le réchauffement climatique fait remonter le niveau des océans, avancer les déserts, fondre la banquise et par ricochet perturber tout l'éco-système.

 

Mais il y a pire: cela modifie les dictons séculaires de nos anciens transmis de générations en générations, jugez plutôt la cuvée 2010:

 

"En avril, à la piscine tu file,

En mai, rallume ta cheminée."

 

On ne peut plus se fier à rien...

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Le mot du jour
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 18:55

Après mon petit coup de mou précédent j'ai reçu des messages d'encouragement, dont je remercie sincèrement les auteurs: ça fait un bien fou. Et puis ça fait aussi du bien de voir des lecteurs au rendez-vous alors même que lorsque j'ouvre ma page d'administration ce cher Over-Blog me répète sans cesse "Vous n'êtes pas dans le Top des blogs"...Ben oui, ce à quoi je pourrais lui répondre que je n'ai jamais été au top de grand-chose mais c'est une autre histoire.

Donc aujourd'hui est plutôt un jour avec, même si la météo n'y met pas vraiment du sien: hier il a neigeoté un brin  mais à Aurillac et Brive il paraît que c'était tout blanc. Après ça ce bon gros Claude va nous dire Allègre-ment que le climat n'est pas du tout en train de se dérégler et que l'homme n'y est pour rien, c'est cela oui...

Et puis aujourd'hui nous fêtons les trois ans de la présidence de M. Bruni. Comme je suis malgré tout une incorrigible optimiste (d'aucuns diront "naïve" mais tout est question d'appréciation et de subtilité de langage) j'aurais tendance à penser "Chouette il ne reste plus que deux ans à le supporter lui et le porte-manteau de plus en plus anorexique qu'il trimballe partout". Ceci dit quand on voit ce qu'il a réussi à faire en seulement trois ans on se dit que même en deux années il peut encore faire pas mal de dégâts.

 

Bon j'arrête sinon je vais redéprimer.

 

Alors histoire de ne pas se laisser aller et en  attendant des jours meilleurs, au moins du point de vue météorologique, je vous laisse avec le Boss, Sprinsteen qui démontre encore une fois que "Rock'n roll is not dead" et que c'est avec les vieilles marmites qu'on fait la meilleure tambouille: Waitin' on a sunny day ou pour les anglophobes "En attendant un jour de soleil"...Tiens lui aussi c'est un optimiste.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Hum -c'est bon...
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 08:27

 deprime

J'admire les voisins de portail que je visite régulièrement et qui publient tous les jours: moi je n'y arrive pas. Et surtout en ce moment.

D'ordinaire un petit fait divers ou une quelconque actualité parvient toujours tant bien que mal à me tirer quelque réflexion, voire un bon mot dans les jours fastes. Mais en ce moment rien, nada. Il faut dire que l'actualité n'est guère réjouissante: on nous bassine encore avec cette histoire de burka qui d'une question de société est devenue une question purement politicienne, tout comme la déliquescence de la politique environnementale du gouvernement qui démontre au grand jour ce dont on se doutait depuis le début: l'utilisation du prétexte écolo à des fins électorales. Et depuis quelques jours voilà que nous sommes assurés de devoir mettre une fois de plus la main à la poche: un coup pour aider les Grecs et éviter une supposée contagion à d'autres pays européens (mais pas la France nous rassure-t-on, non non, il est vrai que notre pays est dans une situation financière des plus saines: pas l'ombre d'un déficit en vue et une gestion exemplaire), un autre coup pour payer les malversations d'un gouvernement précédent avec ces maudites frégates, on est pas à quelques milliards près.

Il y a bien quelques nouvelles plus réjouissantes comme le retour du volcan islandais ou les frasques tristement ridicules et pathétiques des footballeurs français, mais franchement ça ne m'inspire pas davantage.


 

Et si encore je pouvais faire partager mes jolies balades (avec les beaux jours qui étaient revenus) avec quelques photos glanées ça et là, mais non car, cerise sur le gâteau, j'ai cassé l'écran de mon APN, et comme je ne suis pas très douée pour les photos à l'aveugle...

Tiens pour un peu je me mettrais à déprimer.

Repost 0
Commis par La Ségaline - dans Chroniques ménagères
commenter cet article

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche