Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 21:01

Eh oui voilà donc un jour funeste pour ma pauvre personne: une année de plus au compteur, et contrairement à certaines voitures, pas la moindre chance de me voir décerner un jour le titre de "Femme de collection". Bon allez, ce n'est pas bien grave, il me reste de belles années devant moi, du moins j'espère, et de toute façon il y a longtemps que j'ai arrêté de compter.

N'empêche je trouve qu'il y a beaucoup trop de bougies et plus du tout assez de gâteau...

Partager cet article
Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 07:49

Le président nouveau est arrivé, mais mon voisin avait anticipé depuis longtemps...


32207099.jpg

 

 

J'ai peur que d'ici peu il finisse comme ça...


Partager cet article
Repost0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 11:46

ALEA JACTA EST  comme disait Jules, nous voilà donc avec un nouveau président. Je ne ferai pas de commentaires sur le déroulement de l'élection, de la campagne ni même de la soirée électorale en elle-même, et des déclarations des uns et des autres. Toutefois j'ai trouvé les réactions des socialistes, qu'ils soient élus,  militants ou simples sympathisants plus dignes et respectueuses que celles des vaincus: dans la bouche des pro-Sarkozy que j'ai pu entendre, interrogés par les journalistes, j'ai bien souvent perçu de l'aigreur et un certain mépris pour les adversaires, signe finalement que le président sortant avait bien fait son oeuvre et que le mépris qu'il avait lui-même affiché à l'égard de la population était devenu contagieux. Mais passons, je n'aime pas tirer sur les ambulances.

Alors pourquoi ce billet, me direz-vous? Eh bien simplement pour souligner la grande force de François Hollande. Oui, lui qui avait choisi comme slogan "Le changement c'est maintenant", rendez-vous compte, il aime tellement le changement qu'il a réussi à détourner le cours d'une rivière. Si si,  hier nous sommes restés médusés en entendant, en compagnie d'amis corréziens, un journaliste parisien perdu dans la ville de Tulle indiquer avec une belle assurance que cette petite ville était arrosée par... la Dordogne.

Là je dis chapeau, je n'aurais jamais cru que les politiques puissent avoir tant de pouvoir. Ni que les journalistes parisiens méprisant sans doute la province puissent avoir aussi peu de conscience professionnelle pour ne pas juger utile de vérifier leurs infos. 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 21:17

Alors voilà, plus que deux jours et nous serons fixés sur notre sort. Les uns vont se réjouir, les autres vont se désespérer, c'est le jeu. Mais quelle que soit l'issue du scrutin et quel qu'en soit le vainqueur, c'est le réveil qui sera difficile.


Oui car enfin le plus dur reste à venir. Récession? Envol des dépenses publiques? Inflation galopante? Crise et re-crise?


Que nenni. Le plus dur c'est qu'après la défaite de Sarkozy, Carla risque bien de se remettre à chanter...

Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:30

Qu'est-ce que je lis ce matin dans l'édition dominicale de mon quotidien La Dépêche du Midi? Nicolas Sarkozy déclare dans une interview: " Je n'ai pas changé entre les deux tours"...!

C'est bien là le problème...

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 10:13

Pour la première fois je suis allée au dépouillement des élections de ma commune. Ce fut une expérience très enrichissante, bien qu'assez rapide: ben oui 145 bulletins, on n'a pas eu besoin d'y passer la soirée. Voici donc les résultats pour mon petit coin, dont je vous laisse juges.

145 votes pour 166 inscrits soit 87% et des poussières de participation

Hollande: 56 voix

Sarkozy: 26 voix

Mélenchon: 22 voix

Bayrou: 15 voix

Le Pen: 14 voix

Joly: 4 voix

Arthaud: 2 voix

Poutou: 2 voix

Dupont-Aignan: 0

Cheminade: 0

4 votes nuls

 

Je trouve que pour une toute petite commune rurale on ne s'en sort pas tro mal. Et l'avantage de se connaître à peu près tous dans la commune c'est qu'on sait tout de suite qui sont les 4 qui ont voté pour Éva Joly! Et pour les 14 lepéniste, si on n'a pas les noms on peut avoir des soupçons... 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 09:37

Aujourd’hui je suis allée voter et je pensais que mon aîné, 7 ans, m’accompagnerait car il est assez curieux de nature. J’avais bien préparé le terrain et lui en avais parlé bien des jours avant, ce qui était d’autant plus facile que la télé nous ayant suffisamment abreuvé de politique et de sujets sur ces élections, il posait régulièrement des questions. Et puis au dernier moment ce matin, rien, nada, il n’a pas eu envie.... Mais que s’est-il donc passé, alors même qu’hier encore il était super motivé ?! La jeunesse est-elle totalement désabusée ?! A-t-il déjà compris malgré son jeune âge toute la vacuité de la politique ?!

 

Ben non, c’est juste que ce matin il y avait Pokémon à la télé... Sarko et Hollande, ils ne font pas le poids devant les japoniaiseries, c’est dire si ça va mal...

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 07:09

http://annmah.net/wp-content/uploads/2008/10/aligot.jpgHier nous nous sommes retrouvés entre amis à la bonne franquette autour d’un plat convivial et qui nous a réchauffé : l’aligot. Pour ceux, les malheureux, qui ne connaitraient pas ce plat non pas de chez nous mais de chez nos chers voisins auvergnats, il s’agit de pommes de terre cuites à l’eau et réduites en purée sur lesquelles on fait fondre une quantité égale de tome fraîche, c’est-à-dire de cantal non encore affiné. Simple en apparence, c’est un plat très versatile que l’on peut rapidement « rater » si on le prépare trop à l’avance, si la tome n’est plus assez fraîche, si la cuisinière est de mauvaise humeur ou que sais-je encore. L’aligot est réussi lorsque le mélange colle à la cuillère et qu’en levant celle-ci « ça file ». D’ailleurs je me rappelle que lorsque je suis entrée en pension à Aurillac j’ai été surprise à la cantine de voir mes camarades s’extasier devant un simple plat de purée qui arrivait sur la table au moment où le premier d’entre eux levait la cuillère et que s’étirait le long ruban crémeux...

Bon l’aligot c’est délicieux et avec de belles saucisses ça cale bien pour la soirée. Mais jamais je ne m’étais interrogée sur l’origine du mot et du plat. Je dois à mon ami Jean-Paul présent parmi nous à cette soirée quelques unes de ces explications.

Jadis les moines traversaient l’Aubrac pour aller à Compostelle en empruntant le Via Podiensis, et arrivés sur ce rude plateau ils faisaient halte au village d’Aubrac (ALTO BRACO, lieu élevé) pour se restaurer. Il y avait là une petite abbaye fondée en 1120 afin de guider et recueillir les pèlerins qui avaient tendance à s’égarer sur ce plateau balayé par les vents, la neige... et les brigands. Les moines d’Aubrac y pratiquaient l’élevage d’une race bovine rustique et résistante, la vache Aubrac, si jolie avec ses yeux langoureux cerclés de noir et sa jolie robe fauve. La tome issue du lait de leurs vaches leur servait à fabriquer un plat calant bien les estomacs, un mélange de pain et de tome appelé « patranque » qui devint l’aligot que nous connaissons aujourd’hui lorsque Parmentier eut la bonne idée de ramener la pomme de terre et qu’elle remplaçât alors le pain.

Mais me direz-vous, d’où vient donc ce mot d’ « aligot » ? Les pèlerins arrivés à Aubrac cherchant à se restaurer demandaient juste un petit ALIQUOD (quelque chose en latin) à manger. L’évolution phonologique faisant le reste, le mot devint « aligot ».

Voilà au moins un mystère résolu, mais reste un autre et non des moindres : faut-il mettre de l’ail ou non dans l’aligot ?...

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 08:29

Découvert sur Rue 89, un faux brouillon de programme du candidat-président.

 

 

Vous êtes sûrs que c'est un faux?...

Partager cet article
Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 13:11

Affiche-Journee-du-livre-de-Teyssieu.jpgPlus qu'une semaine avant le rendez-vous désormais traditionnel de la Journée du Livre de Teyssieu. L'association des Amis de la Tour qui est à l'origine de cette manifestation, la 5e cette année, me fait l'amitié de m'y convier comme chaque année depuis que j'ai lancé mon activité. Je suis flattée de me retrouver au milieu des écrivains, des vrais, ceux qui écrivent pour eux-mêmes. En tant qu'écrivain public je dois dire que la première fois j'ai eu du mal à trouver mes marques, car je ne viens pas présenter mes écrits, mais simplement mon activité et faire découvrir ce beau  métier. Certes je n'écris pas pour moi-même mais ce qui me lie aux auteurs venus présenter leurs ouvrages ce sont ces mots et cette langue que nous utilisons et dont nous avons fait notre matière première: eux l'utilisent pour divertir, faire rêver ou réfléchir, donner de l'émotion à leurs lecteurs, moi je l'utilise pour offrir à ces mêmes personnes la possibilité d'exprimer par elles-mêmes leurs propres émotions. En proposant des petites activités autour des mots et de l'écriture j'essaie de les faire devenir écrivains eux aussi, le temps de quelques phrases, car les écrivains n'ont pas le monopole de l'écriture!

Partager cet article
Repost0

Quezaco?

  • : Le blog de La Ségaline
  • : Billets d'humeur ou d'humour, réactions sur l'actu mais aussi grands et petits événements de ma vie
  • Contact

Me, Myself And I

  • La Ségaline
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.
  • Ecrivain public, profondément rurale je revendique mon amour des bonheurs simples ainsi que mon droit à pousser des coups de gueule et des coups de coeur.

Recherche